Coup de pouce de la Métro aux véhicules de livraison moins polluants… de son territoire

sep article

Offres de locations exceptionnelles aux 2 Alpes

Pour bouter le diesel hors du centre-ville de Grenoble, la Métro a mis en place début 2017 une zone à circulation restreinte interdisant la circulation des véhicules de livraison les plus polluants. Cette ZCR est en voie d’être élargie et, pour aller plus loin, une subvention à l’achat ou à la location de véhicules plus propres a été votée sans réserve par les élus. Mais allouée aux seules entreprises installées sur le territoire métropolitain…

 

 

Livraison d'une cantine à Grenoble. © Élodie Rummelhard - placegenet.fr

Livraison d’une can­tine à Grenoble. © Élodie Rummelhard – placegenet.fr

La Métro vient en aide aux entre­prises pour les aider à finan­cer l’a­chat de véhi­cules de livrai­son moins pol­luants. Entre 1 500 et 13 000 euros seront ainsi alloués aux socié­tés de moins de 250 sala­riés pour les aider à s’é­qui­per de véhi­cules élec­triques, à hydro­gène ou rou­lant au gaz natu­rel.

 

Depuis le 1er jan­vier 2017, une zone à cir­cu­la­tion res­treinte (ZCR) a été mise en place sur le péri­mètre du centre-ville élargi de Grenoble, au nord des grands bou­le­vards, où se concentrent un quart des livrai­sons de l’ag­glo­mé­ra­tion. Une zone désor­mais inter­dite aux véhi­cules uti­li­taires légers mis en cir­cu­la­tion avant le 30 sep­tembre 1997 et aux poids lourds mis en cir­cu­la­tion avant le 30 sep­tembre 2001.

 

 

Le montant des aides, fonction du tonnage et de la motorisation

 

La Métro veut aller plus loin. Non seule­ment, elle entend bou­ter le die­sel hors des murs de l’ag­glo­mé­ra­tion d’ici trois ans, mais l’ob­jec­tif est aussi d’é­lar­gir le péri­mètre de la ZCR. Pour aider les entre­prises à pas­ser ce cap tout en sou­te­nant le déve­lop­pe­ment des éner­gies renou­ve­lables alter­na­tives au die­sel, la Métro met donc la main à la poche.

 

L’aide concerne tout à la fois les véhi­cules en loca­tion (longue durée), ceux en loca­tion avec option d’a­chat et les véhi­cules à l’a­chat. Elle concerne aussi bien le gaz natu­rel, l’élec­trique que l’hy­dro­gène.

 

Ainsi pour un véhi­cule de livrai­son de moins de 3,5 tonnes rou­lant au gaz, l’aide est de 1 500 euros. Pour le même tour­nant à l’élec­trique, de 3 000 euros. Pour un véhi­cule hydro­gène, de 5 000 euros.

 

L’aide est plus impor­tante pour les poids lourds de plus de sept tonnes ayant fait le choix du gaz natu­rel car elle intègre la boni­fi­ca­tion de 3 000 euros de GRDF qui a abondé à hau­teur de 40 000 euros au dis­po­si­tif mis en place par la Métro. Son aide est tou­te­fois limi­tée au finan­ce­ment de treize véhi­cules.

 

 

Des aides accordées jusqu’en 2020

 

Quant au coup de pouce de la Métro, il est limité à un véhi­cule par entre­prise et ce pen­dant quatre ans, jus­qu’en 2020 donc, la col­lec­ti­vité se réser­vant la pos­si­bi­lité de le modi­fier au bout d’un an. Moyennant quoi, l’en­tre­prise sub­ven­tion­née s’en­gage à conser­ver son véhi­cule pen­dant au moins trois ans ou à res­ti­tuer l’in­té­gra­lité de la sub­ven­tion.

 

L’aide ne concerne tou­te­fois que les entre­prises dont le siège social est ins­tallé sur le ter­ri­toire de la Métro ainsi que les com­mer­çants non séden­taires rési­dant ou ayant leur siège social dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise. Exit donc les entre­prises hors des murs de la métro­pole qui pour­ront tou­jours livrer à Grenoble mais paie­ront plein pot – sauf dis­po­si­tif équi­valent mis en place sur leur ter­ri­toire – l’a­chat ou la loca­tion de leurs véhi­cules s’ils veulent sor­tir du die­sel…

 

 

PC

 

 

MC2 - A la Vie
commentez lire les commentaires
3489 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Ce qui est par­fai­te­ment illé­gal !
    DG Marché inté­rieur a reçue il y a 6 jours la délib”…Ils en pleurent encore de rire.
    On ne peut sub­ven­tion­ner des acti­vi­tés éco­no­miques comme cela.
    La ZCR ne fonc­tionne pas : non ? C’est pas vrai!!!!
    Et quid des trans­por­teurs qui sont basés dans le Grésivaudan et le Voironnais ?
    Allez hop !
    M. Le pré­fet, défé­rez!!!!

    sep article