Cité de l'Abbaye à Grenoble : Vue d'ensemble d'un îlot © Thibaut Ghironi

Démolition ou réhabilitation ? Le devenir de la cité de l’Abbaye déchaîne les passions

Démolition ou réhabilitation ? Le devenir de la cité de l’Abbaye déchaîne les passions

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Actis, premier bailleur social de l’agglomération grenobloise, envisage de démolir trois bâtiments de la Cité de l’Abbaye avant l’été. Une décision qui n’est pas du goût du Collectif pour la sauvegarde de la Cité de l’Abbaye qui a lancé une pétition sur change​.org. Face à cette fronde, Stéphane Duport Rosand, directeur général d’Actis, s’explique.

 

 

Ancêtre des habi­ta­tions à loyer modéré (HLM), les habi­ta­tions à bon mar­ché (HBM) de la Cité de l’Abbaye ont été construites entre 1927 et 1930. Depuis lors, ce groupe de loge­ments sociaux gérés par le bailleur social Actis a été rénové en 1978 mais aussi label­lisé en tant que patri­moine du XXe siècle en 2003.

 

Un des 15 bâtiments de la cité © Thibaut Ghironi

Un des 15 bâti­ments de la cité. © Thibaut Ghironi

Le 9 février 2016, Actis a déposé un arrêté visant à démo­lir 54 loge­ments sur un total de 240 qui forment la cité. Les choses se sont accé­lé­rées depuis le 1er décembre 2016 avec l’an­nonce du maire de Grenoble de la des­truc­tion de trois immeubles (sur les 15 que com­porte la Cité de l’Abbaye) d’ici l’été 2017. Un choix vive­ment contesté par le Collectif pour la sau­ve­garde de la Cité de l’Abbaye à Grenoble.

 

 

« Arrêter ce massacre »

 

 

Ce col­lec­tif a été formé fin février afin de deman­der la réha­bi­li­ta­tion totale du quar­tier. Cependant, des actions sont entre­prises depuis avril 2016 pour ten­ter de sau­ver la cité. Ce mois-là, les futurs membres du col­lec­tif avaient consti­tué un dos­sier sur le quar­tier de l’Abbaye et son archi­tec­ture bien spé­ci­fique datant du début du XXe siècle.

 

Affiche présentant le projet de démolition © Thibaut Ghironi

Affiche pré­sen­tant le pro­jet de démo­li­tion. © Thibaut Ghironi

Ils ont ensuite envoyé une lettre recom­man­dée à Eric Piolle et à Stéphane Duport Rosand, direc­teur géné­ral d’Actis, le 14 juillet 2016. En juillet seule­ment car, bien que le per­mis de démo­lir ait été déposé en février par le bailleur, l’af­fi­chage de ce même arrêté de démo­li­tion n’a été fait que début juillet sur les immeubles de la cité…

 

Depuis que le maire a annoncé la des­truc­tion de trois immeubles, les oppo­sants se mobi­lisent d’au­tant plus. Après avoir formé le col­lec­tif, ils ont déposé une demande de péti­tion en ligne sur le site de la Ville de Grenoble le 9 mars 2017. En vain.

 

Dernier recours du col­lec­tif pour l’heure, la péti­tion en ligne lan­cée le 27 mars 2017 sur le site change​.org. Avec plus de 360 signa­taires à ce jour, le Collectif espère bien faire suf­fi­sam­ment pres­sion « pour arrê­ter ce mas­sacre ». Les membres du groupe estiment en effet que la démo­li­tion de trois immeubles n’a aucun sens puisque les quinze bâti­ments sont répar­tis en trois îlots de cinq bâti­ments cha­cun. « Qui ne dit pas que les deux autres immeubles ne seront pas détruits plus tard ? Et qu’a­près ce sera au tour des deux îlots res­tants ? » s’in­ter­roge le col­lec­tif. » Il n’y a pas de pro­jet der­rière, c’est ça qui est inquié­tant ! »

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 11 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

TG

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Des représentants du Collectif Île Verte devant la parcelle située quai Jongkind. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Construction à Île Verte : la Ville de Grenoble dit soutenir les riverains mais ne pas pouvoir « outrepasser le droit »

EN BREF - Nouvel épisode dans la lutte d'un collectif de riverains du quartier Île Verte de Grenoble contre un projet de construction jugé démesuré Lire plus

Inauguration de la maternelle Ampère © Laure Gicquel - Place Gre'net
Plan école de la Ville de Grenoble : l’école maternelle Ampère vient d’être inaugurée

FIL INFO - L'inauguration de l'école maternelle Ampère, rénovée dans le cadre du Plan école de la Ville de Grenoble, se tenait ce vendredi 15 octobre. Celle-ci, Lire plus

Grenoble Capitale verte européenne 2022 lance son site Internet et un appel à participation
Grenoble Capitale verte européenne 2022 lance son site Internet et un appel à participation

FOCUS - Grenoble Capitale verte européenne 2022 dispose à présent de son propre site Internet et lance une campagne de communication, à quelques mois du Lire plus

Pour l'Ades, Grenoble ne doit pas 1,5 million à la Métro.
La Ville doit-elle 1,5 million d’euros à la Métro ? L’Ades dénonce une « instrumentalisation politicienne »

FOCUS - La Ville de Grenoble doit-elle 1,5 million d'euros à la Métropole? Alors que des échanges acrimonieux ont eu lieu sur la question au Lire plus

La Ville de Grenoble et AG2R signent une nouvelle convention pour l'accompagnement des aînés
La Ville de Grenoble et AG2R signent une nouvelle convention pour l’accompagnement des aînés

FLASH INFO — La Ville de Grenoble et AG2R La Mondiale se retrouvaient mardi 12 octobre pour signer une nouvelle convention de partenariat 2021-2022, dans Lire plus

Nouvelle collecte de serviettes et protections périodique sur la Métropole jusqu'au 31 octobre
Nouvelle collecte de serviettes et protections périodique sur la Métropole jusqu’au 31 octobre

FLASH INFO — Le Planning familial de l'Isère déploie cinquante points de collecte de serviettes et protections périodiques, jusqu'au 31 octobre. Ceci suite à un Lire plus

Flash Info

|

18/10

18h56

|

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin