La Région lance un plan de 100 millions d’euros pour la sécurisation des gares et des trains

sep article



Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne Rhône-Alpes, a présenté ce mercredi 16 novembre le plan régional de « sécurisation des gares et des trains.» Doté de plus de 100 millions d’euros, ce dispositif a pour objectif la mise en place, sur la durée du mandat, d’un « bouclier de sécurité » dans les TER, les gares et leurs abords.

 

 

Ce plan qui va coû­ter 100 mil­lions d’eu­ros se veut « le plus ambi­tieux de France ». Il figu­rait parmi les enga­ge­ments de cam­pagne de Laurent Wauquiez, pour lequel la sécu­rité des habi­tants d’Auvergne Rhône-Alpes consti­tue une « prio­rité abso­lue ». Il sera voté en assem­blée plé­nière ce jeudi 17 novembre.

 

Au nombre des mesures envi­sa­gées : le dou­ble­ment des effec­tifs de la sureté fer­ro­viaire et la créa­tion d’un centre de super­vi­sion régio­nal. Le tout accom­pa­gné d’un plan d’investissements pour la vidéo­pro­tec­tion dans les TER, les gares et leurs abords.

 

 

 L’insécurité dans les trains en forte hausse en Auvergne Rhône-Alpes

 

La région Auvergne Rhône-Alpes a fait face à une recru­des­cence de 27 % des actes de délin­quance dans ses trains en 2015 (don­nées Cezar* de la SNCF comp­ta­bi­li­sant l’ensemble des actes de délin­quance consta­tés). Partant de ce constat, l’exé­cu­tif régio­nal a décidé de réagir et de faire face à la « mul­ti­pli­ca­tion des vio­lences ver­bales et phy­siques » dans les TER et les gares du réseau ferré régio­nal.

 

« Sur les 8 500 actes liés à la sûreté recen­sés en 2015 par la SNCF, 60 % ont eu lieu dans les gares, 15 % dans les trains, et 25 % sur les autres emprises SNCF », indique la Région. Qui pré­cise encore que « 85 % des faits se sont pro­duits dans 5 des 12 dépar­te­ments du péri­mètre : le Rhône et la Métropole de Lyon en repré­sentent 32 %, l’Isère 20 %, la Savoie et la Haute-Savoie 17 %, la Drôme 16 %. »

 

Des chiffres inquié­tants selon l’exé­cu­tif régio­nal. Lequel s’a­larme d’au­tant plus de la situa­tion lors­qu’il consi­dère le nombre des signa­le­ments pour radi­ca­li­sa­tion isla­miste. En effet, la région Auvergne Rhône-Alpes se classe juste après après l’Île-de-France, avec 506 signa­le­ments recen­sés d’avril 2014 à mai 2015, soit 12 % des 4 119 signa­le­ments de France métro­po­li­taine (source : minis­tère de l’Intérieur).

 

 

Doublement des effectifs de sûreté ferroviaire, généralisation de la vidéoprotection

 

Quid des mesures pro­po­sées ? La Région annonce le dou­ble­ment des effec­tifs de la sûreté fer­ro­viaire, notam­ment du nombre d’agents de la sur­veillance géné­rale (Suge**) d’ici la fin du man­dat. Avec la créa­tion « inédite » d’un centre de super­vi­sion régio­nal, c’est une meilleure effi­ca­cité des forces de sécu­rité qui est visée. À cet effet, « un poste de com­man­de­ment régio­nal sera créé » pour cen­tra­li­ser les images des gares équi­pées en “vidéo­pro­tec­tion” en temps réel. « Auvergne Rhône-Alpes sera la seule région équi­pée d’un tel centre en dehors de l’Île-de-France », se féli­cite la Région.

 

Quant à la “vidéo­pro­tec­tion”, elle sera consi­dé­ra­ble­ment amé­lio­rée. Une pre­mière tranche  concer­nera l’é­qui­pe­ment de 105 gares, tan­dis que 100 % des nou­veaux TER seront  dotés d’é­qui­pe­ments de vidéo­sur­veillance. Les anciennes rames « seront pro­gres­si­ve­ment équi­pées à l’occasion de leur réno­va­tion ». L’objectif ? Équiper 100 % du parc de TER d’ici la fin de la man­da­ture.

 

Enfin, le Conseil régio­nal étu­diera « avec les pro­cu­reurs de la République la mise en œuvre de peines d’intérêt géné­ral pour les indi­vi­dus ayant com­mis des actes de van­da­lisme. »

 

JK

 

 

*  Cezar : acro­nyme signi­fiant connaître les zones à risques.

** La Suge est com­po­sée d’a­gents SNCF, en tenue, asser­men­tés et titu­laires d’une auto­ri­sa­tion de port d’arme.

 

 

Grenoble Finaliste pour le concours de Capitale Verte
commentez lire les commentaires
2207 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.