La Métropole présentait son plan d'action qui vise à réduire de moitié la production de déchets sur l'agglomération grenobloise à l'horizon 2030.

La Métropole gre­no­bloise veut réduire ses déchets de 50 % d’ici 2030. Voici comment

La Métropole gre­no­bloise veut réduire ses déchets de 50 % d’ici 2030. Voici comment

FOCUS – La Métropole vient de pré­sen­ter son plan d’ac­tion qui vise à réduire de moi­tié la pro­duc­tion de déchets sur l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise à l’ho­ri­zon 2030. Un pro­jet « ambi­tieux mais réa­liste » per­met­tant de s’a­li­gner sur la Loi de tran­si­tion éner­gé­tique qui pré­voit 65 % de déchets valo­ri­sés en 2025.

« C’est l’élément fort de ce man­dat » pour « faire de Grenoble une ville exem­plaire en matière de trai­te­ment et de valo­ri­sa­tion des déchets », a assuré Christophe Ferrari, pré­sident de la Métropole lors de la pré­sen­ta­tion du schéma direc­teur de la poli­tique publique « Nos déchets demain ».

La Métropole présentait son plan d'action qui vise à réduire de moitié la production de déchets sur l'agglomération grenobloise à l'horizon 2030.

Georges Oudjaoudi et Christophe Ferrari lors de la pré­sen­ta­tion du schéma direc­teur de la poli­tique publique « Nos déchets demain ». © Anaïs Mariotti

Fruit d’un tra­vail de réflexion mené sur deux ans en par­te­na­riat avec plus de mille acteurs et inter­lo­cu­teurs, ce pro­jet vise à réduire de moi­tié les ordures ména­gères sur l’agglomération gre­no­bloise à l’horizon 2030. Et offre un « nou­veau modèle à construire » en faveur de la tran­si­tion écologique.

Grenoble « mau­vaise élève » en matière de déchets

Et ce n’est pas du luxe. Car la Métropole gre­no­bloise se place comme « l’une des plus mau­vaises élèves » en matière de trai­te­ment des déchets, recon­naît le pré­sident de la Métropole : 70 % des déchets conte­nus dans les pou­belles grises pour­raient être valo­ri­sés et 40 % d’entre eux pour­raient être recy­clés. Quant aux pou­belles de tri, elles contiennent en moyenne 35 à 40 % d’“intrus”. Des erreurs d’ai­guillage qui engendrent des coûts impor­tants et sur­tout un impact majeur sur l’environnement.

Poubelles et déchets, place Grenette. © Chloé Ponset – Place Gre’net

« Les résul­tats ne sont pas à la hau­teur. En dépit des efforts de sen­si­bi­li­sa­tion, nous n’enregistrons pas d’amélioration signi­fi­ca­tive depuis 1998 », admet Georges Oudjaoudi, le vice-pré­sident délé­gué à la pré­ven­tion, la col­lecte et la valo­ri­sa­tion des déchets. D’où la néces­sité de mettre en œuvre une poli­tique publique éco­lo­gique moderne et citoyenne pour « accom­pa­gner les chan­ge­ments envi­ron­ne­men­taux de demain », explique-t-il. C’est pour­quoi la Métropole s’est fixé des objec­tifs « ambi­tieux mais réa­listes » pour par­ve­nir à divi­ser par deux la pro­duc­tion d’ordures ména­gères à l’ho­ri­zon 2030.

Objectif : 50 % de déchets en moins à l’horizon 2030

En somme, l’i­dée est de pou­voir « réduire de moi­tié le poids de la pou­belle grise par an et par habi­tant », résume le pré­sident de la Métropole. Actuellement, seule­ment 48 % des déchets sont recy­clés sur l’ag­glo­mé­ra­tion. L’objectif est de par­ve­nir à en recy­cler les deux tiers, soit un taux de 67 % de recy­clage pour 2030.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 70 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

AMa

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Cyrielle Chatelain réélue pré­si­dente du groupe éco­lo­giste à l’Assemblée natio­nale et « pos­sible » can­di­date au perchoir

FLASH INFO - Cyrielle Chatelain a été réélue, mardi 16 juillet 2024, présidente du groupe parlementaire écologiste. Renommé “groupe écologiste et social”, celui-ci intègre les Lire plus

L’élue isé­roise Sophie Romera quitte LFI et rejoint L’Après : « Je suis tou­jours libre, peut-être encore plus insoumise »

FOCUS - Sophie Romera, conseillère départementale et municipale d'opposition de Fontaine, a annoncé, vendredi 12 juillet 2024, son départ de La France insoumise. Elle rejoint Lire plus

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !