Le recours d'une élue d'opposition contre la décision du maire de Grenoble d'organiser une journée sans services publics a été rejeté. Elle va faire appel.

Condamné pour injure et dif­fa­ma­tion, Le Postillon fait appel

Condamné pour injure et dif­fa­ma­tion, Le Postillon fait appel

Le Postillon a été condamné par le tri­bu­nal de grande ins­tance de Grenoble pour injure et dif­fa­ma­tion envers Christophe Ferrari, le maire de Pont-de-Claix et pré­sident de la Métro, et sa direc­trice de cabi­net à la mai­rie Yvelyne Denat.

Le juge­ment, qui avait été mis en déli­béré, a été pro­noncé lundi 26 sep­tembre et il est sévère : le jour­nal sati­rique est condamné à ver­ser 2 000 euros d’amende dont 1 000 euros avec sur­sis, mais éga­le­ment à 2 000 euros de dom­mages et inté­rêts à Yveline Denat, 1 500 euros de dom­mages et inté­rêts à Christophe Ferrari, et 1 200 euros cha­cun de frais de justice.

« Vous pou­vez sor­tir vos cal­cu­lettes : ça fait 6 900 euros, plus 1 000 euros avec sur­sis. C’est pas rien : ça cor­res­pond à 2 300 Postillons ven­dus cash – et encore heu­reu­se­ment qu’on vient d’aug­men­ter le tarif à trois euros », iro­nise “le ser­vice juri­dique” du jour­nal sati­rique dans un communiqué.

La pro­cu­reur de la République n’avait fait aucune réquisition

Le Postillon avait, dans un article inti­tulé « Le sys­tème Ferrari à plein régime » publié dans son numéro de décembre 2015, qua­li­fié de « bal­ka­nique » la ges­tion muni­ci­pale de la ville de Pont-de-Claix – réfé­rence à la ges­tion de la ville de Levallois-Perret par son maire –, et dénoncé un « sys­tème de défiance et de sur­veillance géné­ra­li­sée ».

Christophe Ferrari et Yveline Denat avaient alors assi­gné le jour­nal en jus­tice, récla­mant 21 000 euros de dom­mages et intérêts.

Le juge­ment rendu hier est d’autant plus sévère que, lors de l’au­dience, la pro­cu­reur de la République n’avait fait aucune réqui­si­tion, s’en remet­tant à la déci­sion de la cour.

Le jour­nal a annoncé faire appel de la décision.

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Brigitte Boer, Conseillère municipale du groupe d'opposition. Conseil municipal du 30 janvier 2023.
Affaire Piolle-Martin : un élu dési­gné par­tie civile de la Ville au conseil muni­ci­pal, l’op­po­si­tion de droite pro­pose Brigitte Boer

FLASH INFO - La mairie de Grenoble a indiqué qu'un élu serait désigné, au prochain conseil municipal du lundi 24 juin 2024, comme partie civile Lire plus

La justice annule (une fois encore) deux arrêtés de piétonnisation de la Ville de Grenoble pour des Places aux enfants
Places aux enfants : la jus­tice annule (encore une fois) deux arrê­tés de pié­ton­ni­sa­tion de la Ville de Grenoble

FOCUS - Dans deux jugements distincts mais similaires rendu le 20 juin 2024, le tribunal administratif de Grenoble annule une fois encore des arrêtés de Lire plus

Le Département salue la reprise de l'activité de l'Adpah Vienne par Aides et soins, malgré les critiques de l'opposition
Reprise de l’Adpah de Vienne par Aides et soins : le Département s’en réjouit, l’op­po­si­tion moins…

FOCUS - L'activité de l'Association d'aide à domicile aux personnes âgées et handicapées (Adpah) de Vienne a été reprise le 1er juin 2024 par l’association Lire plus

Un point de deal déman­telé à Domène : sai­sie de can­na­bis, argent liquide et trot­ti­nettes élec­triques, cinq sus­pects arrêtés

EN BREF - Les gendarmes ont mené un vaste coup de filet visant à démanteler un point de deal à Domène, lundi 17 juin 2024. Lire plus

Chantier rue Marx Dormoy, St Bruno.
Racket sur les chan­tiers BTP dans l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise : un sus­pect mis en exa­men pour extor­sions et écroué

EN BREF - Un homme de 44 ans, gérant d'une société de nettoyage, a été mis en examen pour extorsions, jeudi 20 juin 2024, et Lire plus

Grenoble première ville au monde en matière de qualité de vie, selon une étude du cabinet Oxford Economics
Grenoble clas­sée pre­mière ville au monde en matière de qua­lité de vie par le cabi­net Oxford Economics

FLASH INFO - Grenoble serait-elle la première ville au monde en matière de qualité de vie? C'est en tout cas la conclusion d'une étude menée Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !