Le licenciement sans proposition de reclassement de deux agents de la Régie 2C est à l'origine de la décision de justice.

La renaissance éphémère du Ciel ne chasse pas tous les nuages à l’horizon

La renaissance éphémère du Ciel ne chasse pas tous les nuages à l’horizon

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Un peu plus d’un an après la liquidation de la Régie 2C, ex-gestionnaire de la salle, et deux ans après son dernier concert, le Ciel a rouvert ses portes au public, dimanche 3 décembre, le temps d’une soirée. Un concert unique, organisé par le collectif Plege, l’une des cinq associations utilisant actuellement les locaux pour des répétitions et résidences scéniques. Mais le retour d’une programmation régulière n’est pas à l’ordre du jour, la Ville de Grenoble devant patienter avant de pouvoir confier la gestion du Ciel à une nouvelle structure. Le dossier est donc loin d’être clos, d’autant que des voix discordantes se font entendre, à l’instar du Groupe d’analyse métropolitain qui dénonce des irrégularités et une « opération de clientélisme » de la municipalité. Tentative de démêlage.

 

 

La tem­pé­ra­ture gla­ciale et l’ho­raire inha­bi­tuel – un dimanche soir – n’ont pas refroidi les ardeurs des mélo­manes, ce dimanche 3 décembre. Une demi-heure avant les pre­mières notes du concert, une longue file d’at­tente s’é­tire ainsi le long de la rue du Général Marchand, jus­qu’à la porte d’en­trée du Ciel. Pour les ama­teurs du genre, l’af­fiche est, il est vrai, allé­chante et poin­tue, avec en pre­mière par­tie les Grenoblois de Krogshoy, sui­vis du duo amé­ri­cain Boy Harsher pour un live aux accents “cold wave”, “dark elec­tro”, “synth-pop”, “noise” et EBM.

 

Le concert, dimanche 3 décembre, du duo gre­no­blois Krogshoy (ici en pre­mière par­tie) et des Américains Boy Harsher était le pre­mier au Ciel depuis plus de deux ans. © Manuel Pavard – Place Gre’net

 

Mais si les quelque 170 places assises de la petite salle gre­no­bloise sont par­ties comme des petits pains, ce n’est peut-être pas dû uni­que­ment à la qua­lité de cette pro­gram­ma­tion domi­ni­cale, aussi sédui­sante soit-elle. Car l’é­vé­ne­ment du week-end, c’est la réou­ver­ture ponc­tuelle du Ciel, le temps d’une soi­rée, deux ans après le der­nier concert accueilli entre ses murs. Et si cer­tains spec­ta­teurs, inter­ro­gés dans la file, ne sont « là que pour la musique », d’autres, à l’i­mage de Nicolas et Mélanie, sont « venus aussi pour mar­quer le coup et sou­te­nir Plege pour l’or­ga­ni­sa­tion ».

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 84 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Manuel Pavard

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La Ville de Grenoble, les Brûleurs de Loups et l'association Label Ville ont inauguré, ce vendredi 3 septembre 2021, une patinoire installée place Grenette, du 4 au 24 décembre, pour soutenir les commerces et animer le centre-ville durant les fêtes de Noël. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : Une patinoire installée sur la place Grenette pour animer le centre-ville durant les fêtes

EN BREF - La Ville de Grenoble, les Brûleurs de Loups et l'association de commerçants Label Ville ont inauguré, ce vendredi 3 décembre 2021, une Lire plus

Les familles albanaises et macédoniennes expulsées du camp de l'Alliance sont parties, ce vendredi 3 décembre 2021, dans un car affrété par la préfecture, vers leur lieu d'hébergement d'urgence, un hôtel situé à Moirans. © Manuel Pavard - Place Gre'net
Grenoble : Les familles albanaises et macédoniennes de l’Alliance conduites dans un centre d’hébergement à Moirans

FOCUS - Après avoir passé la nuit à la Maison des habitants (MDH) du centre-ville, les Albanais et Macédoniens du camp de l'Alliance ont été Lire plus

Grenoble : Les familles du camp de l’Alliance mises à l’abri ce jeudi 2 décembre 2021 au soir et hébergées à partir du lendemain

DÉCRYPTAGE - Après une journée de négociations et de multiples rebondissements, les Albanais et Macédoniens expulsés du camp de l'Alliance ont finalement été mis à Lire plus

Actis-Grenoble Habitat: "Je ne veux pas privatiser quoi que ce soit", déclare Christophe Ferrari
Actis – Grenoble Habitat : « Je ne veux pas privatiser quoi que ce soit », déclare Christophe Ferrari

FOCUS - Alors que ses propos sur une fusion entre Actis et Grenoble Habitat ont fait bondir les élus et militants communistes, le président de Lire plus

Rassemblement ce 1er décembre 2021 au Jardin de Ville des bibliothécaires et agents de la Ville de Grenoble en lutte contre le passe sanitaire. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Bornes d’auto-contrôle dans les bibliothèques de Grenoble : une victoire en demi-teinte pour les opposants au passe sanitaire

FOCUS - Répondant à un appel national à la grève contre le passe sanitaire, des bibliothécaires et des agents de la Ville de Grenoble se Lire plus

Alliance Citoyenne, Mois décolonial... Alain Carignon fustige une Grenoble "capitale de l'islamo-gauchisme"
Alliance Citoyenne, Mois décolonial… Alain Carignon fustige une Grenoble « capitale de l’islamo-gauchisme »

FLASH INFO — Alors que le maire de Grenoble adresse un courrier au chef de l'État pour alerter sur "l'ultra-droite", le groupe d'opposition municipale de Lire plus

Flash Info

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

|

30/11

19h38

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin