Bientôt un café couture sur Grenoble avec le Thé à coudre

Bientôt un café couture sur Grenoble avec le Thé à coudre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cinq jeunes femmes se sont rassemblées autour du projet du Thé à coudre, un salon de thé mêlant petite restauration bio et locale et ateliers de création et de réparation textile. Un concept qui rencontre l’engouement des Grenoblois, à en juger par le succès de sa campagne de financement participatif.

 

 

Un salon de thé pro­po­sant un ate­lier de créa­tion et de répa­ra­tion tex­tile ? C’est le pro­jet de cinq jeunes femmes ras­sem­blées autour du Thé à coudre. Un pro­jet qui fait l’ob­jet d’une cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif, lan­cée le 7 novembre der­nier par la jeune Scop (société coopé­ra­tive et participative).

 

En attendant un lieu dédié, un apéro tricot au Café Vélo © Thé à coudre

En atten­dant un lieu dédié, un apéro tri­cot au Café vélo © Thé à coudre

 

Le prin­cipe du Thé à coudre ? Un salon de thé pro­po­sant bois­sons et petite res­tau­ra­tion, à base de pro­duits bio et locaux, et un accès libre (sous forme de loca­tion) à un ate­lier de cou­ture et de tri­cot. Les por­teuses du pro­jet entendent aussi orga­ni­ser des cours et des ate­liers à thème, afin de pro­mou­voir la pra­tique des « tra­vaux d’ai­guille ».

 

 

Un « engouement grenoblois particulièrement fort »

 

C’est sur la pla­te­forme Kocoriko que le salon a lancé sa cam­pagne de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif. Ayant obtenu en vingt jours les 5 000 euros escomp­tés, le Thé à coudre a fina­le­ment relevé le pla­fond à 7 500 euros. Une somme per­met­tant d’a­che­ter le maté­riel néces­saire, tant pour la par­tie cou­ture que res­tau­ra­tion, mais éga­le­ment « de cré­di­bi­li­ser le pro­jet aux yeux des ban­quiers ».

 

Le projet d'un café couture sur Grenoble baptisé le Thé à coudre rencontre un succès fulgurant pour sa campagne de financement participatif.Audrey, à l'origine du projet du Thé à coudre © Thé à coudre

Audrey, à l’o­ri­gine du pro­jet du Thé à coudre © Thé à coudre

 

Un suc­cès dans lequel les por­teuses du pro­jet voient un « engoue­ment gre­no­blois par­ti­cu­liè­re­ment fort ». S’il existe déjà des cafés cou­ture en France, à Rouen, Roubaix ou Toulouse par exemple, les cam­pagnes de finan­ce­ment par­ti­ci­pa­tif pour des struc­tures simi­laires tendent en effet à récol­ter des sommes infé­rieures, allant de 2 000 à 3 000 euros.

 

 

FM

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Nouvelle collecte de serviettes et protections périodique sur la Métropole jusqu'au 31 octobre
Nouvelle collecte de serviettes et protections périodique sur la Métropole jusqu’au 31 octobre

FLASH INFO — Le Planning familial de l'Isère déploie cinquante points de collecte de serviettes et protections périodiques, jusqu'au 31 octobre. Ceci suite à un Lire plus

Au Thé à coudre, elles n’achètent plus leurs vêtements, elles les fabriquent !
Au Thé à coudre, elles n’achètent plus leurs vêtements, elles les fabriquent !

  REPORTAGE - La période des soldes s'achève le 11 août, mais elles n’y participeront pas. Hors de question, pour les habituées du Thé à Lire plus

L’association Anamounto organise un concert de soutien et une campagne de financement participatif

L'association Anamounto, porteuse du festival le Col des 1000 à Miribel-les-Échelles depuis vingt ans, se dit aujourd'hui en « grand danger financier ». C'est pourquoi elle fait Lire plus

Wafinu fait appel au financement participatif au profit des animaux abandonnés

La startup meylanaise Wafinu, qui vend des autocollants et produits amusants au profit d'un refuge pour animaux abandonnés, fait une campagne de financement participatif pour Lire plus

Julien Tchernia, cofondateur d'ekWateur. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Le fournisseur d’énergie EkWateur va concurrencer l’opérateur historique GEG à Grenoble

FOCUS - Lancé en 2015, ekWateur, fournisseur alternatif et indépendant d'énergie verte avance ses pions, depuis cet été, sur l'échiquier énergétique grenoblois. Un territoire jusqu'alors Lire plus

Mael Bosson de la société eBikeLabs. La jeune pousse annonce le lancement d'une campagne de financement participatif à l'occasion de la Faites du vélo électrique ce 8 avril à Corenc.
Crowdfunding : eBikeLabs lance sa campagne pour la “Faites du vélo électrique”

La jeune pousse iséroise eBikeLabs, spécialisée dans les technologies connectées pour les vélos électriques, s'apprête à lancer une campagne de financement participatif ce mardi 11 Lire plus

Flash Info

|

19/01

13h19

|

|

19/01

11h57

|

|

19/01

11h18

|

|

19/01

0h33

|

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

Les plus lus

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Politique| Forte affluence à Grenoble pour la journée de grève dans l’Éducation nationale du jeudi 13 janvier

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin