Dans une lettre ouverte à Eric Piolle, l'opposition de gauche réclame un plan lisible et cohérent pour faire face à la montée des violences à Grenoble.

Violences à Grenoble : l’op­po­si­tion de gauche réclame un débat en conseil municipal

Violences à Grenoble : l’op­po­si­tion de gauche réclame un débat en conseil municipal

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Dans une lettre ouverte à Eric Piolle, les élus du ras­sem­ble­ment de gauche et de pro­grès réclament, face à la mon­tée des vio­lences dans l’ag­glo­mé­ra­tion, la tenue d’un débat en conseil muni­ci­pal. Avec un objec­tif : « défi­nir les moyens que la Ville veut mettre en œuvre pour lut­ter contre cette esca­lade avec l’en­semble des acteurs de la sécu­rité publique ».

Dans une lettre ouverte à Eric Piolle, l'opposition de gauche réclame un plan lisible et cohérent pour faire face à la montée des violences à Grenoble.Le collège Lucie Aubrac est gardé nuit et jour par des vigiles depuis l’incendie. © Manuel Pavard, Place Gre’net

Le col­lège Lucie Aubrac incen­dié à La Villeneuve © Manuel Pavard, Place Gre’net

Alors que depuis 2015 fusillades, attaques, dégra­da­tions et incen­dies se mul­ti­plient dans l’ag­glo­mé­ra­tion, l’op­po­si­tion muni­ci­pale de gauche inter­pelle le maire de Grenoble, l’en­ga­geant à redres­ser la situa­tion et à « sor­tir de la vision dog­ma­tique ».

« Depuis deux ans main­te­nant, nous deman­dons que soit pré­senté le plan d’action en matière de sécu­rité publique pro­mis par la pre­mière adjointe de Grenoble, sou­lignent-ils dans la lettre ouverte. Elle est aujourd’hui dans l’incapacité de le faire clai­re­ment devant le conseil muni­ci­pal ».

Pour l’op­po­si­tion de gauche, les mesures prises depuis trois ans – dont le coup d’ar­rêt à la vidéo-sur­veillance est la par­tie la plus visible – sont tout sauf satis­fai­santes pour faire à la mon­tée des vio­lences. Les élus dénoncent le sous-emploi des com­pé­tences des poli­ciers muni­ci­paux mais aussi le coup d’ar­rêt au « redé­ploie­ment et l’armement de la police muni­ci­pale en lien avec l’organisation des ser­vices de police natio­nale dans le cadre de la ZSP, sans aucune concer­ta­tion avec l’État ».

Un « détri­co­tage des poli­tiques publiques »

Les élus pointent éga­le­ment la réduc­tion du nombre de per­son­nel au sein du ser­vice pré­ven­tion de la Ville, « sans concer­ta­tion avec le ter­rain ni infor­ma­tion des Grenoblois ». Tout comme le renon­ce­ment à la « pro­messe de mul­ti­plier les postes de média­tions » et accuse au contraire la majo­rité muni­ci­pale de « réduire les effec­tifs humains sur le ter­rain dans tous les quar­tiers de la ville ». Bref, un détri­co­tage des poli­tiques publiques sans qu”« aucun plan lisible et cohé­rent n[e soit] venu rem­pla­cer ce qui était en place ».

« La pré­ven­tion et la sécu­rité sont des poli­tiques publiques qui demandent prag­ma­tisme et réac­ti­vité au ser­vice de résul­tats atten­dus… et non des bavar­dages satis­faits pour élus décon­nec­tés de la réa­lité et bor­nés dans leurs utopies ».

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Entrée de la maison d'arrêt de Varces. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Violences car­cé­rales : face aux accu­sa­tions, la pri­son de Varces joue la transparence

ENQUÊTE - La mort d'Yvan Colonna, lundi 21 mars 2022, près de trois semaines après sa violente agression par l'un de ses codétenus à la Lire plus

Environ 1 200 personnes ont participé à une marche aux flambeaux à Grenoble à l'occasion de la Journée internationale contre les violences faites aux femmes. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : plus d’un mil­lier de mani­fes­tants pour la Journée inter­na­tio­nale contre les vio­lences faites aux femmes

REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de personnes ont défilé aux flambeaux ce jeudi 25 novembre 2021 à Grenoble, à l'occasion de la Journée internationale Lire plus

Grenoble : une crèche fer­mée sine die à la Villeneuve après des menaces et actes de violence

  FOCUS - Depuis le 5 janvier, la crèche collective municipale de la Villeneuve à Grenoble est fermée suite à des menaces et actes de Lire plus

Extorsions avec vio­lence à Gières : deux mineurs mis en cause

  FLASH INFO - Deux mineurs mis en cause dans plusieurs affaires d’extorsions et de violences survenues à proximité de la gare de Gières, dans Lire plus

L'association Passible demande plus de moyens pour la prise en charge des auteurs de violences conjugales
Violences faites aux femmes : la Métro donne la parole à un ex-auteur de violences

  FLASH INFO – Faire de la prévention en s'adressant aux auteurs de violences plutôt qu'aux victimes? C'est le choix de la Métropole de Grenoble, Lire plus

Miribel-les-Echelles - Google map
L’un des cinq sus­pects impli­qués dans l’a­gres­sion du maire de Miribel-les-Echelles écroué

  FLASH INFO - Ce vendredi 7 août 2020, le juge des enfants a mis trois personnes en examen pour des faits de « violences Lire plus

Flash Info

|

24/06

13h49

|

|

24/06

10h01

|

|

24/06

8h54

|

|

23/06

15h35

|

|

23/06

13h00

|

|

23/06

10h34

|

|

22/06

17h25

|

|

22/06

12h17

|

|

22/06

11h24

|

|

22/06

10h16

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 35 : « Le second tour des légis­la­tives en Isère »

Législatives| Carte inter­ac­tive légis­la­tives 2022 : l’en­semble des résul­tats du second tour en isère

Législatives| Résultats des légis­la­tives 2022 en Isère : 4 dépu­tés Ensemble, dont Olivier Véran, 4 élus Nupes, un LR et un RN

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin