A Saint-Pierre-de-Chartreuse, le maire a été dessaisi de ses pouvoirs budgétaires. Le temps pour le préfet de reprendre la main et redresser la barre.

Saint-Pierre sous tutelle de l’État, la note s’an­nonce salée

Saint-Pierre sous tutelle de l’État, la note s’an­nonce salée

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Le budget de Saint-Pierre-de-Chartreuse ayant été voté en déficit, la commune a été placée sous tutelle de l'État. Attendues, les mesures préconisées par les magistrats financiers de la chambre régionale des comptes pour redresser la barre risquent d'être dures à digérer pour le contribuable. Hausse de la fiscalité et coup d'arrêts aux nouveaux programmes d'investissement pourraient bien être le prix à payer pour remonter la pente dans laquelle la station de ski l'a entraînée...

 

 

 

Jusqu’où la station de ski va-t-elle entraîner Saint-Pierre-de-Chartreuse ? Bien que celle-ci soit passée dans le giron de la communauté de communes en novembre 2016, le village la traîne encore comme un boulet. A plusieurs reprises, le préfet et les magistrats de la chambre régionale des comptes, qui surveillent la collectivité comme le lait sur le feu, ont tiré la sonnette d’alarme, prodiguant conseils et recommandations. Ils ont même tapé du poing sur la table. Rien à faire. La commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse s’est inexorablement enfoncée.

 

Un hiver particulièrement doux met en difficulté les stations de moyenne montagne. Préfiguration de ce qui nous attend à la fin du siècle, réchauffement climatique aidant ?

Un hiver particulièrement doux qui a mis en difficulté les stations de moyenne montagne. Saint-Pierre-de-Chartreuse, février 2016 © Patricia Cerinsek

 

Le constat des magistrats financiers est sans appel. Si la situation est « très préoccupante » dixit la CRC dans son rapport d'octobre dernier, c’est que la capacité de désendettement de la commune a quasiment été multipliée par cinq entre 2009 et 2015, passant d’un peu plus de six ans à plus de trente ans. Non sans avoir tutoyé les sommets en 2011, proche du surendettement, avec 33,6 ans…

 

 

 

 

Un budget voté en déficit de plus de 300 000 euros

 

 

Le 6 février dernier, ultime dégringolade, la commune a voté un budget en déséquilibre. Impossible d’équilibrer les comptes : il manque 327 000 euros dans les caisses. Problème, une commune ne peut présenter un budget en déséquilibre, au risque de finir tout droit dans le bureau du préfet. C’est donc arrivé : Saint-Pierre a été placé sous tutelle de l'Etat.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 65 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Vol libre : les alternatives au ski de piste.Parapente en hiver © Pixabay
Vol à ski et snow­kite : les alter­na­tives au ski de piste dans les Alpes

  FOCUS - Alors que les remontées mécaniques sont fermées en ce Noël 2020, la Fédération française de vol libre (FFVL) propose des alternatives aux Lire plus

Rossignol annonce la suppression de 92 emplois en France dont 31 en Isère. La production de ski de masse est regroupée en Espagne.
Rossignol sup­prime 31 postes en Isère pour s’a­dap­ter à l’é­vo­lu­tion du mar­ché du ski

  FIL INFO - Rossignol annonce la suppression de 92 postes en France dont 31 en Isère. Le groupe français, qui possède les marques Rossignol Lire plus

Le constat de la chambre régionale des comptes sur les finances de la ville de Grenoble est sévère. La ville est toujours aussi endettée.
Après le rap­port de la chambre régio­nale des comptes, la Ville de Grenoble dégaine un plan d’ac­tions… déjà très critiqué

DÉCRYPTAGE - En cinq ans, de 2011 à 2016, la situation financière de la Ville de Grenoble ne s'est guère améliorée. C'est ce que pointe Lire plus

Pourquoi la ville de Grenoble a-t-elle choisi de réduire drastiquement ses dépenses de fonctionnement ? D'autres scénarios étaient envisageables...
Réduction des dépenses à la Ville de Grenoble : il y avait bien un plan B en 2015…

FOCUS - Toute occupée à se serrer la ceinture, la Ville de Grenoble avait, en 2015, décidé de tailler drastiquement dans ses dépenses de fonctionnement. Lire plus

Conseil municipal de Grenoble : opération casseroles
Finances de la ville de Grenoble : les feux passent à l’orange

DÉCRYPTAGE - Baisse de la masse salariale, maintien du niveau des investissements, poursuite du plan d'économies… Pour redresser ses finances, Grenoble entend maintenir le cap. Lire plus

Catherine Brette, présidente EELV du parc naturel régional du Vercors, quitte son fauteuil et dénonce le chantage institutionnel et financier de Laurent Wauquiez. Crédit EELV
Parc natu­rel régio­nal du Vercors : la pré­si­dente jette l’éponge

EN BREF - Catherine Brette quitte son fauteuil de présidente du Parc naturel régional du Vercors. Poussée par les nouvelles majorités régionale et départementales vers Lire plus

Flash Info

|

07/08

10h59

|

|

07/08

10h36

|

|

06/08

16h39

|

|

06/08

14h57

|

|

05/08

11h49

|

|

05/08

9h50

|

|

04/08

17h00

|

|

04/08

12h07

|

|

03/08

15h57

|

|

03/08

13h04

|

Les plus lus

Flash info| Séparatisme et com­mu­nau­ta­risme : le pré­fet de l’Isère demande des expli­ca­tions face aux bur­ki­nis dans une pis­cine de Grenoble

À voir| Fête médié­vale à Saint-Antoine-L’Abbaye : « le chan­tier des bâtis­seurs » de retour les 6 et 7 août 2022

Environnement| « Chasses pré­si­den­tielles » en Isère : le mili­tant Jean-François Noblet condamné pour diffamation

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin