Vue d'ensemble du pôle d'échanges multimodal. © Christian Pedrotti.

Fini la “simple” gare ! Place au pôle d’échanges multimodal Grenoble gares

Fini la “simple” gare ! Place au pôle d’échanges multimodal Grenoble gares

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Après 32 mois de chantier, le pôle d’échanges multimodal Grenoble gares a été inauguré ce mardi 14 février, révélant ainsi ses nouvelles fonctionnalités et équipements. Les objectifs poursuivis ? Améliorer les liaisons entre les différents modes de transport, proposer une nouvelle offre commerciale et augmenter la capacité d’accueil des bâtiments voyageurs, tout en ouvrant la gare sur la ville.

 

 

 

Il y avait du beau monde ce mardi 14 décembre devant l’un des tout nou­veaux silos à vélos situé entre les bâti­ments des gares rou­tière et fer­ro­viaire. Plus de cent cin­quante invi­tés dont de très nom­breux élus se pres­saient à proxi­mité d’un stand où leur étaient remis des écouteurs.

 

Une gare repensée pour « libérer des volumes et créer un espace plus lumineux ». © Christian Pedrotti

Une gare repen­sée pour « libé­rer des volumes et créer un espace plus lumi­neux ». © Christian Pedrotti

Après plus de deux et demi de tra­vaux – et une visite audio-gui­dée de ses équi­pe­ments flam­bants neufs, donc –, le pôle d’é­changes mul­ti­mo­dal Grenoble gares a ainsi été inauguré.

 

 

Le résul­tat ? Un nou­veau par­vis pié­ton, une nou­velle gare rou­tière, des parcs à vélos. Mais aussi un nou­vel espace côté Europole et une Maison du vélo sur le parvis.

 

Ajoutez à cela le réamé­na­ge­ment du bâti­ment de la gare, le pro­lon­ge­ment du sou­ter­rain sud et, pour amé­lio­rer l’accessibilité, un esca­lier méca­nique pour tran­si­ter entre le hall et le pas­sage sou­ter­rain nord. Tels sont les prin­ci­paux tra­vaux réa­li­sés et les nou­veaux équi­pe­ments mis à la dis­po­si­tion des voya­geurs qui tran­si­te­ront désor­mais par le pôle d’échanges Grenoble gares.

 

 

 

« Grenoble est probablement aujourd’hui notre plus bel emblème »

 

 

Cette inau­gu­ra­tion consacre l’a­bou­tis­se­ment d’un vaste pro­jet par­te­na­rial de 34,5 mil­lions d’eu­ros d’in­ves­tis­se­ments réa­lisé grâce au concours de sept par­te­naires. À savoir : l’État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le Département de l’Isère, Grenoble-Alpes Métropole, le Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC), la ville de Grenoble et les branches Gares et connexion et Réseau de la SNCF.

 

Un pro­jet d’une impor­tance majeure pour la Métropole gre­no­bloise, comme nous l’ex­plique Christophe Ferrari, pré­sident de Grenoble-Alpes Métropole.

 

 

Patrick Ropert, le directeur des gares et connexions de la SNCF. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Patrick Ropert, le direc­teur des gares et connexions de la SNCF. © Joël Kermabon – Place Gre’net

 

« C’est une belle trans­for­ma­tion de gare assez emblé­ma­tique de ce que nous vou­lons réa­li­ser par­tout en France, à savoir des gares qui sont des hubs de mobi­lité où l’on trouve à la fois le vélo, le tram­way, le train, les bus mais aussi un peu la voi­ture […] C’est ce qu’on appelle des gares “city boos­ter”, c’est-à-dire des quar­tiers de ville qui viennent ampli­fier l’ac­ti­vité éco­no­mique de la ville, et Grenoble est pro­ba­ble­ment aujourd’­hui notre plus bel emblème », déclare Patrick Ropert, direc­teur des gares et connexions de la SNCF.

 

 

 

Un nœud d’échanges multimodal

 

 

Une trans­for­ma­tion qui s’illustre d’a­bord à l’ex­té­rieur, notam­ment à tra­vers l’ou­ver­ture sur la ville qu’offre désor­mais le par­vis de la gare et l’installation d’un auvent de 234 mètres reliant les dif­fé­rents bâti­ments. Autant d’a­mé­lio­ra­tions qui « faci­litent et flui­di­fient les par­cours pour accé­der aux dif­fé­rents modes de trans­port du pôle d’échanges Grenoble gares », assure la SNCF.

 

Vue d'ensemble du pôle d'échanges multimodal. © Christian Pedrotti.

Vue d’en­semble du pôle d’é­changes mul­ti­mo­dal. © Christian Pedrotti.

Quant à l’ar­chi­tec­ture inté­rieure de l’an­cienne gare agran­die à l’oc­ca­sion des Jeux olym­piques d’hi­ver de 1968, elle a été com­plè­te­ment repen­sée « pour libé­rer des volumes et créer un espace plus lumi­neux », indique la SNCF. Qui estime ainsi « faci­li­ter les dépla­ce­ments des voya­geurs et l’identification des ser­vices en gare ».

 

Avec 57 000 voya­geurs par jour atten­dus en 2030, la gare de Grenoble devient donc un nœud d’é­changes « connecté au ter­ri­toire », per­met­tant d’accéder aisé­ment aux trains express régio­naux (TER), aux trains à grande vitesse (TGV), au réseau de tram­way de la Tag, aux cars de Transisère, aux taxis, à l’autopartage ainsi qu’au vélo. Et où est concen­trée en un seul lieu la vente des dif­fé­rents titres de trans­port affé­rents, notam­ment des billets TER, Tag, Transisère ainsi que ceux des navettes vers les aéroports.

 

L’offre com­mer­ciale a éga­le­ment été ren­for­cée, avec l’ins­tal­la­tion de quatre nou­veaux com­merces dont le pre­mier Starbucks gre­no­blois dans l’es­pace situé côté Europole. L’idée ? « Faire en sorte que la gare ne soit pas qu’un lieu de tran­sit mais devienne un lieu de vie », espère la SNCF.

 

 

 

Deux parcs à vélos, une première en France

 

 

Pour les cars, la gare rou­tière, qui enre­gistre près de 130 000 rota­tions par an, a été com­plè­te­ment refon­due. Elle offre aujourd’­hui aux voya­geurs un espace d’attente plus moderne, lumi­neux et confor­table ainsi qu’un sys­tème d’information en temps réel. De plus, cinq quais ont été rehaus­sés afin de faci­li­ter les mon­tées et des­centes des usa­gers, notam­ment des per­sonnes à mobi­lité réduite.

 

 

Les racks "double étage" du nouveau parc à vélos sont encore vides. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les racks « double étage » du nou­veau parc à vélos sont encore vides. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Quant aux usa­gers du vélo, inter­mo­da­lité oblige, ils n’ont pas été négli­gés, loin de là. Il pour­ront trou­ver sur le par­vis la Maison du vélo qui accueille Métrovélo, le ser­vice de loca­tion de vélos de la Métropole de Grenoble.

 

Mais aussi, une pre­mière en France, deux parcs à vélos. Situés l’un place Robert Schuman et, de l’autre côté, rue Émile Gueymard, ils per­mettent de sto­cker au total 1 150 cycles. Ces deux consignes col­lec­tives qui s’a­joutent au quelques 800 autres empla­ce­ments dis­po­nibles sur la voie publique font ainsi pas­ser à 2 000 places la capa­cité de sta­tion­ne­ment pour les vélos sur le site. Ces deux parcs seront ouverts aux usa­gers cou­rant mars aux tarifs de 2 euros par jour, 12 euros par mois ou encore 49 euros par an.

 

Pour autant, si Nathalie Teppe, la pré­si­dente de l’Association pour le déve­lop­pe­ment des trans­ports en com­mun, voies cyclables et pié­tonnes de la région gre­no­bloise (ADTC), se féli­cite de la construc­tion de ces silos, elle n’en estime pas moins que ce n’est encore pas suffisant.

 

 

 

Lionel Beffre, préfet de l’Isère : « Le plus facile a été fait ! »

 

 

« Je me réjouis de la réa­li­sa­tion de ce nou­veau pôle gare et, en par­ti­cu­lier, des silos à vélos. Grenoble est la deuxième ville cyclable pour les actifs ; en 10 ans, la cir­cu­la­tion à vélo a aug­menté de 40 % sur notre ter­ri­toire ! Ils ont donc tout leur sens. Nul doute que les Grenoblois et les Métropolitains s’en sai­si­ront rapi­de­ment ! Cette réa­li­sa­tion va dans le bon sens, vers plus de mobi­li­tés douces, vers plus de flui­dité entre les dif­fé­rents modes de trans­ports », a déclaré Éric Piolle, le maire de Grenoble.

 

Inauguration du pôle d'échanges Grenoble gares. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Inauguration du pôle d’é­changes Grenoble gares. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Une satis­fac­tion très lar­ge­ment par­ta­gée par l’en­semble des repré­sen­tants des par­te­naires du pro­jet, réunis à l’oc­ca­sion de cette inauguration.

 

Dont Lionel Beffre, le pré­fet de l’Isère, qui a tout de même jeté une pierre dans le jar­din de la SNCF.

 

 

Tout en s’ex­cu­sant de paraître « l’es­prit cha­grin en ces moment et lieu où tout le monde se congra­tule », le haut fonc­tion­naire a voulu se mon­trer réa­liste. « Le plus facile a été fait, mais il importe à s’at­ta­cher à ce que des pro­grès rapides, visibles, tan­gibles soient réa­li­sés pour une ligne que cer­tains hésitent à prendre, tant ils craignent des retards ». Dans sa ligne de mire, la ligne Lyon – Grenoble, pour laquelle Lionel Beffre invite tout par­ti­cu­liè­re­ment la SNCF « à trou­ver rapi­de­ment les voies et moyens pour sor­tir d’une situa­tion res­sen­tie par cha­cun comme étant insatisfaisante ». 

 

Des pro­pos qui ne seront pas démen­tis par Yann Mongaburu, pré­sident du Syndicat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC). Pour ce der­nier, c’est effec­ti­ve­ment le chan­tier de la réor­ga­ni­sa­tion de la des­serte fer­ro­viaire qu’il faut désor­mais lancer.

 

 

 

Joël Kermabon

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Joël Kermabon

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Conseil métropolitain : le groupe Une métropole d’avance demande au gouvernement de déclarer « l’état d’urgence climatique »

FOCUS - Le groupe Une métropole d'avance (Uma) a formulé un vœu demandant au gouvernement de déclarer l'état d'urgence climatique lors du conseil métropolitain de Lire plus

Place(s) aux enfants: nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble
Place(s) aux enfants : nouvelles polémiques autour de la piétonnisation de plusieurs rues à Grenoble

FOCUS - Alors que la Ville de Grenoble vient de présenter (de nouveau) le déploiement du dispositif Place(s) aux enfants, la colère contre la piétonnisation d'une dizaine Lire plus

Fermeture d'Esclangon: Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole?
Fermeture d’Esclangon : Grenoble coupe-t-elle les ponts avec la Ville de Fontaine et la Métropole ?

FOCUS - La décision de la Ville de Grenoble de ne pas rouvrir, comme attendu, le pont Esclangon dans son sens Grenoble-Fontaine provoque la colère Lire plus

Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition
Les colonnes Morris estampillées JCDecaux de retour à Grenoble sept ans après leur disparition

FOCUS - Sept ans après leur disparition, les colonnes Morris JCDecaux refont leur apparition dans le paysage urbain grenoblois. De quoi susciter l'ironie du groupe Lire plus

Jugement du Tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier: une validation, ou un camouflet?
Jugement du tribunal administratif sur la piétonnisation de la rue Cuvier : une validation ou un camouflet ?

FOCUS - Saisi par un commerçant, le tribunal administratif de Grenoble a rendu son jugement sur la question de la piétonnisation de la rue Cuvier. Lire plus

La ville de Grenoble organisait ce 17 juin, une réunion sur le projet Place(s) aux enfants, visant à piétonniser les rues devant les écoles.
Débat houleux pour la présentation du projet Place(s) aux enfants à Grenoble

FOCUS – La Ville de Grenoble organisait ce 17 juin 2021, une réunion publique d'information sur son projet Place(s) aux enfants. Visant à "piétonniser" les Lire plus

Flash Info

|

18/10

11h04

|

|

17/10

22h06

|

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

SDH - Le futur compte sur nous

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin