Grenoble à cœur a déposé un recours devant le tribunal administratif de Grenoble pour obtenir l'interruption des travaux du projet CVCM de la Métro.

CVCM : Grenoble à cœur dépose un recours au tri­bu­nal administratif

CVCM : Grenoble à cœur dépose un recours au tri­bu­nal administratif

FOCUS - Grenoble à cœur ne désarme pas. Toujours opposée au projet Cœurs de ville cœurs de Métropole (CVCM) de la Métro, l'association porte devant le tribunal administratif de Grenoble un recours pour entraver les travaux, sur le point de débuter. Et obtenir, dans un second temps peut-être, la remise en cause du projet dans sa forme actuelle.

 

 

 

Le bras de fer continue, et Grenoble à cœur n'a pas l'intention de fléchir. Opposé au projet Cœurs de ville cœurs de Métropole (CVCM) porté par la Métro, le collectif vient de changer de statut pour se constituer en association loi 1901. Et annonce le dépôt d'un recours devant le tribunal administratif de Grenoble, dans l'espoir de bloquer les travaux qui doivent commencer sous peu.

 

L'association Grenoble à coeur et son avocat. De gauche à droite : Dominique Grand, Cyril Sarrasi, Me Bernard Boulloud, Olivier et François Bazes © Florent Mathieu - Place Gre'net

L'association Grenoble à cœur et son avocat. De gauche à droite, Dominique Grand, Cyril Sarrasi, Me Bernard Boulloud, Olivier et François Bazes. © Florent Mathieu - Place Gre'net

 

Olivier, secrétaire de l'association Grenoble à cœur, l'affirme : « Ça n'a jamais été l'objectif de l'association de déposer un recours. Nous avions demandé un moratoire d'un an pour que soit faite l'étude des conséquences du projet CVCM, et que soit étudiée l'alternative que nous proposons. Cette demande a été refusée. Et quand il n'y a ni concertation ni écoute, ça se termine malheureusement au tribunal. »

 

Déposé le lundi 3 avril, le recours est porté par Grenoble à cœur mais aussi, insiste l'association, par 119 requérants individuels : « des habitants, des commerçants, des professions libérales et des artisans ». 119 personnes censées représenter Grenoble, des grands boulevards jusqu'aux quais de Saint-Laurent.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un second Chatipi, refuge pour chats errants, prochainement implanté rue Anatole-France à Grenoble
Un second Chatipi, refuge pour chats errants, pro­chai­ne­ment ins­tallé rue Anatole-France à Grenoble

FLASH INFO - La Ville de Grenoble annonce l'installation prochaine d'un second "Chatipi" sur son territoire, après celui mis en place en décembre 2022 quai Lire plus

Tirs de balles, coups de tournevis ou violences contre des policiers, un week-end agité sur l'agglomération grenobloise
Mehdi Boulenouane, ex-figure du nar­co­tra­fic dans le quar­tier Mistral, exé­cuté par balles en Seine-Saint-Denis

FLASH INFO - Mehdi Boulenouane, ex-caïd du trafic de stupéfiants dans le quartier Mistral, a été abattu par balles, jeudi 16 mai 2024, en fin Lire plus

Yassine Lakhnech (encore) réélu à la présidence de l'UGA, ses opposants pointent du doigt des failles démocratiques
Yassine Lakhnech (encore) réélu à la pré­si­dence de l’UGA : ses oppo­sants dénoncent des failles démocratiques

FOCUS - Alors que sa réélection en janvier 2024 avait été annulée par le tribunal administratif, Yassine Lakhnech a été ré-réélu président de l'UGA par Lire plus

"Femme et racisée", Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité grenobloise après s'être vue refuser la délégation Égalité des droits?
« Femme et raci­sée », Maude Wadelec a‑t-elle quitté la majo­rité gre­no­bloise après s’être vue refu­ser la délé­ga­tion Égalité des droits ?

FOCUS - Pour quelles raisons Maude Wadelec a-t-elle quitté la majorité du conseil municipal pour figurer désormais parmi les élus d'opposition, en tant que non Lire plus

Le Mois des fiertés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa traditionnelle Marche des fiertés samedi 1er juin
Le Mois des fier­tés 2024 prend son envol à Grenoble, avec sa tra­di­tion­nelle Marche des fier­tés samedi 1er juin

FLASH INFO - Le Mois des fiertés de Grenoble, porté par l'association Grenoble Fiertés, prend son envol jeudi 16 mai et se poursuivra jusqu'au dimanche Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !