Actualité

© Joël Kermabon - Place Gre'net

Opération spé­ciale à Grenoble : 70 cyclistes sen­si­bi­li­sés suite à des infractions

Opération spé­ciale à Grenoble : 70 cyclistes sen­si­bi­li­sés suite à des infractions

FOCUS – Une opé­ra­tion visant les cyclistes de l’agglomération gre­no­bloise a été orga­ni­sée, ce jeudi 19 octobre, dans le cadre du Plan dépar­te­men­tal d’action de sécu­rité rou­tière. L’objectif pour­suivi ? Informer et sen­si­bi­li­ser les cyclistes sur les risques liés aux com­por­te­ments inadap­tés et au non-res­pect de la réglementation.

Un policier rappelle la loi à une contrevenante . © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un poli­cier rap­pelle la loi à une contre­ve­nante. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« Ils m’ont arrê­tée parce que j’é­tais au télé­phone en vélo avec mes écou­teurs et parce que j’a­vais grillé un feu rouge », confesse, penaude, une jeune cycliste prise en fla­grant délit. « J’ai pré­féré par­ti­ci­per à la petite ses­sion d’in­for­ma­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion ; autre­ment j’au­rais dû lâcher 270 euros ! », pour­suit-elle, visi­ble­ment soulagée.

À l’ins­tar de la contre­ve­nante, plu­sieurs dizaines de cyclistes ont été contrô­lés à l’oc­ca­sion d’une opé­ra­tion de sen­si­bi­li­sa­tion et d’in­for­ma­tion, orga­ni­sée ce 19 octobre dans le cadre du Plan dépar­te­men­tal d’action de sécu­rité routière.

« Quand vous regar­dez votre smart­phone, qui regarde la route ? »

Cette opé­ra­tion s’est dérou­lée sur la piste cyclable lon­geant l’Isère paral­lèle à la rue du 19 mars 1962, ainsi qu’au car­re­four pro­tégé par des feux tri­co­lores situé tout au bout du bou­le­vard Maréchal Leclerc à Grenoble.

Des endroits stra­té­giques où s’é­tait posté tout un petit monde : des fonc­tion­naires de la Direction dépar­te­men­tale de la sécu­rité publique (DDSP), de la pré­fec­ture de l’Isère et de la Direction dépar­te­men­tale des ter­ri­toires (DDT), des motards de la Brigade moto­ri­sée urbaine ainsi que deux offi­ciers et deux motards de la bri­gade moto­ri­sée de la police muni­ci­pale de Grenoble.

Sans oublier deux inter­ve­nants dépar­te­men­taux de sécu­rité rou­tière (IDSR) char­gés des aspects de sen­si­bi­li­sa­tion et d’in­for­ma­tion, ces béné­voles n’ayant aucun rôle répressif.

Le Barnum sous lequel sont conduits les cycliste auteurs d'infractions afin d'y participer à une courte session de sensibilisation. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le bar­num sous lequel étaient conduits les cycliste auteurs d’in­frac­tions afin d’y par­ti­ci­per à une courte ses­sion de sen­si­bi­li­sa­tion. © Joël Kermabon – Place Gre’net

« La route se par­tage. Cyclistes, rou­ler sans dan­ger, c’est pos­sible » ; « Quand vous regar­dez votre smart­phone, qui regarde la route ? », pou­vait-on notam­ment lire sur les planches infor­ma­tives accro­chées au bar­num ins­tallé à côté de la piste cyclable.

Sur d’autres, figu­raient les cas pré­vus par la règle­men­ta­tion, assor­tis du mon­tant de l’a­mende cor­res­pon­dante. Savez-vous qu’il vous en coû­tera 22 euros si l’on vous prend à cir­cu­ler à deux ou plu­sieurs de front ? Ou encore qu’un fran­chis­se­ment de feu rouge est sanc­tionné par une amende de 90 euros ? Autant dire que ça peut très vite chif­frer en cas d’in­frac­tions cumulées.

Cependant, foin du tout répres­sif, il était éga­le­ment pos­sible pour tout un cha­cun de venir sim­ple­ment s’in­for­mer sur la régle­men­ta­tion et poser des ques­tions aux fonc­tion­naires de police ou aux béné­voles. C’est ce qu’a fait une jeune fille qui nous explique sa démarche…

Participer à la démarche de sen­si­bi­li­sa­tion… ou se faire verbaliser

« Les infrac­tions que nous rele­vons tout par­ti­cu­liè­re­ment sont celles liées au non-res­pect de la signa­li­sa­tion dont les feux rouges, la cir­cu­la­tion sur le trot­toir et la conduite en uti­li­sant des petits maté­riels tels des écou­teurs ou encore des casques audio », explique le capi­taine Christophe Collado. Autant de fac­teurs de risques sur les­quels les pou­voirs publics sou­hai­taient aler­ter les cyclistes. L’opération ne se bor­nait d’ailleurs pas aux seuls constats d’infractions.

Une cycliste écoute attentivement le décompte chiffré des infractions commises. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une cycliste écoute atten­ti­ve­ment le décompte chif­fré des infrac­tions com­mises. © Joël Kermabon – Place Gre’net

En effet, après avoir été fer­me­ment ser­mon­nés par les fonc­tion­naires de police et avoir fait l’ob­jet d’un rap­pel à la loi, tous ceux qui se fai­saient pin­cer par les forces de l’ordre étaient conduits – avec leur accord – vers la tente d’in­for­ma­tion et de sen­si­bi­li­sa­tion où ils étaient pris en charge par les inter­ve­nants dépar­te­men­taux de sécu­rité routière.

Tel était le mar­ché qui leur était alors pro­posé : par­ti­ci­per à la démarche de sen­si­bi­li­sa­tion des auto­ri­tés ou bien se faire ver­ba­li­ser. Pour l’a­nec­dote, il s’est quand même trouvé une per­sonne qui a refusé l’al­ter­na­tive et pré­féré payer 211 euros d’amende…

« Le mes­sage passe plu­tôt bien »

« Nous insis­tons essen­tiel­le­ment sur les équi­pe­ments obli­ga­toires sur les vélos : l’é­clai­rage, le frei­nage, l’a­ver­tis­seur sonore », explique Mourad Brioua, l’un des deux IDSR. Mais pas seule­ment, puisque les béné­voles reve­naient éga­le­ment sur la régle­men­ta­tion en vigueur, fai­sant acte de péda­go­gie via des pan­neaux d’information.

Une cycliste écoute attentivement le décompte chiffré des infractions commises. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Un inter­ve­nant de la sécu­rité rou­tière fai­sant une démarche de res­pon­sa­bi­li­sa­tion auprès d’un cycliste. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’intervenant se féli­cite des réac­tions posi­tives des per­sonnes qui ont accepté le mar­ché. « Nous notons que les gens sont assez sen­sibles à notre démarche. Il y a même des per­sonnes qui se sont arrê­tées déli­bé­ré­ment et nous ont posé des ques­tions. D’une manière géné­rale, le mes­sage passe plu­tôt bien », souligne-t-il.

Quid du bilan de l’o­pé­ra­tion ? Soixante-dix cyclistes en infrac­tion ont ainsi été inter­cep­tés et contrô­lés. Par ailleurs, quinze per­sonnes ont été sen­si­bi­li­sées, à leur demande, après s’être pré­sen­tées volon­tai­re­ment aux intervenants.

Joël Kermabon

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Isère : un chas­seur condamné à quatre mois de pri­son avec sur­sis pour avoir tué une pygargue à queue blanche

FOCUS - Le tribunal correctionnel de Grenoble a condamné, mercredi 17 juillet 2024, un chasseur de 35 ans à quatre mois de prison avec sursis Lire plus

L’Isère en vigi­lance jaune cani­cule samedi 20 juillet 2024 : la pré­fec­ture déclenche le plan « vague de chaleur »

FLASH INFO - Météo France a placé le département de l'Isère en vigilance jaune “canicule”, samedi 20 juillet 2024 à partir de 12 heures. La Lire plus

De gauche à droite : Anaïs Rivière, responsable marketing Lumiforte, Franck Longo, maire de Fontaine, Gaël Bourgeaux, et Arnaud Bouché, ESR Cool Roofing. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Fontaine teste le cool roo­fing sur la ver­rière d’un centre nau­tique pour abais­ser sa température

EN BREF - Pour contribuer à lutter contre la chaleur dans les structures accueillant du public, la Ville de Fontaine expérimente la technique appelée "cool-roofing" Lire plus

Contrôles des établissements touristiques en Isère sur l'été 2020: beaucoup d'anomalies, peu de fermetures
Conflit de voi­si­nage en Isère : un homme gra­ve­ment blessé à coups de cou­teau, deux sus­pects en garde à vue

FLASH INFO - Un homme de 40 ans a été gravement blessé de plusieurs coups de couteau lors d'un conflit de voisinage, dans la nuit Lire plus

Trafic fami­lial déman­telé : le couple ven­dait le can­na­bis cultivé à Saint-Martin-d’Uriage par les parents de la jeune femme

EN BREF - Quatre personnes, soupçonnées d'être à la tête d'un trafic familial de stupéfiants dans l'agglomération grenobloise, ont été interpellées, lundi 15 juillet 2024. Lire plus

Usine_STMicroelectronics_Crolles. © Artechnic
STMicroelectronics : une nou­velle enquête publique en pré­vi­sion pour le pro­jet d’ex­ten­sion de l’u­sine de Crolles

FOCUS - Rebondissement pour le projet d'agrandissement de l'usine STMicroelectronics de Crolles. L'industriel a répondu aux conclusions de la Commission nationale du débat public (CNDP) Lire plus

Flash Info

|

19/07

15h30

|

|

19/07

11h59

|

|

17/07

19h01

|

|

16/07

19h53

|

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

A écouter| La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

Agenda

Je partage !