Actualité

Rencontre mon­tagne par­ta­gée : “Le droit aux loi­sirs n’est pas réservé à une élite”

Rencontre mon­tagne par­ta­gée : “Le droit aux loi­sirs n’est pas réservé à une élite”

TROIS QUESTIONS À – Hugues Chardonnet, méde­cin et guide de haute mon­tagne, est le fon­da­teur de l’as­so­cia­tion brian­çon­naise 82 – 4000 Solidaires. Sa mis­sion : « par­ta­ger un rêve » en per­met­tant à des per­sonnes issues de milieux défa­vo­ri­sés de décou­vrir la mon­tagne et l’al­pi­nisme. Le samedi 5 novembre à Meylan, l’as­so­cia­tion orga­ni­sait une Rencontre Montagne par­ta­gée. L’occasion notam­ment de décou­vrir les par­te­naires du pro­jet et les témoi­gnages des per­sonnes accompagnées.

Place Gre’net : Comment, et pour­quoi, est née l’as­so­cia­tion 82 – 4000 Solidaires ? 

Hugues Chardonnet : Lorsque j’ai com­mencé à tra­vailler comme guide, il m’est rapi­de­ment apparu comme une évi­dence que le milieu de la haute mon­tagne et de l’al­pi­nisme est un milieu très réservé, d’une part à des gens qui ont la culture de la mon­tagne, et d’autre part à des per­sonnes ayant une cer­taine aisance sur le plan économique.

Comme par ailleurs j’é­tais un peu pré­sent dans le mou­ve­ment ATD Quart Monde, je me suis dit que nous allions par­ta­ger notre rêve, notre pas­sion, avec des per­sonnes qui n’au­raient autre­ment aucune chance de décou­vrir la haute montagne.

Hugues Chardonnet, fondateur de 82-4000 Solidaires © 82-4000 Solidaire

Hugues Chardonnet, fon­da­teur de 82 – 4000 Solidaires. © 82 – 4000 Solidaires

L’alpinisme n’est pas un sport : c’est une culture. La mon­tagne fait par­tie de ce qui nous est offert comme milieu natu­rel, auquel on peut accé­der même si l’on n’est pas spor­tif. Mais pour y accé­der il faut qu’il y ait une ren­contre, il faut que quel­qu’un la fasse décou­vrir, et com­prendre qu’elle n’est pas réser­vée à une espèce d’é­lite. Ou à des illuminés !

Le prin­cipe fon­da­men­tal, c’est de dire à la société d’au­jourd’­hui, par notre petite expé­rience, à quel point le droit aux loi­sirs est un droit fon­da­men­tal de toute per­sonne, qu’il est de l’ordre de la dignité, et qu’il faut tra­vailler des­sus, en par­ti­cu­lier auprès des per­sonnes en situa­tion de pauvreté.

Comment sont sélec­tion­nées les per­sonnes par­ti­ci­pant aux stages en mon­tagne, et qu’est-ce que cette expé­rience leur apporte ?

Nous pas­sons par des struc­tures sociales, asso­cia­tives ou ter­ri­to­riales qui ont un contact avec des per­sonnes en situa­tion de dif­fi­cul­tés sociales ou en cours de recons­truc­tion, au sens très large du terme. Nous sommes ainsi, par exemple, entrés en contact avec ATD Quart Monde, Les Apprentis d’Auteuil, Le Refuge, ou encore les ser­vices sociaux de telle ou telle com­mune, pour leur faire cette pro­po­si­tion de per­mettre à des per­sonnes de décou­vrir l’alpinisme.

C’est très impor­tant qu’il y ait une struc­ture inter­mé­diaire entre nous et les per­sonnes : d’une part, c’est elle qui a per­mis le contact, et d’autre part c’est elle qui va per­mettre un suivi de ce qui aura été vécu. Cela nous aide aussi sur le ter­rain : les membres des struc­tures connaissent très bien les per­sonnes accom­pa­gnées, quand pour notre part nous avons une semaine, ce qui est très court, pour les découvrir !

Le Refuge, association partenaire, était également présent à la Rencontre Montagne Partagée © 82-4000 Solidaire

Le Refuge, asso­cia­tion par­te­naire, était éga­le­ment pré­sent à la Rencontre Montagne par­ta­gée. © 82 – 4000 Solidaires

Toutes les per­sonnes témoignent de com­bien le fait d’a­voir fait de l’al­pi­nisme a entraîné un déclic, une prise de conscience de ce qu’ils sont, de leurs capa­ci­tés per­son­nelles, de ce qu’ils peuvent entre­prendre et réus­sir. On sait que le résul­tat est là. Mais notre idée de base, encore une fois, c’est de par­ta­ger un rêve, et d’emmener en mon­tagne des per­sonnes qui en ont envie. L’objectif n’est pas de “réédu­quer”, mais de vivre ensemble des pro­jets de loisirs.

Pourquoi avoir orga­nisé cette Rencontre Montagne par­ta­gée le samedi 5 novembre, et pour­quoi dans l’ag­glo­mé­ra­tion de Grenoble, plus pré­ci­sé­ment au Centre théo­lo­gique de Meylan ?

Notre asso­cia­tion a un objec­tif très simple : orga­ni­ser des stages d’al­pi­nisme pour des per­sonnes en dif­fi­cul­tés. Mais la deuxième par­tie de notre action, c’est de faire pro­fi­ter la société de l’ex­pé­rience très forte que nous vivons, pour nous aider mutuel­le­ment à créer une société meilleure, et dire que le loi­sir est un droit fon­da­men­tal pour tous. Chaque année, nous nous atta­chons donc à être pré­sents dans des lieux où dire cette réalité.

Cette année, nous avons eu l’in­tui­tion qu’il fal­lait faire quelque chose de plus concen­tré, que nous soyons moteurs de ce lieu de débat et de ren­contres. Nous nous sommes mis en lien avec l’as­so­cia­tion Rando-Autrement, qui pro­pose des sor­ties spi­ri­tuelles en mon­tagne autour de Grenoble, et nous avons monté ensemble ce pro­jet de rencontres.

La rencontre avait lieu au Centre Théologique de Meylan © 82-4000 Solidaire

La ren­contre avait lieu au Centre théo­lo­gique de Meylan. © 82 – 4000 Solidaires

Pourquoi Grenoble ? Parce que c’est un centre de la mon­tagne, facile d’ac­cès aussi bien depuis Marseille ou Paris, et c’est en même temps un impor­tant bas­sin d’u­ti­li­sa­teurs de l’en­vi­ron­ne­ment montagne.

Enfin, la dimen­sion spi­ri­tuelle est très ancrée dans mon par­cours per­son­nel [Hugues Chardonnet a été ordonné diacre per­ma­nent en 2006, ndlr]. On retrouve dans la décou­verte de la haute mon­tagne cette sym­bo­lique du som­met : chaque vie a une dimen­sion ver­ti­cale de trans­cen­dance, d’é­lé­va­tion vers quelque chose de l’ordre du déve­lop­pe­ment de la per­sonne humaine, dans ce qu’elle a de plus beau. C’est pour­quoi je suis heu­reux que nous ayons pu faire cela dans un lieu de réflexion spi­ri­tuelle, qui ne soit ni fermé ni prosélyte !

Propos recueillis par Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Les adjoints Gilles Namur et Margot Belair, Bertrand Raynaud (Alp’Études), Quentin De Neeff ( directeur de projet en mission d’aménagement des espaces publics), Frédéric Cacciali (pour la Sages) et Nathalie Durand (direction de l’urbanisme et de l’aménagement). © Joël Kermabon - Place Gre'net
Grenoble : de nou­veaux espaces publics quar­tier Flaubert pour le trans­for­mer et l’a­dap­ter au chan­ge­ment climatique

FOCUS - À l'occasion d'une visite guidée organisée sur site, la Ville de Grenoble a présenté, le 10 juillet 2024, ce que va devenir le Lire plus

Les livreurs à vélo et des élus prennent la pose devant leur nouveau local situé 8, rue Saint-François à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Ville de Grenoble met un local flam­bant neuf à la dis­po­si­tion des livreurs de repas à domicile

FOCUS - La Ville de Grenoble a décidé de mettre gratuitement à disposition des livreurs de repas à vélo un local situé en plein cœur Lire plus

Soixante-dix jeunes Isérois relient Grenoble à Nice à vélo élec­trique pour pro­mou­voir le don du sang

EN BREF - Quelque 70 jeunes Isérois, âgés de 15 à 17 ans, ont pris le départ du projet Grenoble-Nice, vendredi 12 juillet 2024, devant Lire plus

Gazage des pigeons: des associations animalistes annoncent un “happening” devant la mairie de Vienne le 17 juillet
Gazage des pigeons : des asso­cia­tions ani­ma­listes annoncent un “hap­pe­ning” devant la mai­rie de Vienne

FLASH INFO - L'Association justice animaux Savoie (Ajas) et l'association Paris animaux Zoopolis (Paz) annoncent l'organisation d'un “happening” devant l'hôtel de Ville de Vienne, mercredi Lire plus

Des riverains et commerçants dénoncent la piétonnisation “surprise” de la rue Lazare-Carnot, quartier Championnet à Grenoble
Grenoble : des rive­rains et com­mer­çants dénoncent la pié­ton­ni­sa­tion “sur­prise” de la rue Lazare-Carnot, quar­tier Championnet

FOCUS - Surprise pour des riverains et des commerçants du quartier Championnet de Grenoble: depuis le lundi 1er juillet, un tronçon de la rue Lazare-Carnot, Lire plus

Vézeronce-Curtin : le ges­tion­naire d’une rési­dence séniors en liqui­da­tion judi­ciaire, 42 per­sonnes âgées livrées à elles-mêmes

EN BREF - Placée en liquidation judiciaire, la société Cormaline, gestionnaire de la résidence séniors du Clos des Tilleuls, à Vézeronce-Curtin, dans le Nord-Isère, a Lire plus

Flash Info

|

14/07

11h04

|

|

10/07

15h12

|

|

09/07

15h36

|

|

09/07

11h24

|

|

07/07

10h36

|

|

05/07

19h12

|

|

05/07

11h23

|

|

04/07

18h57

|

|

04/07

17h13

|

|

04/07

16h03

|

Les plus lus

Culture| Festivités du 14 juillet : feux d’ar­ti­fice, bals, concerts et ani­ma­tions dans les com­munes de la métro­pole grenobloise

Culture| Dix-sept groupes à l’af­fiche du Cabaret frappé 2024 au jar­din de ville de Grenoble

Politique| Grenoble : deux ex-élus attaquent la déli­bé­ra­tion octroyant un ter­rain de la Ville à moi­tié prix pour un « pseudo-habi­tat participatif »

Agenda

Je partage !