Suppressions d’emploi à GE Hydro : après le choc de l’an­nonce les sala­riés pré­parent la riposte

Suppressions d’emploi à GE Hydro : après le choc de l’an­nonce les sala­riés pré­parent la riposte

FOCUS - Les salariés de GE Hydro, la division hydraulique de General Electric à Grenoble qui pourrait perdre 345 emplois suite à un plan de restructuration, ont obtenu, ce samedi 8 juillet, le soutien unanime des élus métropolitains. Alors que la procédure d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) va être enclenchée le 19 juillet, le personnel à l'unisson avec l'intersyndicale CGT, CFE-CGC et CFDT ne baisse pas les bras et se prépare à la lutte.

 

 

Une cinquantaine de salariés ont répondu présents à l'appel de l'intersyndicale GE Hydro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Une cinquantaine de salariés ont répondu présents à l'appel de l'intersyndicale GE Hydro. © Joël Kermabon - Place Gre'net

L'annonce a a fait l'effet d'une douche froide sur les salariés de Ge Hydro (ex-Alstom Hydro), le 4 juillet dernier. Leur direction a en effet bien l'intention de supprimer 345 postes sur les 800 que compte la filiale iséroise de General Electric spécialisée dans la production de turbines hydrauliques.

 

Depuis, l'intersyndicale CFE-CGC, CGT et CFDT ainsi que les salariés, ont pu prendre connaissance après un comité central d'entreprise (CCE) puis d'un comité d’établissement (CE) des documents (livres I et II) préalables au lancement d'un Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE).

 

 

S'assurer du soutien des politiques

 

« C'est acté, nous avons les documents ! L'objectif c'est de maintenir une structure de 468 salariés sur Grenoble », explique Claude Villani, délégué syndical CGT de GE Hydro. La prochaine réunion du CCE prévue pour le 19 juillet donnera le signal de départ de la procédure du PSE. Dans l'intervalle, les syndicats estimant que leur direction veut « la jouer un peu rapide » pour boucler le PSE d'ici la fin de l'année, mobilisent leur troupes. Les consignes ? Ne pas se laisser déborder, respecter les règles du PSE et faire front pour la sauvegarde de leurs emplois et la pérennité du site en matière de recherche et développement.

 

Notamment en s'assurant du soutien des politiques. C'était là tout l'objet de l'intervention d'une délégation des salariés qui a pu expliquer son point de vue, ce samedi 8 juillet, devant les élus du Conseil métropolitain qui s’apprêtaient à voter une motion en leur faveur.

 

 


Reportage Joël Kermabon

 

 

 

L'État a son mot à dire en sa qualité d'actionnaire d'Alstom

 

Parmi les politiques, dès que l'annonce concernant la menace qui pèse sur les salariés de General Electric a fuité, Christophe Ferrari a été l'un des premiers à monter au créneau. Après une toute première réaction à chaud, le président de la Métropole s'est en effet fendu, ce 6 juillet, d'un courrier adressé à Emmanuel Macron, le président de la République. Ce n'est pas un hasard. N'est-ce pas le chef de l'État alors ministre de l'Économie qui avait encouragé et suivi l'acquisition de Alstom Energy par le géant américain General Electric en 2015 ?

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Affaire Piolle-Martin: cet enregistrement clandestin qui accable l'ancienne première adjointe... ou pas?
Affaire Piolle-Martin : cet enre­gis­tre­ment clan­des­tin qui accable l’an­cienne pre­mière adjointe… ou pas ?

FOCUS - Le Canard enchaîné revient sur l'affaire (potentielle) Piolle-Martin en évoquant, cette fois, un enregistrement dans lequel l'ancienne première adjointe – qui était également Lire plus

Avec M Réso, un seul ticket de trans­ports en com­mun pour les habi­tants de Grenoble Alpes Métropole et du Grésivaudan

FOCUS - Le Smmag, Grenoble Alpes Métropole et la Communauté de communes Le Grésivaudan ont présenté, mardi 11 juin 2024, à Montbonnot-Saint-Martin, leur nouveau réseau Lire plus

À gauche, Francis Meneu du syndicat A&I Unsa lors du rassemblement devant le rectorat de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Académie de Grenoble : les per­son­nels admi­nis­tra­tifs exas­pé­rés par les bugs du pro­gi­ciel comp­table Op@le

FOCUS - À l'appel d'une intersyndicale, une quinzaine de personnels administratifs de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant le rectorat de Grenoble, lundi 10 juin Lire plus

Législatives anticipées: la gauche iséroise appelle à l'union... avec quelles concrétisations sur le terrain?
Législatives anti­ci­pées : la gauche isé­roise appelle à l’u­nion… avec quelles concré­ti­sa­tions sur le terrain ?

FLASH INFO - En Isère comme au niveau national, des voix se sont fait entendre pour réclamer l'union entre les formations de gauche, à l'occasion Lire plus

Immeuble Wood sur l'écocité Presqu'île, secteur Vercors, lundi 3 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Ecocité Presqu’île à Grenoble : les per­for­mances « sans équi­valent en France » de l’immeuble ter­tiaire Wood

REPORTAGE – Au 82-86 avenue du Vercors à Grenoble, près du CEA1Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives , le bâtiment tertiaire Wood est Lire plus

La Métropole de Grenoble signe le lancement du projet d'unité de méthanisation de Murianette
La Métropole de Grenoble signe le lan­ce­ment du pro­jet d’u­nité de métha­ni­sa­tion de Murianette

FLASH INFO - Christophe Ferrari, président de la Métropole de Grenoble, et Thomas Chauveau, représentant d'un groupement d'entreprises2Vinci Construction Grands Projets, Spie Batignolles Sud, HZI, Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !