Les prévenus doivent se soumettre à un contrôle de sécurité. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Procès des émeutes de Moirans : un ver­dict plus sévère que les réquisitions

Procès des émeutes de Moirans : un ver­dict plus sévère que les réquisitions

FOCUS - Des peines de six mois à deux ans fermes ont été prononcées ce mercredi 28 septembre par le tribunal correctionnel de Grenoble à l'encontre de huit des douze prévenus jugés pour leur participation aux émeutes de Moirans. Un seul a été relaxé au bénéfice du doute. Des peines plus sévères que celles qu'avait requises le parquet mais bien en deçà des dix ans d'emprisonnement encourus.

 

 

 

Procès des émeutiers de Moirans. Arrivée de deux des prévenus accompagnés de Me Emmanuel Decombard. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Arrivée de deux des prévenus accompagnés de Me Emmanuel Decombard. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Les accusés, arrivés au compte-gouttes dans la salle d'audience après être passés devant un mur de caméras, font face à Joëlle Beylard-Ozeroff, la présidente du tribunal et ses deux assesseurs. Derrière eux, leurs avocats. Sur la droite, ceux des parties civiles. Les mines sont graves tandis que la présidente s'apprête à leur lire le verdict qui scellera leur sort, après quatre jours de procès.

 

Jusqu'au bout des audiences, ils ont farouchement nié leur présumée participation aux émeutes de Moirans du 20 octobre 2015 pour laquelle ils sont jugés. Confiants après les réquisitions du vice-procureur, Michel Coste, peut-être espèrent-ils une certaine mansuétude du tribunal ? Des réquisitions qualifiées de "laxistes" côté parties civiles et de "mesurées" par certains avocats de la défense. Toujours est-il que les accusés vont déchanter. La cour n'a en effet pas suivi les réquisitions du parquet, statuant au-delà des peines demandées.

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 76 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Joël Kermabon

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Domène : l’élu RN Quentin Feres s’op­pose à une lec­ture théâ­trale, qua­li­fiée de « pro­mo­tion du wokisme », à la médiathèque

EN BREF - Le conseiller municipal Rassemblement national de Domène Quentin Feres, membre de la majorité, s'oppose à l'organisation d'une lecture théâtrale du livre La Lire plus

Saint-Égrève : le Chai inau­gure l’hô­pi­tal de jour soins conjoints parents-bébé, « une struc­ture unique en Isère »

FOCUS - Le Centre hospitalier Alpes-Isère (Chai) de Saint-Égrève a inauguré, jeudi 11 avril 2024, l'hôpital de jour soins conjoints parents-bébé. Ouverte en décembre 2023, Lire plus

"Arabes de service": deux élues grenobloises portent plainte contre une troisième pour injure raciste
« Arabes de ser­vice » : deux élues gre­no­bloises portent plainte contre une troi­sième pour injure raciste

FOCUS - La Ville de Grenoble a validé l'octroi de la protection fonctionnelle en faveur de ses élues Salima Djidel et Kheira Capdepon contre une Lire plus

Chasse-sur-Rhône appelle à l’ap­pli­ca­tion du prin­cipe pol­lueur-payeur pour les PFAS, ou pol­luants éternels

FLASH INFO - La mairie de Chasse-sur-Rhône s'engage contre les PFAS, soit les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées communément désignées comme des "polluants éternels" que l'on Lire plus

Palais de justice de Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Meurtre d’une jeune Lyonnaise en Italie : le sus­pect placé sous écrou extra­di­tion­nel et en déten­tion par les juges grenoblois

EN BREF - Le compagnon de la jeune Lyonnaise retrouvée morte poignardée dans le Val d'Aoste, le 5 avril 2024, a été déféré au palais Lire plus

À la Métropole de Grenoble, le débat sur la compétence "nappes souterraines" tourne en eau de boudin
À la Métropole de Grenoble, le débat sur la com­pé­tence « nappes sou­ter­raines » tourne en eau de boudin

FOCUS - Une délibération pour modifier les statuts de la Métropole de Grenoble a donné lieu à de nouveaux échanges au vitriol lors du conseil Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !