La vignette automobile anti-pollution débarque dans la métropole grenobloise dans 15 jours

sep article

Après moult reports, la vignette automobile anti-pollution arrive à Grenoble. Annoncés depuis plus d’un an, les certificats qualité de l’air apposés sur le pare-brise des voitures doivent permettre de mieux juguler la pollution de l’air en restreignant la circulation des véhicules les plus polluants lors des pics de pollution.

 

Le dis­po­si­tif entrera en vigueur dès ce 1er novembre sur les 49 com­munes de la métro­pole gre­no­bloise. Mais ne sera déclen­ché que dès le… cin­quième jour de pol­lu­tion. A ce stade, seuls les véhi­cules imma­tri­cu­lés avant le 1er jan­vier 1997 (sans vignette) seront inter­dits dans l’ag­glo­mé­ra­tion ainsi que sur les accès auto­rou­tiers. Soit 8 % des véhi­cules et 3 à 4 jours par an en moyenne…

 

Au sep­tième jour, l’in­ter­dic­tion sera élar­gie aux voi­tures munies des cer­ti­fi­cats 4 et 5 (26 % du parc), soit les véhi­cules die­sel imma­tri­cu­lés avant le 1er jan­vier 2006. Les contre­ve­nants s’ex­posent à des sanc­tions, entre 22 et 35 euros, dès le 1er jan­vier 2017.

 

 

Quinze jours pour récupérer sa vignette automobile

 

Le dis­po­si­tif devrait per­mettre de faire bais­ser la quan­tité de par­ti­cules fines dans l’air de 8 % les cin­quième et sixième jour et 37 % les jours sui­vants. En plus des res­tric­tions de cir­cu­la­tion, la vitesse maxi­male sera réduite sur cer­tains axes et les trans­ports en com­mun encou­ra­gés grâce à des tarifs réduits ou la gra­tuité.

 

L’automobiliste a donc quinze jours pour récu­pé­rer sa vignette, moyen­nant 4,18 euros. Grenoble, qui avait posé la gra­tuité comme préa­lable, n’a pas obtenu gain de cause.

 

Le pre­mier pas est fait. Mais si la ges­tion de la cir­cu­la­tion lors des pics de pol­lu­tion est inté­res­sante en matière de sen­si­bi­li­sa­tion et pour tes­ter les mesures adop­tées, elle reste insuf­fi­sante pour lut­ter contre la pol­lu­tion de fond…

 

Ouverture Musée Champollion
commentez lire les commentaires
9798 visites | 4 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 4
  1. Grenoble à le pointe de la lutte contre la pol­lu­tion
    Au nord du bâti­ment de la mai­rie en bor­dure du parc Paul Mistral, il exis­tait une vaste zone de par­kings gra­tuits. Cette zone à été trans­for­mée en par­kings payants … sauf une grande par­tie qui est res­tée gra­tuite et à été réser­vée à l’u­sage exclu­sif du per­son­nel de la mai­rie … pas des usa­gers non, du per­son­nel uni­que­ment …
    1- est-t-Il est vrai que les gaz émis par les véhi­cules des per­son­nels muni­ci­paux sont moins nocifs pour les enfants
    2- Les per­son­nels muni­ci­paux seront-ils dis­pen­sés de vignettes ou bien de tra­vail les jours de pol­lu­tion ?

    sep article
  2. Et encore une usine à gaz – c’est le cas de le dire.
    La mise en œuvre et le contrôle seront aussi effi­caces que pour les 30 km/h, c’est à dire nulles.
    C’est là qu’on voit l’emprise des éco­los gre­no­blois sur la Métro. et que cette muni­ci­pa­lité est vrai­ment aux abois : la presse est catas­tro­phique depuis 6 mois et donc il faut à tout prix don­ner l’im­pres­sion de faire, allu­mer des contre-feux.
    Cette manie de ne gérer que les appa­rences : for­cer les gens à mettre un bout papier sur leur pare-brise, c’est bien connu, va empê­cher les véhi­cules de pol­luer…
    Ce qui va se pas­ser c’est une fois de plus des reports sur des axes qui sont pas du res­sort de la Métro, donc plus de conges­tion et de pol­lu­tion, alors que le véri­table enjeu est bien une meilleure régu­la­tion visant à la flui­dité de la cir­cu­la­tion…

    sep article
    • Bonjour Madame, Monsieur,
      Comment feront les per­sonnes qui pos­sèdent des véhi­cules mis en cir­cu­la­tion en mai 2001 , si ils n’ont pas les moyens de chan­ger de véhi­cule.
      Merci de votre réponse

      sep article