Marie-Noëlle Battistel, députée PS sortante, affronte son ancien suppléant Fabrice Hugelé, candidat de La République en marche, sur la 4e circonscription de l'Isère. 2017. Photos © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

4e cir­cons­crip­tion : la dépu­tée PS Battistel stop­pera-t-elle la marche de son ex-suppléant ?

4e cir­cons­crip­tion : la dépu­tée PS Battistel stop­pera-t-elle la marche de son ex-suppléant ?

FOCUS – Avec 33,33 % des voix au pre­mier tour, le “mar­cheur” Fabrice Hugelé affiche 14 points d’avance sur Marie-Noëlle Battistel (19,32 %) dans la qua­trième cir­cons­crip­tion de l’Isère (Fontaine/Seyssinet, Vercors, Trièves, Matheysine, Oisans…). Un écart impor­tant, certes, mais la dépu­tée socia­liste sor­tante a engrangé des sou­tiens dans l’entre-deux tours.

Si Sandrine Martin-Grand, Les Républicains-UDI, arri­vée troi­sième avec 13,98 %, et Sandrine Pimont, du FN, qua­trième avec 12,08 %, n’ont pas donné de consigne de vote pour le 18 juin, d’autres can­di­dats bat­tus au pre­mier tour ont apporté un sou­tien plus ou moins clair à Marie-Noëlle Battistel.

Laurent Viallard de la France insou­mise « appelle les citoyens à résis­ter pour que l’Assemblée natio­nale ne soit pas monochrome »

Elections législatives. Soirée électorale à la Préfecture de l'Isère. 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Marie-Noëlle Battistel PS devrait pou­voir comp­ter sur cer­tains reports de voix puisque les éco­lo­gistes notam­ment ont appelé à voter pour elle. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Marie-Noëlle Battistel, maire de La Salle-en-Beaumont, se pré­vaut notam­ment du sou­tien de Laurent Viallard, qui a recueilli 11,04 % des voix.

Au soir du pre­mier tour, le 11 juin, l’Insoumis indi­quait plus pré­ci­sé­ment sur son compte Facebook : « Battistel ? Hugelé ? Vote blanc ou nul ? Chacun fera son choix ; notre pré­oc­cu­pa­tion reste de faire recu­ler l’abs­ten­tion. » Tout en ajou­tant ensuite : « J’appelle les citoyens à ne pas se faire anes­thé­sier par la République En Marche et à résis­ter pour que l’Assemblée natio­nale ne soit pas mono­chrome. »

Henry Tidy, can­di­dat Europe Écologie-Les Verts, qui a réa­lisé 4,64 %, et sa sup­pléante Catherine Brette ont pour leur part pris une posi­tion claire en faveur de la can­di­date socia­liste. « Pour le second tour, nous appor­tons notre sou­tien à Marie-Noëlle Battistel, dépu­tée enga­gée sur les valeurs d’une gauche sociale, éco­lo­giste et soli­daire, à la fois active à l’Assemblée et sur ce ter­ri­toire riche en terme de bio­di­ver­sité et contrasté », ont-il écrit.

La com­mu­niste Myriam Martin veut « faire bar­rage au can­di­dat En marche »

De son côté, Myriam Martin, du PCF, qui a obtenu 2,05 % des voix, a expli­qué le 12 juin sur Facebook qu’en rai­son notam­ment de « futures lois de des­truc­tion de notre code du tra­vail et contre le déman­tè­le­ment de nos ser­vices publics », les com­mu­nistes seraient « farou­che­ment oppo­sés au gou­ver­ne­ment Macron et à​ses​par­le­men­taires. C’est pour­quoi il [leur] appa­raît néces­saire de faire bar­rage au can­di­dat en marche de la 4e cir­cons­crip­tion. »

Elections législatives. Soirée électorale à la Préfecture de l'Isère. 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'net

Fabrice Hugelé, élec­tions légis­la­tives. Soirée élec­to­rale à la pré­fec­ture de l’Isère, 11 juin 2017. © Yuliya Ruzhechka – Place Gre’net

Jean-Paul Trovero a, quant à lui, clai­re­ment apporté son sou­tien offi­ciel à Marie-Noëlle Battistel. Lors d’une grande réunion publique de la can­di­date à Fontaine, le 15 juin, le maire com­mu­niste de la ville a déclaré : « Aujourd’hui, nous avons le même objec­tif. Je sou­tiens Marie-Noëlle Battistel et je n’ai pas d’é­tats d’âme. Il faut faire en sorte que dimanche, nous ayons de vrais dépu­tés de gauche. » Jean-Paul Trovero fait par­tie des qua­rante maires qui ont lancé un appel à voter pour la dépu­tée sor­tante, parmi les­quels Christophe Ferrari, le pre­mier édile du Pont-de-Claix, pré­sent lui aussi à Fontaine.

Le report de voix fonc­tion­nera-t-il à plein pour la dépu­tée sor­tante ? En tout cas, que ce soit pour elle ou pour Fabrice Hugelé, il y a un réser­voir impor­tant de voix chez les abs­ten­tion­nistes. Si, glo­ba­le­ment, l’abstention a été légè­re­ment moins forte que sur d’autres cir­cons­crip­tions, elle s’est tout de même éta­blie à 49,84 % le 11 juin. Et elle a atteint par exemple 63,02 % au Pont-de-Claix !

Fabrice Hugelé en tête dans tous les can­tons au pre­mier tour sauf en Matheysine-Trièves

Dans cette qua­trième cir­cons­crip­tion, l’une des plus vastes de France, avec 107 com­munes, Fabrice Hugelé est arrivé en tête au pre­mier tour dans tous les can­tons, sauf celui de Matheysine-Trièves. Marie-Noëlle Battistel y a obtenu 29,87 % des voix, contre 23,23 % pour le can­di­dat de La République en marche, qui n’est autre que son ancien suppléant.

Si la dépu­tée sor­tante, seule can­di­date PS qua­li­fiée au second tour en Isère, est plu­tôt dans une posi­tion d’outsider, elle croit en ses chances de suc­cès. « Avec le ras­sem­ble­ment de la gauche et l’ap­pel d’é­lus des ter­ri­toires, nous sommes la seule cir­cons­crip­tion qui pour­rait ne pas être En marche dimanche. Nous nous bat­tons de toutes nos forces. La vic­toire est pos­sible », nous a‑t-elle assuré. Elle l’a redit à Fontaine jeudi soir.

C'est un duel singulier que les électeurs de la 4e circonscription doivent abriter au second tour : la députée socialiste sortante Marie-Noëlle Battistel affronte son ex-suppléant Fabrice Hugelé. © Photos Yuliya-Ruzhechka - Place Gre'net

C’est un duel sin­gu­lier que les élec­teurs de la 4e cir­cons­crip­tion doivent arbi­trer au second tour : la dépu­tée sor­tante Marie-Noëlle Battistel affronte son ancien sup­pléant Fabrice Hugelé. © DR

Au même moment, ou presque, Fabrice Hugelé tenait lui aussi sa der­nière grande réunion publique à Seyssins, la ville dont il est maire. Il a lancé à l’at­ten­tion de ses sou­tiens : « Nous avons tout donné dans cette cam­pagne. Nous sommes allés à la ren­contre des habi­tants, des acteurs et des forces de tous les ter­ri­toires de la 4cir­cons­crip­tion. Dimanche nous comp­tons sur vous. »

Laurent Genin

Laurent Genin

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Affaire Piolle-Martin: cet enregistrement clandestin qui accable l'ancienne première adjointe... ou pas?
Affaire Piolle-Martin : cet enre­gis­tre­ment clan­des­tin qui accable l’an­cienne pre­mière adjointe… ou pas ?

FOCUS - Le Canard enchaîné revient sur l'affaire (potentielle) Piolle-Martin en évoquant, cette fois, un enregistrement dans lequel l'ancienne première adjointe – qui était également Lire plus

La jeunesse (militante) rassemblée à Grenoble contre le Rassemblement national, entre "peur" et "détermination"
La jeu­nesse mili­tante de gauche réunie à Grenoble contre le Rassemblement natio­nal, entre « peur » et « détermination »

EN BREF - Après un premier mouvement sur le campus lundi 10 juin 2024 au soir, un rassemblement de lycéens et d'étudiants s'est tenu le Lire plus

Propos d’Éric Ciotti sur des alliances avec le RN : Jean-Pierre Barbier quitte LR, Yannick Neuder refuse « toute compromission »

FLASH INFO - Le président des Républicains Éric Ciotti a choqué jusque dans ses propres rangs en appelant, mardi 11 juin 2024 sur l'antenne de Lire plus

Législatives anticipées: la gauche iséroise appelle à l'union... avec quelles concrétisations sur le terrain?
Législatives anti­ci­pées : la gauche isé­roise appelle à l’u­nion… avec quelles concré­ti­sa­tions sur le terrain ?

FLASH INFO - En Isère comme au niveau national, des voix se sont fait entendre pour réclamer l'union entre les formations de gauche, à l'occasion Lire plus

Grenoble : 1 500 à 3 000 per­sonnes ras­sem­blées contre l’ex­trême droite, avant une mani­fes­ta­tion spon­ta­née et quelques tensions

FLASH INFO - Entre 1 500 et 3 000 personnes se sont rassemblées lundi 10 juin 2024 au soir, à Grenoble, pour "combattre l'extrême droite", Lire plus

Largement en tête en Isère au soir des européennes, le RN peut-il remporter de nouvelles circonscriptions?
Largement en tête en Isère au soir des euro­péennes, le RN peut-il rem­por­ter de nou­velles circonscriptions ?

FOCUS - Soirée pleine de surprise le 9 juin 2024, à l'annonce des résultats des élections européennes. Si les scores des différentes formations sont proches Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !