Tour de France 2018 : l’Alpe-d’Huez de retour, une première pour les Glières

sep article



Ce mardi 17 octobre à la mi-journée a été dévoilé le tracé du Tour de France 2018. L’année prochaine, les coureurs passeront par les Alpes avant les Pyrénées. Le plateau des Glières, en Haute-Savoie, sera escaladé pour la première fois, et l’Alpe-d’Huez, après trois ans d’absence, constituera la dernière arrivée au sommet dans les Alpes.

 

 

Les coureurs ont besoin de s'alimenter pendant l'effort, mais ce genre d'emballage peut vite se retrouver dans la nature et y rester. © Laurent Genin

La mon­tagne sera par­ti­cu­liè­re­ment à l’hon­neur lors de la 105e édi­tion de la Grande Boucle, en 2018. © Laurent Genin

Comme chaque année, c’est un ren­dez-vous attendu par les ama­teurs de vélo. Ce 17 octobre, Christian Prudhomme, direc­teur d’Amaury Sport Organisation, orga­ni­sa­teur du Tour de France, a levé le voile sur le par­cours de la Grande Boucle 2018. La 105e édi­tion, longue de 3 329 km, par­tira samedi 7 juillet de Noirmoutier, en Vendée, pour s’a­che­ver dimanche 29 juillet sur les Champs-Élysées, à Paris.

 

 

Trois grosses journées dans les Alpes

 

 

Après la Vendée, la Bretagne et les pavés du Nord lors des dix pre­miers jours, les cou­reurs pro­fi­te­ront d’une jour­née de repos à Annecy le 16 juillet. Avant trois grosses jour­nées en mon­tagne dans les Alpes. Pour la pre­mière fois depuis 2015, le mas­sif alpin est fran­chi avant les Pyrénées.

 

Le 17 juillet, les cou­reurs rejoin­dront, lors de la 10e étape, le Grand-Bornand après s’être élan­cés d’Annecy. Sur 159 km, ils devront affron­ter le col de la Croix Fry, la mon­tée vers le pla­teau des Glières, le col de Romme et le col de la Colombière.

 

Parcours du Tour de France 2018. © capture d'écran ASO

Parcours du Tour de France 2018. © cap­ture d’é­cran ASO

 

L’ascension des Glières sera emprun­tée pour la pre­mière fois par le Tour. Longue de 6 km à 11,2 % de moyenne, la pente ne des­cend jamais en-des­sous de 10 %. Sa par­ti­cu­la­rité ? Après la mon­tée, les deux der­niers kilo­mètres sur le pla­teau ne sont pas gou­dron­nés. Le Grande Boucle va ainsi replon­ger dans son passé. Et dans l’Histoire. Le pla­teau des Glières fut en effet un haut-lieu de la Résistance pen­dant la Seconde Guerre mon­diale.

 

Après la Haute-Savoie, les cou­reurs seront en Savoie le 18 juillet. Le départ de la 11e étape sera donné d’Albertville et l’ar­ri­vée jugée 108 km plus loin au col de la Rosière. Avec la mon­tée de Bisanne, le col du Pré, le Cormet de Roselend et l’ar­ri­vée au som­met de la Rosière après 18 km d’as­cen­sion, le menu sera copieux.

 

 

5 000 mètres de dénivelé positif lors de l’étape Bourg-Saint-Maurice – l’Alpe-d’Huez

 

 

Le défi sera encore plus dif­fi­cile à rele­ver le 19 juillet, à l’oc­ca­sion de l’é­tape Bourg-Saint-Maurice – l’Alpe d’Huez. Sur 175 km, 5 000 mètres de déni­velé posi­tif attendent les cyclistes. Après déjà le col de la Madeleine et le col de Croix de Fer, il res­tera les 21 lacets de la mythique mon­tée de l’Alpe-d’Huez à esca­la­der. La Grande Boucle n’a­vait plus posé ses roues dans la sta­tion de l’Oisans depuis 2015, année où le Français Thibaut Pinot s’é­tait imposé.

Le 20 juillet, les res­ca­pés pour­ront un peu souf­fler, les Alpes seront ter­mi­nées. Les cou­reurs ral­lie­ront Valence au départ de Bourg-d’Oisans.

 

Après un pas­sage par l’Ardèche, ils met­tront le cap sur les Pyrénées pour la der­nière semaine de l’é­preuve. En plus des cols pyré­néens, un contre-la-montre indi­vi­duel de 31 km au Pays basque est pro­grammé samedi 28 juillet, veille de l’ar­ri­vée à Paris. Quatre fois lau­réat du Tour, le Britannique Chris Froome va ten­ter de rejoindre au pal­ma­rès Hinault, Merckx, Anquetil et Indurain, vain­queurs à cinq reprises.

 

LG

 

 

Le Tour de France 2018 dans les Alpes

 

Lundi 16 juillet : jour­née de repos à Annecy

Mardi 17 juillet : 10e étape, Annecy – Le Grand-Bornand (175 km)

Mercredi 18 juillet : 11e étape, Albertville – La Rosière (108 km)

Jeudi 19 juillet : 12e étape, Bourg-Saint-Maurice – l’Alpe-d’Huez (175 km)

Vendredi 20 juillet : 13e étape, Bourg-d’Oisans – Valence (169 km)

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2257 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.