Le nombre de loups en France devrait dépasser le chiffre de cinq cents. Et donc le seuil de viabilité de l'espèce que s'était fixé le gouvernement.

Les élus de montagne réclament le déclassement du loup comme espèce protégée

Les élus de montagne réclament le déclassement du loup comme espèce protégée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Les élus des territoires de montagne réclament plus de tirs de loups et que soit révisé le statut de protection dont bénéficie l’espèce. C’est une des cinq motions qu’ils ont adoptées à l’issue du congrès de l’association nationale des élus de montagne à Forcalquier.

 

 

Lors du congrès de l'Anem, les élus des territoires de montagne ont réclamé plus de tirs de loups et la révision de leur statut d'espèce protégée.

© Gourdol-Max-ONCFS

Les élus des ter­ri­toires de mon­tagne demandent que soit revu à la hausse le nombre de loups à abattre et que soit révisé le sta­tut de pro­tec­tion dont béné­fi­cie l’es­pèce, pro­té­gée par la Convention de Berne depuis 1993.

 

Dans une motion adop­tée à l’is­sue du 33congrès de l’as­so­cia­tion natio­nale des élus de mon­tagne (Anem) pré­si­dée par la dépu­tée PS de l’Isère Marie-Noëlle Battistel, ils demandent à ce que soit ins­tau­rée une « approche radi­ca­le­ment nou­velle à l’é­gard des pré­da­teurs ».

 

 

« Une régulation pragmatique » ?

 

 

Face aux « pré­da­tions dues au loup et à l’ours [qui] ne cessent de pro­gres­ser de façon alar­mante » et alors que « les dis­po­si­tifs d’indemnisation et d’accompagnement mis en place à l’attention des éle­veurs se révèlent glo­ba­le­ment insuf­fi­sants ou inadap­tés », les élus réclament une « régu­la­tion prag­ma­tique ».

 

Soit, pour le loup, un « nombre de retraits suf­fi­sants », pré­cisent pudi­que­ment les élus, c’est-à-dire « pro­gres­sant au pro­rata de la crois­sance consta­tée de la popu­la­tion de loups ». L’arrêté actuel­le­ment en vigueur pré­voit, lui, l’a­bat­tage de 40 loups, soit le même nombre que lors de la pré­cé­dente cam­pagne, alors que leur nombre en France, estimé à 360, a aug­menté de 23 % en un an.

 

 

Pas plus de loups que d’ours…

 

 

Pas ques­tion non plus, pour eux, d’ac­cueillir plus d’ours dans les Pyrénées alors que deux femelles sup­plé­men­taires pour­raient être réin­tro­duites. Les élus réclament, là aussi, une concer­ta­tion col­lec­tive et que soit appli­qué de manière « plus scru­pu­leuse et satis­fai­sante le prin­cipe d’ac­cep­ta­bi­lité sociale contenu dans la Convention de Berne et l’ar­ticle 22 de la direc­tive Habitats, qui pré­cise que la réin­tro­duc­tion n’ait lieu qu’après la consul­ta­tion appro­priée du public concerné ».

 

Au terme de ce congrès, les élus de mon­tagne ont adopté cinq motions. Outre la ques­tion des pré­da­teurs, ils réclament le main­tien en option des com­pé­tences eau et assai­nis­se­ment pour les com­munes de mon­tagne, et s’op­posent à la dimi­nu­tion des res­sources des agences de l’eau. Dans leur cahier de doléances éga­le­ment, l’ac­cé­lé­ra­tion de la cou­ver­ture numé­rique, le res­pect de la spé­ci­fi­cité mon­tagne en matière sco­laire et une « vraie soli­da­rité finan­cière en faveur de la mon­tagne confor­mé­ment à la volonté du législateur ».

 

« La confiance elle se crée, mais pour la construire, il faut du temps », a pour sa part sou­li­gné Christophe Castaner, le secré­taire d’État chargé des rela­tions avec le par­le­ment et porte-parole du gouvernement.

 

PC

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le plan national Avenir Montagnes décliné pour les massifs alpins à hauteur de 76 millions d'euros
Le plan national Avenir Montagnes décliné pour les massifs alpins à hauteur de 76 millions d’euros

FLASH INFO — Un plan à hauteur de 650 millions d'euros pour les six massifs de France. Tel est le montant du plan Avenir Montagnes Lire plus

Fort risque d'avalanche sur les massifs isérois du mercredi 27 au vendredi 29 janvier
Avalanches : 39 décès dont huit en Isère au cours de l’hiver 2020 – 2021 d’après le bilan provisoire de l’Anena

  FLASH INFO - Chaque année depuis 1971, l’Association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anena) dresse le bilan des accidents d’avalanche Lire plus

Vacances d'hiver: l'économie de la montagne face à des "pertes abyssales"
L’écosystème de la montagne en péril après de “mauvaises” vacances d’hiver ?

  FOCUS - Tout comme les vacances de Noël, celles de février se sont soldées par des chiffres de fréquentation très en baisse dans les Lire plus

Le tribunal administratif de Grenoble a suspendu plusieurs projets d'extension de domaines skiables en Savoie.
Mesures pour les professionnels de la montagne : Laurent Wauquiez appelle à « passer aux actes »

  EN BREF — Alors que le Premier ministre a annoncé des mesures d'aide renforcées à l'intention du monde de la montagne, le président de la Lire plus

Première projection (en ligne) jeudi 11 février du documentaire Miroir, produit par l'UGA
Première projection (en ligne) jeudi 11 février du documentaire Miroir, produit par l’UGA

  FLASH INFO — Première projection grand public en ligne pour le documentaire Miroir de Pierre Reynard, jeudi 11 février. Un film de 26 minutes Lire plus

Alexandre Jobert avec un de ses panoramiques. © Fanny Seguela - placegre.net
À la rencontre d’Alexandre Jobert, ce Grenoblois qui dessine les montagnes

  PORTRAIT SONORE – Chargé de communication du FCG, Alexandre Jobert exerce aussi  comme graphiste à la tête de l'Atelier Duo. Armé de feutres noirs, cet Lire plus

Flash Info

|

04/12

22h49

|

|

03/12

12h21

|

|

03/12

10h25

|

|

03/12

9h49

|

|

02/12

22h42

|

|

02/12

18h18

|

|

02/12

11h21

|

|

02/12

8h30

|

|

01/12

14h28

|

|

01/12

11h39

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin