17 octobre 1961 : Plaidoyer d’Éric Piolle pour une ville “ouverte et solidaire”

17 octobre 1961 : Plaidoyer d’Éric Piolle pour une ville “ouverte et solidaire”

EN BREF – À l’oc­ca­sion du dévoi­le­ment de la plaque en hom­mage aux vic­times du 17 octobre 1961, le maire de Grenoble Éric Piolle a pro­noncé un dis­cours appe­lant l’État à la recon­nais­sance de ses « crimes » com­mis durant la période colo­niale, avant de plai­der pour une ville « ouverte et soli­daire ».

« Grenoble est riche de ces femmes et de ces hommes venus d’Algérie et d’ailleurs, qui ont fait la ville que nous aimons aujourd’hui. » C’est sur ces mots, puis un poème de Kateb Yacine, qu’Éric Piolle, maire de Grenoble, a conclu son dis­cours pro­noncé lors de la céré­mo­nie de dévoi­le­ment de la plaque en hom­mage aux vic­times algé­riennes de la mani­fes­ta­tion du 17 octobre 1961 à Paris, sur la place Edmond Arnaud.

Une céré­mo­nie durant laquelle il a rap­pelé les cir­cons­tances his­to­riques de cette mani­fes­ta­tion et sa vio­lente répres­sion. Mais Éric Piolle a éga­le­ment rendu hom­mage aux per­sonnes l’ayant dénoncé les jours sui­vants, citant les jour­naux L’Humanité et Témoignage Chrétien, « les seuls jour­naux de l’é­poque à s’in­di­gner contre le pou­voir en place »*, ainsi que la mani­fes­ta­tion du Mouvement contre le racisme et pour l’a­mi­tié entre les peuples (Mrap) orga­ni­sée le 18 octobre.

Éric Piolle prononce son discours durant la cérémonie de dévoilement de la plaque en hommage aux victimes de la manifestation parisienne du 17 octobre 1961. DR

Éric Piolle pro­nonce son dis­cours durant la céré­mo­nie de dévoi­le­ment de la plaque en hom­mage aux vic­times de la mani­fes­ta­tion pari­sienne du 17 octobre 1961. © Facebook Eric Piolle – Ville de Grenoble

Le maire de Grenoble a éga­le­ment signalé « cer­tains rares hommes poli­tiques [qui] ont aussi tenté de dénon­cer les exac­tions » et les citoyens ayant œuvré « pour ne pas lais­ser étouf­fer ce mas­sacre dans l’obscurité colo­niale ».

Plaidoyer pour la recon­nais­sance des crimes de l’État

Mais Eric Piolle a avant tout plaidé pour une recon­nais­sance par l’État de ses « crimes » liés à la colo­ni­sa­tion. « Nous savons que la France a trop long­temps refusé de regar­der en face son passé colo­nial, de recon­naître les crimes qui ont accom­pa­gné cette période », a‑t-il déclaré, avant d’es­ti­mer que « cet aveu­gle­ment a sans doute par­ti­cipé au sen­ti­ment de mépris res­senti par de nom­breux Français liés à l’Algérie. »

« Ici on noie les Algériens », image iconique du lendemain du massacre. DR

« Ici on noie les Algériens », image ico­nique du len­de­main du mas­sacre. DR

Il juge ainsi que la recon­nais­sance du mas­sacre du 17 octobre 1961 par François Hollande en 2012 est « un pre­mier pas qui va dans le bon sens ». Une recon­nais­sance par ailleurs récla­mée par le Collectif gre­no­blois 17 octobre 1961, dont sont membres le Mrap et le Centre d’in­for­ma­tion inter-peuple, qui mani­feste à Grenoble tous les 17 octobre depuis une tren­taine d’années.

La « tra­di­tion d’ac­cueil » de Grenoble

« Cet atta­che­ment à la vérité, je sais qu’il est lar­ge­ment par­tagé ici à Grenoble. Il est porté par des citoyens pour qui la Liberté, l’Égalité, et la Fraternité ne sont pas des mots creux, des mots vains », a ajouté Éric Piolle. « On ne construit pas une société durable avec du silence et de l’oubli, mais avec de la vérité et avec du res­pect. »

Le maire de Grenoble ter­mi­nera son pro­pos par des mots qui résonnent tout par­ti­cu­liè­re­ment au sein d’une actua­lité mar­quée par la ques­tion des “migrants” ou des “réfu­giés”, van­tant une ville « ouverte et soli­daire » et « fière aussi de sa tra­di­tion d’accueil, qu’elle veut conti­nuer à por­ter plus haut que jamais. »

Florent Mathieu

* Le jour­nal Libération de l’é­poque signa­lera éga­le­ment la vio­lence de la répres­sion, et des jour­naux comme France-Soir ou Le Figaro, après avoir dans un pre­mier temps épousé la ver­sion offi­cielle du gou­ver­ne­ment, publie­ront les jours sui­vants des articles plus cri­tiques sur l’ac­tion de la police ou les condi­tions de déten­tion de cer­tains mani­fes­tants. (Source Acrimed).

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Mobilisation du comité de soutien à la MJC-théâtre Prémol, devant la mairie de Grenoble, à l'occasion d'une rencontre avec les élues aux Cultures et à la Jeunesse, lundi 10 juin 2024 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Grenoble : pour sau­ver la MJC-théâtre Prémol, son comité de sou­tien pro­pose de décro­cher le label « Éducation popu­laire pour la culture »

FOCUS - La MJC-théâtre Prémol à Grenoble va-t-elle devoir céder la gestion du théâtre à l'association Le centre des Arts du récit ? Il semblerait Lire plus

Le CHU Grenoble-Alpes présente ses douze engagements "pour une alimentation saine et durable"
Le CHU Grenoble-Alpes pré­sente ses douze enga­ge­ments « pour une ali­men­ta­tion saine et durable »

FLASH INFO - Le CHU Grenoble-Alpes annonce s'engager "pour une alimentation saine et durable" avec Mon restau responsable (déjà adopté par le Crous Grenoble-Alpes), une Lire plus

Grenoble : ras­sem­ble­ment le 15 juin 2024 à Alsace-Lorraine contre les fer­me­tures annon­cées de bureaux de poste

FOCUS - Des représentants d'unions de quartier et du collectif "J'aime ma poste" (qui regroupe des usagers et syndicats de postiers) ont de nouveau tiré Lire plus

Pompiers illustration (c) Elias Muhlstein - Place Gre'net
Deux trans­for­ma­teurs élec­triques incen­diés à La Tronche et Grenoble, des mil­liers de foyers pri­vés d’électricité

FLASH INFO - Deux transformateurs électriques ont été incendiés dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 juin 2024, à La Tronche et Grenoble, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution
Chronique Place Gre’net – RCF : L’affaire Piolle-Martin sur fond de dissolution

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Projet de nou­velle unité d’in­ci­né­ra­tion des déchets d’Athanor à La Tronche : le bud­get s’envole

EN BREF - Le marché de "conception-réalisation process" pour le projet de nouvelle unité d'incinération et de valorisation énergétique (UIVE) des déchets sur le site Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !