Rassemblement des militants contre les démolitions à la Villeneuve, de l'association des résidents du 10/20 Galerie de l'Arlequin, et du Droit au logement (DAL) 38, lundi 6 novembre 2017, devant la mairie de Grenoble. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Démolitions à la Villeneuve : loca­taires cherchent “co-construc­tion” désespérément

Démolitions à la Villeneuve : loca­taires cherchent “co-construc­tion” désespérément

DÉCRYPTAGE - Nouvel épisode de la lutte menée de longue haleine par les habitants contre le projet de démolition du 10 et du 20 de la Galerie de l'Arlequin de la Villeneuve. Refoulés à l'entrée du conseil municipal, ce lundi 6 novembre, puis tenus en respect par les forces de l'ordre, un trentaine d'entre eux ont distribué des tracts dans le froid et sous la pluie devant l'hôtel de ville de Grenoble. Retour sur les raisons de la colère et du désespoir de ces locataires qui se sentent méprisés, leurs relations difficiles avec le bailleur, le rôle déterminant de l'Agence de renouvellement urbain (Anru) dans l'évolution des quartiers, et le virage des élus écologistes de Grenoble, opposés aux démolitions avant leur élection…

 

 

A eux non plus, il ne faut plus venir parler de « démocratie participative » à Grenoble. L'association Droit au logement de l'Isère (Dal 38), le collectif “contre les démolitions imposées” et l’association des Résidents du 10-20 Galerie de l'Arlequin, qui fédère une bonne partie des locataires qui habitent encore dans les 191 logements, sont écœurés. Ce lundi 6 novembre, ils en étaient rendus une fois de plus à dérouler leur banderole jaune pour s'opposer aux démolitions prévues à la Villeneuve. Cette fois, devant la mairie de Grenoble, et en limite du périmètre de sécurité dûment installé par la police, aux effectifs particulièrement fournis en ce jour de conseil municipal.

 

Rassemblement des militants contre les démolitions à la Villeneuve, de l'association des résidents du 10/20 Galerie de l'Arlequin, et du Droit au logement (DAL) 38, lundi 6 novembre 2017, devant la mairie de Grenoble. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Rassemblement des militants contre les démolitions à la Villeneuve organisé par l'association des Résidents du 10-20 Galerie de l'Arlequin, le Dal 38 et le collectif "contre les démolitions imposées", lundi 6 novembre 2017, devant la mairie de Grenoble. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

 

La raison de ce rassemblement devant la mairie ? « Une convention avec l'Agence nationale pour le rénovation urbaine (Anru) va être signée d'ici quelques semaines par la Ville et la Métropole », explique Virgile, l’un des leaders de l’association des Résidents du 10-20 Galerie Arlequin. « La Ville peut encore s'opposer à la démolition du 20. On souhaitait intervenir ce soir au conseil pendant qu'il est encore temps. Mais le maire a refusé notre demande ! »

 

 

« Le dossier n’est pas clôturé » répond la Ville

 

Il aurait fallu procéder selon les règles de la démocratie participative mise en place à Grenoble, justifie la Ville. C'est-à-dire que les militants auraient dû passer par leur Conseil consultatif indépendant (CCI) pour faire leur requête.

 

Rassemblement des militants contre les démolitions à la Villeneuve, de l'association des résidents du 10/20 Galerie de l'Arlequin, et du Droit au logement (DAL) 38, lundi 6 novembre 2017, devant la mairie de Grenoble. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

Virgile, l'un des leaders de l'association des résidents du 10-20 Galerie de l'Arlequin distribuant le discours que les militants auraient souhaité prononcer devant le conseil municipal, ce lundi 6 novembre 2017. © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr

De toute façon, « le dossier n’est pas clôturé », aurait ajouté la Ville. Justement, c’est avant que le couperet ne tombe sur le 20 que les militants souhaitaient s'exprimer publiquement.

 

A défaut d'être entendus, ils distribueront, ce soir-là, aux élus rejoignant la salle du conseil et aux quelques Grenoblois venus suivre les débats en direct, le message qu’ils comptaient délivrer.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 81 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tournois ITF du Grenoble Tennis : l’Engie Open de l’Isère et le Trophée de la Ville de Grenoble débutent dimanche 5 février 2023

EN BREF - Les deux tournois internationaux ITF du Grenoble Tennis se tiennent du dimanche 5 au dimanche 12 février 2023, sur les courts du Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Incendie d'Échirolles: après l'accueil au gymnase La Butte, les résidents évacués sont relogés à l'auberge de jeunesse
Incendie à Échirolles : après l’ac­cueil en gym­nase, les rési­dents éva­cués sont relo­gés à l’au­berge de jeunesse

FLASH INFO - Quelles suites de l'incendie à Échirolles, survenu dans un parking souterrain  jeudi 2 février 2023? Le sinistre a entraîné l'évacuation de plus Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

Flash Info

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

|

30/01

19h26

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Flash info| Victime d’une « ten­ta­tive d’en­lè­ve­ment » à Grenoble, un jeune homme a été ren­voyé à la pri­son de Varces

Agenda

Je partage !