Saint-Pierre sous tutelle de l’État, la note s’annonce salée

sep article



FOCUS – Le budget de Saint-Pierre-de-Chartreuse ayant été voté en déficit, la commune a été placée sous tutelle de l’État. Attendues, les mesures préconisées par les magistrats financiers de la chambre régionale des comptes pour redresser la barre risquent d’être dures à digérer pour le contribuable. Hausse de la fiscalité et coup d’arrêts aux nouveaux programmes d’investissement pourraient bien être le prix à payer pour remonter la pente dans laquelle la station de ski l’a entraînée…

 

 

 

Jusqu’où la sta­tion de ski va-t-elle entraî­ner Saint-Pierre-de-Chartreuse ? Bien que celle-ci soit pas­sée dans le giron de la com­mu­nauté de com­munes en novembre 2016, le vil­lage la traîne encore comme un bou­let. A plu­sieurs reprises, le pré­fet et les magis­trats de la chambre régio­nale des comptes, qui sur­veillent la col­lec­ti­vité comme le lait sur le feu, ont tiré la son­nette d’alarme, pro­di­guant conseils et recom­man­da­tions. Ils ont même tapé du poing sur la table. Rien à faire. La com­mune de Saint-Pierre-de-Chartreuse s’est inexo­ra­ble­ment enfon­cée.

 

Un hiver particulièrement doux met en difficulté les stations de moyenne montagne. Préfiguration de ce qui nous attend à la fin du siècle, réchauffement climatique aidant ?

Un hiver par­ti­cu­liè­re­ment doux qui a mis en dif­fi­culté les sta­tions de moyenne mon­tagne. Saint-Pierre-de-Chartreuse, février 2016 © Patricia Cerinsek

 

Le constat des magis­trats finan­ciers est sans appel. Si la situa­tion est « très pré­oc­cu­pante » dixit la CRC dans son rap­port d’oc­tobre der­nier, c’est que la capa­cité de désen­det­te­ment de la com­mune a qua­si­ment été mul­ti­pliée par cinq entre 2009 et 2015, pas­sant d’un peu plus de six ans à plus de trente ans. Non sans avoir tutoyé les som­mets en 2011, proche du sur­en­det­te­ment, avec 33,6 ans…

 

 

 

 

Un budget voté en déficit de plus de 300 000 euros

 

 

Le 6 février der­nier, ultime dégrin­go­lade, la com­mune a voté un bud­get en dés­équi­libre. Impossible d’équilibrer les comptes : il manque 327 000 euros dans les caisses. Problème, une com­mune ne peut pré­sen­ter un bud­get en dés­équi­libre, au risque de finir tout droit dans le bureau du pré­fet. C’est donc arrivé : Saint-Pierre a été placé sous tutelle de l’Etat.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Paysage>Paysages saison 04 été 2020 : spectacles expositions expériences en plein air en Isère
commentez lire les commentaires
9425 visites | 3 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 3
  1. Ping : Boire ou skier, faudra-t-il choisir ? – Bourgogne Collaborative Network

  2. Y en aurait-il un qui aurait essayé de frot­ter sur les bords de la loi en met­tant en oeuvre le New Green Deal et les nou­velles règles comp­tables d’Eric Piolle ?

    sep article
    • PT

      06/04/2017
      15:05

      Comme men­tionné par l’au­teur de l’ar­ticle sur Facebook : « Le bud­get a été voté en février. Avant l’é­lec­tion du nou­veau maire. »

      sep article