Le nombre de loups pouvant être abattus passe du simple au double. Cent loups vont pouvoir être abattus en France. Quatre ont déjà été tués en Isère en 2019

Troupeaux de mou­tons atta­qués dans le Vercors : y a‑t-il un loup ?

Troupeaux de mou­tons atta­qués dans le Vercors : y a‑t-il un loup ?

ENQUÊTE - Faut-il revoir la politique de gestion du loup en France ? Alors que le gouvernement s’apprête à porter le quota de loups à abattre de 36 à 42 et que la France a demandé son déclassement en tant qu’espèce protégée, deux attaques coup sur coup à Chichilianne, sur les contreforts du Vercors, replacent le grand prédateur au cœur de l’échiquier politique. Au risque de s’égarer en chemin. Car les tirs, non seulement désorganisent les meutes, mais augmentent les attaques.

 

 

 

© Gourdol-Max-ONCFS

© Gourdol-Max-ONCFS

À Chichilianne, la tension monte. Après l’attaque d’un premier troupeau de brebis dans la nuit du 6 au 7 mai dernier, une seconde attaque s’est, au petit matin du 14 mai, soldée par la mort de douze bêtes*.

 

Pour le maire de cette petite commune du Trièves située au pied du mont Aiguille sur les contreforts du Vercors, la responsabilité du loup ne fait aucun doute. Pour les services de l’État, qui n’ont pas encore confirmé la thèse du canidé, non plus… Et pour cause, depuis la fin des années quatre-vingt-dix, une meute s’est installée sur les hauts-plateaux du Vercors, partageant son territoire entre l'Isère et la Drôme.

 

 

 

Le maire de Chichilianne demande une autre gestion du loup

 

 

Le loup a donc refait une apparition remarquée en Isère. Alors que les troupeaux s’apprêtent à gagner les alpages, que le gouvernement est sur le point de passer le quota de loups à abattre de 36 à 42**, que la France s’est singularisée en demandant à l’Europe le déclassement du prédateur comme espèce protégée***, faut-il revoir la politique de gestion du loup dans l’Hexagone ?

 

C’est ce que réclame le maire de Chichilianne. À quelques jours de l'arrivée de 6.000 moutons sur la commune, sonnant le début de l’estive, Yann Souriau a pris son bâton. Pas de pèlerin, ni de berger. Mais d’élu et surtout de représentant du plan Loup pour les maires de l’Isère. Car Yann Souriau compte bien battre le rappel des troupes pour faire bouger les lignes.

 

Moutons de Combe Madame . © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

Moutons à combe Madame. © Patricia Cerinsek - placegrenet.fr

 

« Le loup, cela ne concerne pas que Chichilianne ! Il faut sortir du saucissonnage des territoires et des responsabilités, il faut une gestion globale, pas au cas par cas », pointe le premier magistrat. Son objectif ? Peser pour faire changer les lois et les politiques mises en œuvre en rejoignant l’union pour la sauvegarde des activités pastorales et rurales. Cette association, née fin 2015, ne cache pas son soutien au projet du gouvernement de rehausser le quota de loups à abattre. L’élu déterre-t-il la hache de guerre ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 80 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Suicide de Cyrille Minard: des perquisitions au Sdis 38 dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire
Suicide de Cyrille Minard : des per­qui­si­tions au Sdis 38 dans le cadre d’une enquête pour homi­cide involontaire

FLASH INFO - Des enquêteurs de la police judiciaire de Grenoble ont procédé à des perquisitions dans les locaux de la direction du Sdis de Lire plus

La CGT du Crous Grenoble-Alpes boycotte la venue à Grenoble de la présidente du Cnous Bénédicte Durand
La CGT du Crous Grenoble-Alpes boy­cotte la venue à Grenoble de la pré­si­dente du Cnous Bénédicte Durand

FLASH INFO - Les tensions entre la CGT et le Crous Grenoble-Alpes ne semblent pas retomber. En témoigne un nouvel échange au vitriol entre le Lire plus

La Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics, ouvert aux agents et aux citoyens
La Ville de Grenoble accueille le Printemps des ser­vices publics, ouvert aux agents et aux citoyens

FLASH INFO - L'hôtel de Ville de Grenoble accueille le Printemps des services publics le jeudi 30 mai 2024 de 8 h 45 à 18 Lire plus

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Saisi par les associations Biodiversité sous nos pieds et FNE Isère, le tribunal administratif de Grenoble a suspendu, le 4 octobre 2021, l'arrêté préfectoral autorisant le projet d'extension de la carrière du Peuye, aux Deux-Alpes. © DR
Bourg d’Oisans : le pro­jet d’ins­tal­la­tion de sto­ckage de déchets inertes dans la val­lée du Vénéon au point mort

FOCUS - Contesté par un collectif d'habitants, le projet d'une installation de stockage de déchets inertes (ISDI) dans la vallée du Vénéon se retrouve au Lire plus

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !