Incendie de la Casemate : le procureur de Grenoble suspecte les « anarchistes »

sep article



Pour le procureur de la République de Grenoble Jean-Yves Coquillat, l’implication des « anarchistes » dans l’affaire de l’incendie de la Casemate semble faire peu de doute. Ainsi l’explique-t-il au micro de nos confrères de France 3, tout en précisant qu’aucune autre piste n’est écartée, l’incendie n’ayant pas été revendiqué.

 

 

L’incendie de la Casemate à Grenoble dans la nuit du 21 au 22 novembre, un nou­vel acte des « anar­chistes » ? C’est ce que pense le pro­cu­reur de Grenoble Jean-Yves Coquillat. Dans un entre­tien accordé à nos confrères de France 3, le magis­trat note en effet les simi­li­tudes avec les incen­dies com­mis sur les casernes de gen­dar­me­rie de Grenoble et de Meylan. Mais pré­cise qu’au­cune piste n’est écar­tée.

 

Pour le procureur de Grenoble, l'incendie de la Casemate rappelle ceux des gendarmeries de Grenoble et Meylan et pourrait être l’œuvre des « anarchistes ».L'incendie a ravagé le Fab Lab, au premier étage de la Casemate © Anaïs Mariotti - Place Gre'net

L’incendie a ravagé le Fab Lab, au pre­mier étage de la Casemate © Anaïs Mariotti – Place Gre’net

 

Jean-Yves Coquillat sou­ligne ainsi le « pro­fes­sion­na­lisme » des incen­diaires, ainsi que la tech­nique de « découpe du grillage » avant de pas­ser par le toit de la Casemate. Pour autant, le pro­cu­reur pré­cise qu’au­cune reven­di­ca­tion ne s’est expri­mée à ce jour. Et si les gen­dar­me­ries peuvent être vues comme des cibles “natu­relles” pour des anar­chistes, « on voit mal pour­quoi cette asso­cia­tion [la Casemate] a fait l’ob­jet d’un incen­die », recon­naît-il.

 

 

« On risque d’aboutir à un drame », craint le procureur

 

Le Centre de culture scien­ti­fique tech­nique et indus­trielle (CCSTI) de Grenoble n’est cepen­dant guère appré­cié par des mili­tants anar­chistes. Un blog liber­taire décrit ainsi la Casemate comme « un lieu de pro­pa­gande de l’idéologie scien­tiste et de la tech­no­lo­gie ». En mai 2017 déjà, un groupe reven­di­quait l’in­cen­die de véhi­cules d’Enedis en prô­nant le « sabo­tage » contre les « ava­tars de l’in­fra­struc­ture capi­ta­liste ». La Casemate en fait-elle par­tie à leurs yeux ?

 

Pour le procureur de Grenoble, l'incendie de la Casemate rappelle ceux des gendarmeries de Grenoble et Meylan et pourrait être l’œuvre des anarchistes. Jean-Yves Coquillat, procureur de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Jean-Yves Coquillat, pro­cu­reur de Grenoble. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

Dans tous les cas, Jean-Yves Coquillat ne cache plus son inquié­tude. « Ces incen­dies aug­mentent et se rap­prochent dans le temps, l’ac­ti­vité des incen­diaires est de plus en plus impor­tante. Heureusement, il n’y a pas eu de morts ni de bles­sés jus­qu’a­lors, mais au fur et à mesure qu’il y en aura plus, on risque d’a­bou­tir à un drame », juge le magis­trat.

 

 

FM

 

Ligue contre le cancer
commentez lire les commentaires
5029 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Peut-on par­ler du lieu en tant que tel ? les blog anar­chistes ne contiennent que des articles datant de 2014, bref rien de récent à ce sujet. Et mis à part de cita­tion wiki­pé­dia de ce qu’un est ccsti, per­sonne ne parle de ce qui se pas­sait dans dans ces locaux.

    De tous les articles de presse que j’ai vu passé, per­sonne ne parle du FabLab de Grenoble, l’es­pace au sein de la Casemate qui a été vic­time de l’in­cen­die.

    https://lacasemate.fr/fab-lab-et-co/fab-lab/

    Un lieu dédié à la fabri­ca­tion, au D.I.Y, au par­tage de connais­sance et à la culture libre. Tout ça ouvert à tous. Quand on sait ça, il est dif­fi­cile de croire que les auteurs de l’in­cen­die sont des anar­chistes

    sep article
  2. Ben voyons, les anar­chistes encore…

    Lucie Aubrac, le théâtre Prémol, le col­lège Lucie Aubrac etc. c’é­tait les anar­chistes ?

    sep article
    • La dégra­da­tion des équi­pe­ments TAG, la van­da­li­sa­tion de véhi­cules EDF, l’in­cen­die des gen­dar­me­ries de Grenoble et de Meylan (la piste de la petite délin­quance a été écar­tée récem­ment, non ?), ou, plus ancien, les coups de feu visant des per­ma­nences de par­tis poli­tiques, il n’est pas cer­tain que ce soit le fait des mêmes voyous ou délin­quants ou cri­mi­nels qui ont mis le feu aux bâti­ments que vous indi­quez.
      En clair, hélas, à côté d’une délin­quance « clas­sique », la ville de Grenoble semble bien en proie depuis plu­sieurs mois à une vague d’at­ten­tats (pas d’autre mot pos­sible) de la part d’une frange de « cas­seurs » « liber­taires ».

      sep article