Des collectifs d’aide aux migrants réunis devant la préfecture de l’Isère contre « les carences » de l’État

Des collectifs d’aide aux migrants réunis devant la préfecture de l’Isère contre « les carences » de l’État

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Près de 200 personnes se sont rassemblées devant la préfecture, ce lundi 18 décembre vers midi, à l’appel des collectifs AUI-Alerte, Migrants en Isère et Cisem. Ils entendaient protester contre le manque de places d’hébergement d’urgence en Isère et contre la circulaire Collomb visant, selon eux, à trier les migrants en fonction de leur situation administrative.

 

 

Le froid et la neige tom­bant en continu n’ont pas décou­ragé les mani­fes­tants. Ils étaient ainsi près de 200 ce lundi midi, devant la pré­fec­ture, à avoir répondu à l’ap­pel des col­lec­tifs AUI-Alerte (Associations unies Isère), Migrants en Isère et Cisem (Coordination isé­roise de soli­da­rité avec les étran­gers migrants).

 

Les mani­fes­tants ont bravé le froid et la neige pour dénon­cer le manque de places d’hé­ber­ge­ment pour les migrants et les consé­quences de la cir­cu­laire Collomb. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Dans leur viseur notam­ment, les carences de l’ac­cueil d’ur­gence dans le dépar­te­ment. D’après une enquête menée par ces orga­ni­sa­tions, il man­que­rait ainsi envi­ron 3 500 places d’hé­ber­ge­ment en Isère (à la fois pour les sans-abri de natio­na­lité fran­çaise et les deman­deurs d’a­sile), dont 1 600 pour les seuls migrants. « Des chiffres que la pré­fec­ture n’a jamais démen­tis », sou­ligne Monique Vuaillat.

 

Représentant l’Association de par­rai­nage répu­bli­cain des deman­deurs d’a­sile et de pro­tec­tion (Apardap) et Migrants en Isère (col­lec­tif regrou­pant plus d’une quin­zaine d’as­so­cia­tions), celle-ci rap­pelle qu’il y a aujourd’­hui « des gens qui dorment au parc Paul-Mistral, dans des voi­tures, à la gare ou dans des halls d’immeubles ».

 

Parmi eux, beau­coup sont des mineurs non accom­pa­gnés, selon la mili­tante. « Au parc Paul-Mistral, il y avait des jeunes de 14 – 15 ans. S’ils sont mineurs, ils n’ont pas de papiers et pen­dant la pro­cé­dure – ça peut prendre trois, quatre voire six mois – ils n’ont droit à rien, même pas un héber­ge­ment. »

 

 

« Une remise en cause du principe du droit à l’hébergement inconditionnel »

 

Plusieurs tentes avaient été ins­tal­lées devant la pré­fec­ture, sym­bo­li­sant la situa­tion des migrants. © Manuel Pavard – Place Gre’net

Les mani­fes­tants pro­tes­taient éga­le­ment contre la cir­cu­laire Collomb consis­tant à envoyer des “équipes mobiles” dans les centres d’ac­cueil pour recen­ser les migrants et ensuite les orien­ter vers des struc­tures dif­fé­rentes selon leur statut.

 

D’après le pro­jet du ministre de l’Intérieur, « les centres d’hé­ber­ge­ment devront don­ner des infor­ma­tions sur la situa­tion admi­nis­tra­tive des per­sonnes accueillies pour trier les migrants entre ceux qui ont des papiers et ceux qui n’en ont pas », dénoncent de concert Monique Vuaillat et Jo Briant, du Centre d’in­for­ma­tion inter­peuples (CIIP).

 

« C’est une remise en cause scan­da­leuse du prin­cipe du droit à l’hé­ber­ge­ment incon­di­tion­nel, qui est un devoir huma­ni­taire », s’in­digne une mani­fes­tante. « Jacques Toubon l’a dit ce matin sur France Inter, c’est très bien de sa part », note d’ailleurs Monique Vuaillat.

 

Invité de la radio publique, le Défenseur des droits a ainsi admis qu’il devait affron­ter une « situa­tion dif­fi­cile. Il y aurait un tri, une inter­ven­tion dans cer­taines pré­fec­tures des ser­vices de police à l’in­té­rieur des centres sociaux d’hé­ber­ge­ment d’ur­gence, avec tous les risques de conflits », que cela peut engen­drer, a‑t-il déclaré.

 

Des collectifs de soutien aux migrants ont manifesté ce 18 décembre devant la préfecture de l'Isère, contre la circulaire Collomb visant « à les trier ».

Les asso­cia­tions appe­laient à mani­fes­ter avec des cou­ver­tures de sur­vie qu’ar­bo­raient plu­sieurs mani­fes­tants. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Enfin, les col­lec­tifs ont de nou­veau réclamé l’a­ban­don de la pro­cé­dure Dublin. Selon celle-ci, l’État de l’Union euro­péenne par lequel est entré le migrant ou dans lequel il a été contrôlé est le seul res­pon­sable de l’exa­men de la demande d’asile.

 

Or, pré­cise Monique Vuaillat, « les migrants arri­vés en France sont sou­vent venus par l’Italie mais dési­rent deman­der l’a­sile en France, d’une part car l’ac­cueil en Italie est loin d’être opti­mal et d’autre part pour des rai­sons lin­guis­tiques ».

 

Manuel Pavard

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Une Jeunes Majeurs © Lise Gaeta Place Gre'net
Après leur départ de l’église Saint-Paul, les jeunes majeurs étrangers toujours à la rue à Grenoble

  EN BREF - La quarantaine de jeunes majeurs qui occupaient l'église Saint-Paul depuis le 21 février dernier ont quitté les lieux comme prévu ce Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Jeunes majeurs occupant Saint-Paul : la préfecture et le département de l’Isère visés par leurs soutiens

  FOCUS - Les jeunes majeurs occupant l'église Saint-Paul depuis une semaine ont pris la parole ce 27 février au cours d'une conférence de presse. Lire plus

L’église Saint-Paul occupée par de jeunes majeurs étrangers : le Diocèse de Grenoble-Vienne dénonce la méthode

  FOCUS - Des jeunes majeurs étrangers soutenus par l'association Droit au logement ont occupé l'église Saint-Paul de Grenoble, ce vendredi 21 février. Une action Lire plus

Entre mobilisation et inquiétude, la longue journée de l’évacuation du camp de l’Estacade de Grenoble

REPORTAGE - La préfecture de l'Isère a procédé à l'évacuation du camp de l'Estacade jeudi 21 novembre. Depuis plusieurs semaines, une centaine de personnes, dont Lire plus

Les associations accusent le Département de vouloir mettre « à la rue » des jeunes migrants tout juste majeurs

FOCUS - Droit au logement 38 et plusieurs associations de défense du logement ou des migrants se donnaient rendez-vous devant le Conseil départemental de l'Isère Lire plus

Conférence de presse sur les mineurs non accompagnés en Isère, Maison des associations de Grenoble.
Mineurs étrangers non accompagnés : des associations iséroises sonnent l’alarme

FOCUS - La question des mineurs non accompagnés prend une ampleur nouvelle en Isère. Face à l'accroissement de leur nombre et aux lacunes des institutions Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

|

21/09

18h32

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin