Après 15 mois de travaux, l’orgue de la Collégiale Saint-André enfin restauré

sep article

Grenoble a inauguré ce samedi 7 octobre l’orgue restauré de la Collégiale Saint-André, classée monument historique depuis 2010. Des concerts y sont d’ores et déjà programmés pour l’année 2018, notamment celui de la classe d’orgue du conservatoire.

 

 

Après quinze mois de tra­vaux, la Ville de Grenoble a enfin pu inau­gu­rer l’orgue res­tauré de la Collégiale Saint-André, au soir du samedi 7 octobre. Un orgue qui compte parmi les plus anciens de Grenoble : son buf­fet et sa tri­bune datent en effet du XVIIIe siècle. Mais c’est en 1898 que le fac­teur d’orgues Charles Anneessens construi­sit l’orgue, sur deux cla­viers un péda­lier. Il s’a­git à ce jour du der­nier orgue d’Anneessens dont on peut encore jouer en Isère, et du sixième plus grand orgue du dépar­te­ment.

 

Inauguré en pré­sence du maire de Grenoble Éric Piolle et du Préfet de l’Isère Lionel Beffre, l’orgue a reçu la béné­dic­tion de Guy de Kerimel, évêque du dio­cèse Grenoble-Vienne. Une céré­mo­nie sui­vie d’un concert de Pierre Bordage, pro­fes­seur au conser­va­toire de Grenoble, qui a notam­ment inter­prété des œuvres de Marcel Dupré, de Camille Saint-Saëns ou de César Franck. Des concerts sont d’ores et déjà pro­gram­més pour l’an­née 2018, notam­ment celui de la classe d’orgue du conser­va­toire, le dimanche 11 mars.

 

 

Une restauration de 180 000 euros

 

 

La Ville de Grenoble a célébré l'inauguration, et la bénédiction, de l'orgue restauré de la Collégiale Saint-André, classée monument historique depuis 2010.Le buffet de l'orgue de la Collégiale Saint-André © Arocsa

Le buf­fet de l’orgue de la Collégiale Saint-André © Arocsa

Décidée en 2014, la res­tau­ra­tion de l’orgue a repré­senté un coût total de 180 000 euros, répar­tis entre l’Association pour la renais­sance des orgues de la Collégiale Saint-André (Arocsa), la Fondation du patri­moine et la Ville de Grenoble.

 

Une démarche qui s’ins­crit dans la res­tau­ra­tion géné­rale de la Collégiale Saint-André, à tra­vers notam­ment le ren­for­cenent de ses contre­forts et la res­tau­ra­tion de ses clo­chers.

 

La Collégiale Saint-André est classé monu­ment his­to­rique depuis 2010.

 

« On peut désor­mais consi­dé­rer qu’il réside une com­plé­men­ta­rité sty­lis­tique entre les orgues de Saint-Louis (pour la musique qui pré­cède Bach) et Saint-André (pour la musique pos­té­rieure à Bach) », expliquent les ser­vices de la Ville. Sans oublier de men­tion­ner l’in­té­rêt de cette res­tau­ra­tion pour les élèves de la classe d’orgue du Conservatoire de Grenoble, qui « pour­ront accé­der à ces deux ins­tru­ments per­met­tant de jouer le riche réper­toire de la musique fran­çaise, mais aussi celle des autres tra­di­tions euro­péennes ».

 

FM

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
2182 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.