Hausse des tarifs de stationnement : Grenoble a déjà revu sa copie

sep article

DÉCRYPTAGE – La nouvelle grille des tarifs de stationnement – prévoyant une hausse quasi-générale – devrait être votée en conseil municipal le 20 juin prochain. L’un des objectifs : inciter les automobilistes à privilégier les parking-relais et en ouvrage. Mais les élus ont dû faire deux concessions, face au fort mécontentement des commerçants quand ils ont découvert ces tarifs…

 

 

 

Hausse des tarifs de stationnement dans les zones orange et violette © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

Hausse des tarifs de sta­tion­ne­ment dans les zones orange et vio­lette. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net

« Nous sommes satis­faits que les élus aient fait évo­luer leur nou­velle poli­tique tari­faire [de sta­tion­ne­ment, ndlr]. Le com­merce est fra­gile et souffre actuel­le­ment ! », lance sou­lagé François Bazès, vice-pré­sident en charge du com­merce à la Chambre de com­merce et d’in­dus­trie (CCI) de Grenoble.

 

Ce ven­dredi 3 juin au matin, lui et quelques autres repré­sen­tants du com­merce et de l’ar­ti­sa­nat ont ren­con­tré les élus gre­no­blois, venus leur appor­ter deux nou­velles récon­for­tantes. « Les élus ont fait preuve de réac­ti­vité, appré­cie François Bazès. Dommage qu’on soit contraints de jouer quelque peu les CGTistes pour se faire entendre », iro­nise-t-il.

 

De quoi mieux digé­rer la hausse géné­rale des tarifs du sta­tion­ne­ment en centre-ville, qui sera votée en conseil muni­ci­pal le 20 juin pro­chain ? La pilule aura sans doute mal­gré tout du mal à pas­ser chez cer­tains, quand bien même l’é­quipe muni­ci­pale déclare prendre cette déci­sion à la lumière d’un diag­nos­tic géné­ral.

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

Musée de Grenoble et ses artistes du XIXe siècle
commentez lire les commentaires
3525 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Quand il n’y aura plus de voi­tures dans Grenoble, (pas de ron­deau, pas d’A480, des prix de sta­tion­ne­ment très éle­vés)
    Quand il n’y aura plus d’é­vè­ne­ment spor­tif à Grenoble, (au revoir la fed cup d’ailleurs ça vient de tom­ber)
    Quand il n’y aura plus de musique et de fes­ti­val du cirque, (au revoir les musi­ciens du louvre),
    Quand il n’y aura plus de com­mer­çants, (quand on fait tout pour tuer le com­merce de proxi­mité)
    Quand il y aura des arbres de par­tout à la place de la publi­cité, (oui les recettes ça sert à rien)
    Alors on sera dans la décrois­sance pour de bon,pas de grue, pas route, mais une ville « d’in­no­va­tions* » bien sinis­trée…
    * inno­va­tions : visi­ble­ment des séman­tiques bien dif­fé­rentes dans la bouche de cer­tains, la décrois­sance doit être une inno­va­tion pour E.Piolette.

    sep article