Condamné pour injure et diffamation, Le Postillon fait appel

sep article



Le Postillon a été condamné par le tribunal de grande instance de Grenoble pour injure et diffamation envers Christophe Ferrari, le maire de Pont-de-Claix et président de la Métro, et sa directrice de cabinet à la mairie Yvelyne Denat.

 

Le juge­ment, qui avait été mis en déli­béré, a été pro­noncé lundi 26 sep­tembre et il est sévère : le jour­nal sati­rique est condamné à ver­ser 2 000 euros d’amende dont 1 000 euros avec sur­sis, mais éga­le­ment à 2 000 euros de dom­mages et inté­rêts à Yveline Denat, 1 500 euros de dom­mages et inté­rêts à Christophe Ferrari, et 1 200 euros cha­cun de frais de jus­tice.

 

« Vous pou­vez sor­tir vos cal­cu­lettes : ça fait 6 900 euros, plus 1 000 euros avec sur­sis. C’est pas rien : ça cor­res­pond à 2 300 Postillons ven­dus cash – et encore heu­reu­se­ment qu’on vient d’aug­men­ter le tarif à trois euros », iro­nise “le ser­vice juri­dique” du jour­nal sati­rique dans un com­mu­ni­qué.

 

La procureur de la République n’avait fait aucune réquisition

 

Le Postillon avait, dans un article inti­tulé « Le sys­tème Ferrari à plein régime » publié dans son numéro de décembre 2015, qua­li­fié de « bal­ka­nique » la ges­tion muni­ci­pale de la ville de Pont-de-Claix – réfé­rence à la ges­tion de la ville de Levallois-Perret par son maire –, et dénoncé un « sys­tème de défiance et de sur­veillance géné­ra­li­sée ».

 

Christophe Ferrari et Yveline Denat avaient alors assi­gné le jour­nal en jus­tice, récla­mant 21 000 euros de dom­mages et inté­rêts.

 

Le juge­ment rendu hier est d’autant plus sévère que, lors de l’au­dience, la pro­cu­reur de la République n’avait fait aucune réqui­si­tion, s’en remet­tant à la déci­sion de la cour.

Le jour­nal a annoncé faire appel de la déci­sion.

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
2758 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.