Appel Forêt -
Les protestants de Grenoble souhaitent fêter les 500 ans de la Réforme sous le signe de la diversité de ses Églises comme vis-à-vis des autres cultes.

Les protestants fêtent les 500 ans de la Réforme sous le signe de la diversité

Les protestants fêtent les 500 ans de la Réforme sous le signe de la diversité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – 2017 marque les 500 ans du mouvement de la Réforme, lancée par le théologien allemand Martin Luther en 1517. Une rupture avec l’Église catholique qui allait donner naissance à différentes Églises de par le monde. Mais c’est bien sous le signe du dialogue dans la diversité que les organisateurs du jubilé veulent placer la commémoration de ces cinq siècles.

 

 

 

« Mettre ce jubilé sous l’angle de la diver­sité », telle est la pro­fes­sion de foi de Joël Geiser. Le pas­teur de l’Église pro­tes­tante unie de Grenoble fait par­tie du comité gre­no­blois chargé de célé­brer les 500 ans de la Réforme.

 

Joël Geiser, Sylviane Spindler et Jean-Claude Salomon, du comité d'organisation © Florent Mathieu - Place Gre'net

Joël Geiser, Sylviane Spindler et Jean-Claude Salomon, du comité d’or­ga­ni­sa­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

Un moment de com­mé­mo­ra­tion et de mémoire qui se veut ouvert au dia­logue avec toutes les sen­si­bi­li­tés spirituelles.

 

Car il n’y a pas qu’un pro­tes­tan­tisme. En se rebel­lant en 1517 contre le “tra­fic d’in­dul­gences” pra­ti­qué par le clergé1, Luther allait lan­cer un mou­ve­ment de réforme favo­ri­sant l’ap­pa­ri­tion de plu­sieurs Églises. Luthériens, bap­tistes, pen­te­cô­tistes… La « diver­sité interne au pro­tes­tan­tisme » prê­ché par Joël Geiser n’est pas un vain mot.

 

 

 

La diversité du protestantisme à Grenoble

 

 

Une diver­sité que l’on retrouve au sein de la région gre­no­bloise. Outre l’Église pro­tes­tante unie, l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble compte aussi une Église évan­gé­lique bap­tiste d’Échirolles, une Église adven­tiste du 7e jour de Grenoble, ou encore une Église pro­tes­tante mal­gache. À elles seules, ces quatre Églises repré­sentent 1 300 familles.

 

Les représentants des différentes Églises réformées de l'agglomération © Florent Mathieu - Place Gre'net

Les repré­sen­tants des dif­fé­rentes Églises réfor­mées de l’ag­glo­mé­ra­tion. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Mais il ne s’a­git ici que des Églises ayant rejoint la Fédération pro­tes­tante de France (FPF). Restent encore, par exemple, l’Église angli­cane de Grenoble, l’Église luthé­rienne mal­gache, et bien d’autres encore. Toutes, à des degrés divers, par­ti­ci­pe­ront à ce jubilé.

 

 

 

Une commémoration associant les catholiques

 

 

Au-delà de la diver­sité interne au pro­tes­tan­tisme, se pose la ques­tion de la rela­tion avec le catho­li­cisme. Aujourd’hui, le dia­logue se veut une réa­lité. « Nous sommes dans une démarche mûre et mature, nous tour­nons la page sans oublier », explique Joël Geiser. Car les Protestants ont payé cher, par le passé, leur volonté d’adhé­rer à une Église réfor­mée2.

 

Catholicisme et protestantisme bras-dessus bras-dessous. DR

Catholicisme et pro­tes­tan­tisme bras-des­sus bras-des­sous. DR

Signe fort : cette “année Luther” 2017 com­men­cera par une com­mé­mo­ra­tion pro­tes­tante-catho­lique de la Réforme, samedi 25 mars à 11 heures… à la Cathédrale Notre-Dame de Grenoble. La volonté d’as­so­cier les catho­liques aux 500 ans de la Réforme en dit long sur le che­min par­couru. Et le site du Diocèse de Grenobe-Vienne relaie de son côté volon­tiers les évé­ne­ments qui mar­que­ront cette année de jubilé.

 

« Il y a au sud de Grenoble un centre œcu­mé­nique qui témoigne de notre volonté d’être ensemble », insiste le Pasteur de l’Église pro­tes­tante unie.

 

« Cette com­mé­mo­ra­tion, ajoute-t-il, nous vou­lons la faire aussi avec les catho­liques, en regar­dant luci­de­ment ce qui s’est passé il y a 500 ans, sans faire de l’œcuménisme de façade. »

 

 

 

Une religion ouverte aux autres et « à l’aise avec la laïcité »

 

 

Les autres reli­gions seront éga­le­ment impli­quées dans cette com­mé­mo­ra­tion de la Réforme, à tra­vers notam­ment une ren­contre inter­re­li­gieuse orga­ni­sée le dimanche 26 mars au Temple pro­tes­tant de Grenoble, place Perinetti, à 17 heures. « Quels rap­ports les reli­gions mono­théistes entre­tiennent-elles avec leurs Écritures ? » Tel sera le thème de cette ren­contre qui mar­quera la fin du week-end de lancement.

 

Le Temple protestant, vu depuis la chaire ou prêche le pasteur. Au loin, un étudiant du Conservatoire s'exerce à l'orgue © Florent Mathieu - Place Gre'net

Le Temple pro­tes­tant, vu depuis la chaire ou prêche le pas­teur. Au loin, un étu­diant du Conservatoire s’exerce à l’orgue. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Quid de la société civile et de la laï­cité répu­bli­caine ? À comp­ter de novembre, la mai­rie de Grenoble accueillera une expo­si­tion consa­crée aux Protestants de Grenoble à tra­vers l’Histoire. L’occasion d’un ver­nis­sage et d’une récep­tion offi­cielle, le 31 octobre à 17 heures, dans le Hall de l’Hôtel de Ville.

 

« C’est avec la Révolution fran­çaise et la Séparation de l’Église et de l’État que les Églises pro­tes­tantes ont pu avoir leur place dans la société fran­çaise, estime Joël Geiser. Le pro­tes­tan­tisme est à l’aise avec la laï­cité, pour dis­tin­guer les sphères et habi­ter l’es­pace public. Mais si la reli­gion n’a plus la même forme que par le passé, nous sommes en pré­sence de quelque chose qui est au cœur de l’hu­main, que même les poli­tiques ne doivent pas ôter de leurs pré­oc­cu­pa­tions. »

 

 

 

De nombreux événements cultuels et culturels

 

 

Si des évé­ne­ments cultuels mar­que­ront natu­rel­le­ment ces 500 ans de la Réforme, le pro­gramme tout au long de l’an­née se veut éga­le­ment cultu­rel et varié. Théâtre ou cinéma, déam­bu­la­tion his­to­rique dans les rues de Grenoble, “ral­lye” « sur les pas des Huguenots » dans le Trièves et le Haut-Diois…

 

La Bible multi-centenaire du Temple protestant de Grenoble date de... 1723. © Florent Mathieu - Place Gre'net

La Bible du Temple pro­tes­tant de Grenoble, un exem­plaire qui date de… 1723. © Florent Mathieu – Place Gre’net

 

Ou encore l’un des points d’orgue (si l’on ose dire) du jubilé gre­no­blois : l’ex­po­si­tion, « La Bible, patri­moine de l’humanité », qui se tien­dra du 15 au 29 novembre à l’Espace dio­cé­sain de la basi­lique du Sacré-cœur de Grenoble. Parrainée par l’Unesco, cette expo­si­tion iti­né­rante s’a­dresse à tous les publics, de tous âges et de toutes confes­sions ou… non-confessions.

 

 

 

Florent Mathieu

 

 

1 Le 31 octobre 1517, le moine théo­lo­gien alle­mand Martin Luther affiche sur la porte de l’é­glise de Wittenberg (Saxe) ses “95 thèses”, qui sont autant de cri­tiques des scan­dales de l’Église. Et notam­ment celui des “indul­gences”, des dons ver­sés au clergé en échange d’un aller-simple pour le Paradis après sa mort. Les thèses et la théo­lo­gie de Martin Luther auront un fort reten­tis­se­ment en Allemagne et mène­ront à la consti­tu­tion d’Églises dis­si­dentes, dites réfor­mées, sources du protestantisme.

 

La célèbre représentation de la Saint-Barthélémy par le peintre protestant François Dubois (1529-1584)

La célèbre repré­sen­ta­tion de la Saint-Barthélémy par le peintre pro­tes­tant François Dubois (1529−1584)

 

2 Le mas­sacre de la Saint-Barthélémy en 1572 reste l’un des plus fameux assas­si­nats de masse de pro­tes­tants de l’Histoire. Il aurait causé la mort de 10 000 à 30 000 pro­tes­tants sur l’en­semble de la France. En 1685, la célèbre révo­ca­tion de l’Édit de Nantes par Louis XIV pous­sera, elle, au moins 200 000 pro­tes­tants à l’exil.

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Florent Mathieu

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Guillaume Gontard, sénateur EELV de l'Isère (capture d'écran Public Sénat)
Église traditionaliste de Meylan : le sénateur Guillaume Gontard interpelle le Premier ministre

  FOCUS - Guillaume Gontard apporte son soutien aux élus de Meylan qui s'opposent à la construction d'une église catholique traditionaliste sur leur commune. Le Lire plus

Meylan : le maire s’oppose à la construction d’une église catholique traditionaliste sur sa commune et interpelle l’État

  FOCUS - Le tribunal administratif de Grenoble a rejeté, jeudi 15 avril 2021, le recours en annulation du permis de construire déposé par l'association Lire plus

Place Notre-Dame. ©Leo Graff - Placegrenet.fr
Grenoble : le préfet de l’Isère interdit un rassemblement de chrétiens prévu dimanche, les fidèles s’indignent

  EN BREF - Le préfet de l'Isère Lionel Beffre a décidé d'interdire une manifestation déclarée qui devait se tenir ce dimanche 15 novembre. Comme Lire plus

COUV Professeur de droit présent au rassemblement en l'hommage de Samuel Paty sur la place Verdun à Grenoble, dimanche 18 octobre 2020 © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
La parole se libère chez les enseignants de l’agglomération grenobloise, après l’assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste

  TÉMOIGNAGES – Tristesse, colère, effroi, inquiétude, ras-le-bol suite à l'assassinat de Samuel Paty, l'un de leurs confrères, les «hussards de la République» de l'agglomération Lire plus

Un snapshot de la vidéo Instagram de Mila
Mila, Iséroise de 16 ans, relance le débat sur la liberté de blasphémer… en France

  FOCUS - Mila est une lycéenne iséroise passionnée par le chant, ouvertement hostile aux religions et à l'islam en particulier. Bref, laïcarde et fière Lire plus

A Grenoble le 24 janvier, l'islamologue Ghaleb Bencheik revient sur la nécessaire séparation entre le politique et le religieux.
Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation de l’islam de France : “l’affaire du burqini vise à tester la République”

  TROIS QUESTIONS À - L'islamologue Ghaleb Bencheikh sera vendredi 24 janvier au Musée de Grenoble[mfn]Vendredi 24 janvier à 18 h 30 à l'auditorium du Musée de Lire plus

Flash Info

|

27/07

20h21

|

|

27/07

12h00

|

|

27/07

10h43

|

|

26/07

10h46

|

|

25/07

12h06

|

|

22/07

19h24

|

|

16/07

23h31

|

|

16/07

20h42

|

|

16/07

11h33

|

|

15/07

15h50

|

Les plus lus

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Flash info| Grenoble accueille les championnats de France individuels de tennis-fauteuil, du 24 au 27 juin 2021

Émilie Gindre et Joséfa Gallardo de La Rampe - la Ponatière. © Tim Buisson – Place Gre’net

Culture| Échirolles : La Rampe – La Ponatière lance sa saison 2021 – 2022 après plusieurs mois sans spectacles

Abonnement| Le magasin en ligne de produits bio et locaux Oclico​.com fête ses dix ans

David Smétanine

Abonnement| Le Grenoblois David Smétanine candidat pour être porte-drapeau paralympique aux Jeux de Tokyo

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin