Enquête sur un bus de ligne C5 de la Semitag à Grenoble. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Fin du die­sel en 2021 : le bus élec­trique entre dans la course à Grenoble

Fin du die­sel en 2021 : le bus élec­trique entre dans la course à Grenoble

EN BREF – Grenoble fait la chasse au die­sel. Alors que la régle­men­ta­tion des livrai­sons de mar­chan­dises sera opé­ra­tion­nelle dès le 1er jan­vier 2017, la capi­tale des Alpes vise sa flotte de bus. Après avoir acquis bus hybrides et com­mandé véhi­cules car­bu­rant au gaz natu­rel, la Ville teste jusqu’en février le bus élec­trique. Objectif : la fin du die­sel d’ici 2021. Mais aussi prendre de vitesse le législateur…

Grenoble teste le bus électrique. Objectif : la fin du diesel d'ici 2021. Et être parmi les premières villes en France à prendre de vitesse le législateur. © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Un bus de la ligne C5 de la Semitag à Grenoble. © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

D’ici 2021, plus aucun bus die­sel ne devrait cir­cu­ler dans Grenoble. Les 120 bus car­bu­rant au gasoil qui consti­tuent encore aujourd’hui la majo­rité de la flotte, vivent donc leurs der­nières années.

Se pose tou­te­fois la ques­tion de leurs rem­pla­çants. Des bus élec­triques ? Des hybrides ? Des véhi­cules car­bu­rant au gaz natu­rel ? Et dans quelle proportion ?

Tout dépen­dra du résul­tat de l’expérimentation conduite jusqu’en février dans la capi­tale des Alpes. Pendant quatre mois, Grenoble teste le bus élec­trique. Cinq bus de cinq construc­teurs dif­fé­rents vont ainsi par­cou­rir les lignes Chrono C3 et C4.

Objectif pour la Ville de Grenoble, la Métropole et le syn­di­cat mixte des trans­ports en com­mun (SMTC) : expé­ri­men­ter la fia­bi­lité et l’autonomie de ces nou­veaux véhi­cules, en col­la­bo­ra­tion avec l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l’éner­gie (Ademe) et sous l’égide d’un comité de suivi com­posé du SMTC, de la Sémitag, de Transdev, du CEA et du pôle de com­pé­ti­ti­vité Lyon Urban truck and bus (LUTB).

La ville expérimente jusqu'en février 2017 cinq bus électriques. Grenoble teste le bus électrique. Objectif : la fin du diesel d'ici 2021. Et être parmi les premières villes en France à prendre de vitesse le législateur. Crédit SMTC

La ville expé­ri­mente jus­qu’en février 2017 cinq bus élec­triques. © SMTC

Plus “éco­lo­giques” car n’é­met­tant pas de gaz à effet de serre, moins bruyants aussi, ces bus sont pré­sen­tés comme plus éco­no­miques, l’énergie élec­trique s’avérant moins chère. En fai­sant abs­trac­tion qu’un bus élec­trique, à rai­son d’en­vi­ron 500 000 euros l’unité, coûte deux fois plus cher à l’achat qu’un bus diesel…

Là n’est pas son seul point faible, l’autonomie consti­tuant son talon d’Achille. D’autant qu’il y a de la concur­rence dans l’air. Grenoble ne vient-elle pas d’acquérir et de mettre en ser­vice 54 bus hybrides diesel/électrique et de com­man­der 29 bus GNV en renou­vel­le­ment de son parc existant ?

Cinq construc­teurs sur les rangs à Grenoble

Le mar­ché est, en tout cas, convoité. De fait, cinq construc­teurs se dis­putent le mar­ché du bus élec­trique à Grenoble. Le lea­der mon­dial notam­ment, le chi­nois Yutong, qui ouvre le ban de l’expérimentation. Jusqu’au 21 jan­vier, son bus élec­trique, déjà testé sur les réseaux fran­ci­liens, mais aussi à Rouen, Chartres, Lyon ou Saint-Étienne, par­court les deux lignes Grenoble Victor-Hugo/Échirolles centre du gra­phisme et Grenoble Victor Hugo/Eybens Le Verderet.

Lui emboîtent le pas le construc­teur espa­gnol Irizar (du 10 novembre au 10 février), le polo­nais Solaris (du 15 décembre au 15 février), puis les fran­çais Bolloré et Heuliez en janvier-février.

En atten­dant le résul­tat de l’expérimentation avec, à la clé, le lan­ce­ment d’un appel d’offres, Grenoble pour­suit sa muta­tion. Avec un autre objec­tif : celui de prendre de vitesse la loi rela­tive à la tran­si­tion éner­gé­tique pour la crois­sance verte.

Le légis­la­teur oblige en effet les col­lec­ti­vi­tés à renou­ve­ler leur parc de moi­tié d’ici 2020, et en tota­lité d’ici 2025, pour l’équiper en véhi­cules propres. Grenoble entend faire mieux. « Notre objec­tif est d’être exem­plaire », résume-t-on au SMTC. Qui s’en plaindrait ?

Patricia Cerinsek

LE TROLLEYBUS NE REPASSERA PAS

N’y avait-il pas d’autre choix que celui du bus élec­trique ? Car Grenoble a conservé ses infra­struc­tures qui, jus­qu’à la fin des années quatre-vingt-dix, ont per­mis aux trol­ley­bus de cir­cu­ler. Les démon­ter coû­tant très cher, le choix a été fait de tout lais­ser en place…

Pourquoi pas relan­cer le trol­ley ? Le coût serait alors le double. Soit bien un mil­lion d’eu­ros pour mettre aux normes les infra­struc­tures exis­tantes qui n’ont pas bougé depuis une ving­taine d’an­nées. Trop cher donc…

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Un anniversaire en fanfare : pour la première bougie de sa scène, le Local a accueilli deux humoristes, Philippe Roche et Mickaël Bièche, le 28 janvier 2023. © Martin de Kerimel - Place Grenet
Saint-Égrève : un an déjà que le bar-res­tau­rant Le Local s’est ouvert aux arts de la scène

REPORTAGE - Ses gérants le présentent à la fois comme un restaurant et un lieu de vie. Dans la zone industrielle de Saint-Égrève, Le Local Lire plus

Nouvel accident mortel entre cycliste et automobiliste à Grenoble dans la nuit du lundi 22 au mardi 23 août
Un jeune homme de 18 ans blessé à la jambe par arme à feu près d’un arrêt de tram­way à Fontaine

FLASH INFO - Un jeune homme a été pris pour cible dans la soirée du 3 février 2023, près d'un arrêt de tramway à Fontaine. Lire plus

Après une première édition début 2022 au Musée Hébert, l'opération Lumières au Musée s'installe cet hiver au Musée de l'Ancien Évêché. Elle restera en place jusqu'au 11 mars prochain. © Martin de Kerimel - Place Gre'net
Grenoble : le Musée de l’Ancien Évêché s’ha­bille de lumières pour les nuits d’hiver

EN BREF - Les nuits d'hiver sont belles au Musée de l'Ancien Évêché, en ce début février. Le Département de l'Isère a invité deux artistes Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Quelles réalités derrière la tentative de squat avortée à Grenoble dimanche 22 août?
Grenoble : une jeune femme griè­ve­ment bles­sée de 19 coups de cou­teau, son com­pa­gnon mis en exa­men et écroué

EN BREF - Une jeune femme de 22 ans a été découverte gravement blessée après avoir reçu 19 coups de couteau, mercredi 1er février 2023, Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Flash info| Explosion pos­si­ble­ment d’o­ri­gine cri­mi­nelle dans une épi­ce­rie ita­lienne de Grenoble dans la nuit du 29 au 30 jan­vier 2023

Agenda

Je partage !