À Grenoble, un jour de cantine en moins par semaine pour éviter des fermetures complètes

Cuisine centrale : les grévistes obtiennent la titularisation d’emplois précaires

Cuisine centrale : les grévistes obtiennent la titularisation d’emplois précaires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Heureuse nouvelle pour les agents de la cuisine centrale de la Ville de Grenoble : l’équipe est renflouée d’un nouveau poste et des titularisations d’emplois précaires sont en bonne voie. Mais il aura fallu que les grévistes en viennent à bloquer la distribution des repas, le jeudi 29 juin. Des kilos de nourriture sont alors partis à la poubelle. Une partie des denrées a toutefois été récupérée par des associations caritatives.

 

 

© Ville de Grenoble

© Ville de Grenoble

« C’est pour nous une grande vic­toire contre la pré­ca­rité », clai­ronne le syn­di­cat Sud Collectivité qui a lancé l’ap­pel à la grève à la cui­sine cen­trale de la Ville de Grenoble, dès le mardi 27 juin dernier.

 

Cinq jours de grève effec­tive, un blo­cage inopiné et quelques ren­contres et réunions plus tard, la Ville de Grenoble annonce qu’elle répond favo­ra­ble­ment à la prin­ci­pale reven­di­ca­tion du syn­di­cat. « Cinq sala­riés contrac­tuels vont être titu­la­ri­sés », fait-il savoir dans un com­mu­ni­qué. Ajouté à cela, un nou­veau poste est créé, dans le ser­vice logis­tique de la cui­sine cen­trale. « C’est encore trop peu », déclare tou­te­fois Sud, sem­blant n’être jamais ras­sa­sié. Mais il est vrai que la créa­tion d’un seul nou­veau poste ne pour­rait absor­ber la charge de tra­vail qui croît depuis quelques années à la cui­sine cen­trale. La Ville recourt quo­ti­dien­ne­ment à plu­sieurs emplois pré­caires pour ren­for­cer son équipe de cin­quante agents.

 

 

L’utilité de cette grève remise en question par la Ville

 

 

Victoire mal­gré tout pour les gré­vistes et le per­son­nel de la cui­sine, qui obtiennent des avan­cées concrètes… Mais aga­ce­ment du côté de la Ville. « Cinq jours de grève, c’est tota­le­ment dis­pro­por­tionné. Le blo­cage de tout le ser­vice, jeudi, c’est com­plè­te­ment inac­cep­table ! », mar­tèle Pierre Mériaux, qui a suivi le dos­sier en rem­pla­ce­ment de Maud Tavel, adjointe du per­son­nel, absente ces jours-ci. A l’en croire, la grève n’a servi à rien…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Près de 10 000 manifestants selon les syndicats, 5 500 selon la préfecture ont manifesté ce jeudi 22 mars à Grenoble pour la défense des services publics.© Joël Kermabon - Place Gre'net
Mouvement national de grève dans la fonction publique mardi 6 avril

  FLASH INFO — Mouvement de grève national de la fonction publique mardi 6 avril. En Isère comme sur l'ensemble du territoire national, les personnels Lire plus

Face à une grève très suivie, la Ville de Grenoble annule la restauration scolaire du jeudi 25 novembre
Grenoble : les « familles les plus précaires » finalement exemptées du jour de cantine en moins par semaine

  FOCUS - Suite à la demande de la Ville de Grenoble de retirer les enfants de la cantine un jour par semaine jusqu'à Noël, Lire plus

À Grenoble, un jour de cantine en moins par semaine pour éviter des fermetures complètes
Grenoble supprime un jour de cantine par semaine dans les écoles pour faire face au manque de personnel

  FIL INFO – Face à des absences en nombre trop important pour que les renforts y suffisent, la Ville de Grenoble se voit dans Lire plus

© Thierry Chenu
Grève du personnel des écoles de Grenoble mardi 17 novembre : la Ville répond aux syndicats Sud et CNT

  FOCUS - Les organisations syndicales Sud et CNT ont déposé un préavis de grève pour les écoles de Grenoble le mardi 17 novembre. En Lire plus

À Grenoble, un jour de cantine en moins par semaine pour éviter des fermetures complètes
Crise sanitaire : la Ville de Grenoble accusée d’avoir fait des économies sur le dos des enfants privés de cantine

  FOCUS - Dans une lettre ouverte adressée au maire EELV Éric Piolle, le groupe d'opposition Ensemble à gauche fustige l'inaction de la Ville de Lire plus

COUV Les collèges du département de l'Isère prêts à rouvrir leurs portes après le confinement DR
Réouverture des collèges en Isère : masques gratuits et repas demi-tarifs

FLASH INFO - Ce lundi 18 mai, les 96 collèges isérois rouvrent leurs portes aux élèves de 6e et 5e sur la base du volontariat. Lire plus

Flash Info

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

|

26/11

11h47

|

|

25/11

18h43

|

|

25/11

12h10

|

|

25/11

10h26

|

|

25/11

8h00

|

|

25/11

1h23

|

|

23/11

19h30

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin