Hakim Sabri, adjoint aux finances de la Ville de Grenoble. ©NilsLouna

Hakim Sabri : “Une mesure est contes­table ? Faites-moi une contre-proposition !”

Hakim Sabri : “Une mesure est contes­table ? Faites-moi une contre-proposition !”

TROIS QUESTIONS À – Hakim Sabri, adjoint aux finances de Grenoble, revient sur le plan d’austérité initié par la Ville avec des conséquences directes sur le service aux usagers à court et moyen termes. Démentant la rumeur au sujet d'une dérive des dépenses que l'opposition impute à l’exécutif en place, l'adjoint annonce, par ailleurs, – à défaut d'une concertation en amont – des temps de dialogue… d'ici novembre.

 

 

 

Place Gre’net : Votre plan de "sauvegarde des services publics locaux" a déclenché bon nombre de réactions négatives de la part d'agents et d'habitants. Outre son contenu, c'est surtout le manque de concertation qui semble choquer. Pourquoi, alors que votre équipe vante les mérites de la co-construction, ne l'avez-vous pas mise en pratique ?

 

 

Hakim Sabri : Sur notre plan qui n'est pas beaucoup apprécié, je serais un peu plus nuancé. Je dirais qu’il n’est pas apprécié par certains. Pour avoir eu des assemblées générales avec des agents de la Ville, les avis des uns et des autres sont contrastés. Il y a en a qui nous disent que cela va nous coûter notre élection. D’autres, qu'il fallait faire ce travail et qu'on a bien du courage de nous être lancés là-dedans. D’autres encore  trouvent qu’on accompagne un peu trop facilement le mouvement de l'austérité imposée par le gouvernement actuel…

 

Hakim Sabri © Nils Louna - placegrenet.fr

Hakim Sabri, adjoint aux finances de la Ville de Grenoble. © Nils Louna - placegrenet.fr

 

Pour répondre à la question : "pourquoi ne pas avoir mis en place de concertation ?"  Première chose : c'est qu'il y a urgence. D’ailleurs, le plan de sauvegarde des services publics locaux sur 2017-2018 a déjà démarré. Quand on met en place, à partir du 1er juillet, les nouveaux tarifs concernant le stationnement, ça veut dire que c'est une mesure qui a déjà été prise. A notre arrivée, nous avions même déjà commencé ce travail d'économies. On n’a pas renouvelé, par exemple, un certain nombre de postes sur des emplois permanents.

 

La concertation, c’est sûr, c’est bien quand on a une marge de manœuvre. Or là, en l'occurrence, on avait décidé de faire au moins 14 millions d'économies mais on n'y arrive pas tout à fait. On en est à 12,7 millions. D'accord pour co-construire avec les citoyens mais leur demander de faire quels choix ? On n’a pas plusieurs solutions, celle-ci ou celle là…

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 75 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Procès en appel du « tueur de DRH » à Grenoble : condamné de nou­veau à per­pé­tuité, Gabriel Fortin se pour­voit en cassation

EN BREF - Jugé en appel depuis le 13 mai 2024, à Grenoble, Gabriel Fortin, surnommé "le tueur de DRH", a été condamné, mardi 28 Lire plus

Européennes 2024 : le PCF Isère prône un « Airbus de la micro­élec­tro­nique » pour atteindre la sou­ve­rai­neté industrielle

FOCUS - Dans le cadre de la campagne des européennes, le PCF Isère a présenté, mardi 28 mai 2024, en présence de Marc Dorel, candidat Lire plus

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !