Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Saint-Pierre sous tutelle de l’État, la note s’annonce salée

sep article

FOCUS – Le budget de Saint-Pierre-de-Chartreuse ayant été voté en déficit, la commune a été placée sous tutelle de l’État. Attendues, les mesures préconisées par les magistrats financiers de la chambre régionale des comptes pour redresser la barre risquent d’être dures à digérer pour le contribuable. Hausse de la fiscalité et coup d’arrêts aux nouveaux programmes d’investissement pourraient bien être le prix à payer pour remonter la pente dans laquelle la station de ski l’a entraînée…

 

 

 

Jusqu’où la station de ski va-t-elle entraîner Saint-Pierre-de-Chartreuse ? Bien que celle-ci soit passée dans le giron de la communauté de communes en novembre 2016, le village la traîne encore comme un boulet. A plusieurs reprises, le préfet et les magistrats de la chambre régionale des comptes, qui surveillent la collectivité comme le lait sur le feu, ont tiré la sonnette d’alarme, prodiguant conseils et recommandations. Ils ont même tapé du poing sur la table. Rien à faire. La commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse s’est inexorablement enfoncée.

 

Un hiver particulièrement doux met en difficulté les stations de moyenne montagne. Préfiguration de ce qui nous attend à la fin du siècle, réchauffement climatique aidant ?

Un hiver particulièrement doux qui a mis en difficulté les stations de moyenne montagne. Saint-Pierre-de-Chartreuse, février 2016 © Patricia Cerinsek

 

Le constat des magistrats financiers est sans appel. Si la situation est « très préoccupante » dixit la CRC dans son rapport d’octobre dernier, c’est que la capacité de désendettement de la commune a quasiment été multipliée par cinq entre 2009 et 2015, passant d’un peu plus de six ans à plus de trente ans. Non sans avoir tutoyé les sommets en 2011, proche du surendettement, avec 33,6 ans…

 

 

 

 

Un budget voté en déficit de plus de 300 000 euros

 

 

Le 6 février dernier, ultime dégringolade, la commune a voté un budget en déséquilibre. Impossible d’équilibrer les comptes : il manque 327 000 euros dans les caisses. Problème, une commune ne peut présenter un budget en déséquilibre, au risque de finir tout droit dans le bureau du préfet. C’est donc arrivé : Saint-Pierre a été placé sous tutelle de l’Etat.

 

[…]

 

La suite de contenu est réservé aux abonnés

Connectez vous…

…ou choisissez votre abonnement ci-dessous !

Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter
commentez lire les commentaires
7235 visites | 2 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 2
  1. Y en aurait-il un qui aurait essayé de frotter sur les bords de la loi en mettant en oeuvre le New Green Deal et les nouvelles règles comptables d’Eric Piolle?

    sep article
    • PT

      06/04/2017
      15:05

      Comme mentionné par l’auteur de l’article sur Facebook : « Le budget a été voté en février. Avant l’élection du nouveau maire. »

      sep article