Suppressions d’emploi à GE Hydro : après le choc de l’annonce les salariés préparent la riposte

Suppressions d’emploi à GE Hydro : après le choc de l’annonce les salariés préparent la riposte

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les salariés de GE Hydro, la division hydraulique de General Electric à Grenoble qui pourrait perdre 345 emplois suite à un plan de restructuration, ont obtenu, ce samedi 8 juillet, le soutien unanime des élus métropolitains. Alors que la procédure d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) va être enclenchée le 19 juillet, le personnel à l’unisson avec l’intersyndicale CGT, CFE-CGC et CFDT ne baisse pas les bras et se prépare à la lutte.

 

 

Une cinquantaine de salariés ont répondu présents à l'appel de l'intersyndicale GE Hydro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une cin­quan­taine de sala­riés ont répondu pré­sents à l’ap­pel de l’in­ter­syn­di­cale GE Hydro. © Joël Kermabon – Place Gre’net

L’annonce a a fait l’ef­fet d’une douche froide sur les sala­riés de Ge Hydro (ex-Alstom Hydro), le 4 juillet der­nier. Leur direc­tion a en effet bien l’in­ten­tion de sup­pri­mer 345 postes sur les 800 que compte la filiale isé­roise de General Electric spé­cia­li­sée dans la pro­duc­tion de tur­bines hydrau­liques.

 

Depuis, l’in­ter­syn­di­cale CFE-CGC, CGT et CFDT ainsi que les sala­riés, ont pu prendre connais­sance après un comité cen­tral d’en­tre­prise (CCE) puis d’un comité d’établissement (CE) des docu­ments (livres I et II) préa­lables au lan­ce­ment d’un Plan de sau­ve­garde de l’emploi (PSE).

 

 

S’assurer du soutien des politiques

 

« C’est acté, nous avons les docu­ments ! L’objectif c’est de main­te­nir une struc­ture de 468 sala­riés sur Grenoble », explique Claude Villani, délé­gué syn­di­cal CGT de GE Hydro. La pro­chaine réunion du CCE pré­vue pour le 19 juillet don­nera le signal de départ de la pro­cé­dure du PSE. Dans l’in­ter­valle, les syn­di­cats esti­mant que leur direc­tion veut « la jouer un peu rapide » pour bou­cler le PSE d’ici la fin de l’an­née, mobi­lisent leur troupes. Les consignes ? Ne pas se lais­ser débor­der, res­pec­ter les règles du PSE et faire front pour la sau­ve­garde de leurs emplois et la péren­nité du site en matière de recherche et développement.

 

Notamment en s’as­su­rant du sou­tien des poli­tiques. C’était là tout l’ob­jet de l’in­ter­ven­tion d’une délé­ga­tion des sala­riés qui a pu expli­quer son point de vue, ce samedi 8 juillet, devant les élus du Conseil métro­po­li­tain qui s’apprêtaient à voter une motion en leur faveur.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

 

L’État a son mot à dire en sa qualité d’actionnaire d’Alstom

 

Parmi les poli­tiques, dès que l’an­nonce concer­nant la menace qui pèse sur les sala­riés de General Electric a fuité, Christophe Ferrari a été l’un des pre­miers à mon­ter au cré­neau. Après une toute pre­mière réac­tion à chaud, le pré­sident de la Métropole s’est en effet fendu, ce 6 juillet, d’un cour­rier adressé à Emmanuel Macron, le pré­sident de la République. Ce n’est pas un hasard. N’est-ce pas le chef de l’État alors ministre de l’Économie qui avait encou­ragé et suivi l’acqui­si­tion de Alstom Energy par le géant amé­ri­cain General Electric en 2015 ?

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Une vingtaine d'emplois supprimés sur les sites de General Electric à Belfort et Boulogne-Billancourt pourrait être transférée à Grenoble. La casse continue
Plan social à General Electric : le site de Grenoble appelé à récupérer les pots cassés

  FOCUS - La suppression d'une centaine de postes de General Electric sur les sites de Belfort et Boulogne-Billancourt va-t-elle bénéficier à Grenoble ? Une Lire plus

© Joël Kermabon - Place Gre'net
Sursis pour les salariés de GE Hydro à Grenoble : la Direccte refuse d’homologuer le plan social

FOCUS - La Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) a refusé, ce vendredi 12 janvier, Lire plus

GE Hydro : les salariés grenoblois amers après cinq mois de négociation du plan social

FOCUS - La date du 19 décembre a scellé la fin de la négociation du plan social frappant les salariés de GE Hydro. Un jalon Lire plus

Le piquet de grève est levé mais les syndicats épluchent désormais le rapport d'un expert indépendant sur le plan social décidé par la direction de GE Hydro
Après la levée du piquet de grève à GE Hydro, les syndicats épluchent le rapport d’un expert indépendant

Le site de GE Hydro Grenoble a accueilli, ce jeudi 23 novembre, direction, délégués du personnel et… un expert indépendant. Désigné par le comité d'entreprise pour Lire plus

Le site de GE Hydro à nouveau bloqué par les salariés qui dénoncent l’inflexibilité de la direction

FOCUS - Les salariés ont repris la main sur le plan social qui menace 345 emplois sur le site grenoblois de GE Renewable Energy (GE Lire plus

General Electric annonce la suppression de 760 emplois en France. Et démantèle un peu plus le site de Belfort. Grenoble épargné ?
GE Hydro à Bercy : les syndicats veulent encore croire au soutien du gouvernement

FOCUS - Durant trois heures d'entrevue au ministère de l'Économie, une délégation de GE Hydro Grenoble, accompagnée d'une avocate, a plaidé la cause de la filière hydroélectrique et du maintien de tous les emplois Lire plus

Flash Info

|

18/01

15h20

|

|

18/01

11h19

|

|

18/01

10h31

|

|

17/01

19h34

|

|

17/01

12h10

|

|

17/01

10h52

|

|

15/01

13h56

|

|

14/01

20h48

|

|

14/01

16h22

|

|

14/01

10h53

|

Les plus lus

Le groupe d'opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Flash info| Le groupe d’opposition Société Civile veut rendre publiques les données sur la sécurité du réseau Tag

Éric Piolle présentait ses voeux à la presse ce 13 janvier 2022. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Abonnement| Éric Piolle envisage un stationnement plus cher pour les SUV et de la vidéo-verbalisation en centre-ville

Le festival Magic Bus revient sur l'Esplanade pour sa 21e édition en 2022. © Retour de scène

Culture| Festival Magic Bus : après l’anneau de vitesse en 2021, retour sur l’Esplanade en 2022

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin