Dyke Hard, une comédie loufoque venue de Suède, projetée à l'occasion du Festival Vues d'en Face à Grenoble. DR

Festival Vues d’en face : fenêtre sur l’Autre à Grenoble

Festival Vues d’en face : fenêtre sur l’Autre à Grenoble

EN BREF – La 16e édi­tion du Festival inter­na­tio­nal du film gay et les­bien Vues d’en face se déroule jus­qu’au 10 avril 2016 au cinéma le Club. Une ren­contre avec des œuvres dif­fé­rentes, légères ou enga­gées, où les sen­si­bi­li­tés du monde entier s’ex­priment sans volonté de se com­plaire dans un repli iden­ti­taire excluant.

« Le mot d’ordre, c’est l’ou­ver­ture », expliquent les orga­ni­sa­teurs du Festival inter­na­tio­nal Vues d’en face, consa­cré au cinéma gay et les­bien. L’ouverture vers dif­fé­rents domaines et dif­fé­rentes thé­ma­tiques, mais aussi l’ou­ver­ture vers d’autres lieux, pour faire vivre le fes­ti­val en dehors des salles du cinéma Le Club, par­te­naire his­to­rique et fidèle de l’événement.

Dyke Hard, une comédie loufoque venue de Suède, projetée à l'occasion du Festival Vues d'en Face à Grenoble. DR

Dyke Hard, une comé­die lou­foque venue de Suède. DR

Des ren­contres ou des débats auront lieu dans les biblio­thèques Kateb Yacine et Hauquelin, des expo­si­tions se tien­dront à la Galerie Xavier Jouvin et à l’Atelier du 8, qui accueillera éga­le­ment un ate­lier « Drag King ». Le fes­ti­val s’au­to­rise aussi quelques « croi­se­ments », avec le Printemps du livre à l’oc­ca­sion de lec­tures, ou les Détours de Babel pour le spec­tacle « docu-fic­tion » Farinelli XXIe Sexe.

Des sélec­tions plus fines

Le cœur du fes­ti­val demeure cepen­dant la pro­jec­tion de films, tous autour du même thème de l’ho­mo­sexua­lité – ou, plus pré­ci­sé­ment, de l’i­den­tité LGBT – mais autour d’angles dif­fé­rents, sinon oppo­sés. « Une pro­gram­ma­tion d’une extrême à l’autre », se targue à juste titre le fes­ti­val. Pour Philippe Vic, membre du comité d’or­ga­ni­sa­tion, c’est l’é­vo­lu­tion des men­ta­li­tés qui per­met aujourd’­hui cette approche.

« Il y a beau­coup plus de films à pré­sent qui traitent de ces ques­tions, et cela nous per­met des sélec­tions un peu plus fines, d’al­ler sur des thé­ma­tiques qui nous inté­ressent plus, ou qui sont plus en lien avec l’ac­tua­lité. Ou encore, des films dont nous savons qu’ils ne pas­se­ront pas dans le cir­cuit de la grande dis­tri­bu­tion. »

Fort Buchanan, œuvre expérimentale que l'on risque de ne pas voir ailleurs, projetée à l'occasion du Festival Vues d'en Face à Grenoble. DR

Fort Buchanan, œuvre expé­ri­men­tale que l’on risque de ne pas voir ailleurs ! DR

Ainsi, parmi des comé­dies lou­foques telles que le film sué­dois Dyke Hard ou l’israélien Cupcakes, le spec­ta­teur aura l’oc­ca­sion de décou­vrir une œuvre bré­si­lienne, Beira-Mar – l’un des grands coups de cœur des orga­ni­sa­teurs – ou le film fran­çais expé­ri­men­tal Fort Buchanan, qui flirte avec la Nouvelle Vague en construi­sant ses dia­logues autour de répliques issues de soaps américains.

« C’est aussi un peu le prin­cipe du fes­ti­val, note Philippe Vic. Aller décou­vrir des films un peu par­tout et mon­trer des ovnis, des films dont on est sûr qu’on ne les verra pas ailleurs ! »

Le com­bat pour être soi

Restent, natu­rel­le­ment, des réa­li­sa­tions plus poi­gnantes, plus “iden­ti­taires”, met­tant en scène le « com­bat pour être soi », avec cette année une atten­tion toute par­ti­cu­lière por­tée sur la ques­tion de la trans­sexua­lité. Le docu­men­taire cana­dien XYZ, por­traits d’une trans­for­ma­tion, pro­pose ainsi de suivre le par­cours du chan­ge­ment de sexe d’Alexandre, né Audrey.

Mais Vues d’en face n’ou­blie pas de pro­po­ser des films en avant-pre­mière (l’a­mé­ri­cain Nasty Baby par exemple, en séance d’ou­ver­ture), des courts-métrages, des films enga­gés – on notera tout par­ti­cu­liè­re­ment La Sociologue et l’our­son, docu­men­taire aty­pique sur la lutte pour le mariage pour tous – ainsi que deux hom­mages : l’un rendu à la réa­li­sa­trice belge Chantal Ackerman, qui s’est donné la mort le 5 octobre 2015, l’autre à David Bowie, à tra­vers le film très glam Velvet Goldmine.

La Sociologue et l'ourson, un autre regard sur la lutte pour le mariage pour tous au Festival Vues d'en Face. DR

La Sociologue et l’our­son, un autre regard sur la lutte pour le mariage pour tous. DR

Une pro­gram­ma­tion riche et éclec­tique qui sou­haite plus que jamais s’a­dres­ser à tous, pour un fes­ti­val unique en son genre, sans mau­vais jeu de mots. Et qui pré­sente une autre par­ti­cu­la­rité… celle de ne pas être déficitaire !

En espé­rant que les baisses de sub­ven­tions du Conseil régio­nal obser­vées cette année ne viennent pas nuire à ce pré­cieux équi­libre bud­gé­taire. Des baisses jugées hau­te­ment poli­tiques par les orga­ni­sa­teurs, le nou­veau pré­sident de la Région Auvergne-Rhône-Alpes n’ayant jamais caché son aver­sion pour le mariage pour tous, quitte quel­que­fois à frô­ler le déra­page homo­phobe.

Florent Mathieu

Florent Mathieu

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Etien' en train de peindre une une fresque à Galienni lors du Street Art Fest 2021 (c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Le Street Art Fest Grenoble-Alpes est-il en dif­fi­culté à cause du « désen­ga­ge­ment » des col­lec­ti­vi­tés publiques ?

FOCUS - Au lendemain de l’annulation de l’événement « Bomb » qui devait ouvrir la 10e édition du Street Art Fest Grenoble-Alpes, le directeur du festival Lire plus

Le Muséum de Grenoble propose un bond de 300 millions d'années dans le passé à la rencontre du carbonifère
Le Muséum de Grenoble pro­pose un bond de 300 mil­lions d’an­nées dans le passé à la ren­contre du carbonifère

ÉVÉNEMENT - Le Muséum de Grenoble invite à un voyage dans le temps... pour remonter très (très) loin dans le passé de notre planète. Avec Lire plus

Histoires d'eau, une nouvelle exposition hors les murs du Musée de Grenoble à la bibliothèque Abbaye-les-Bains
Histoires d’eau, une nou­velle expo­si­tion hors les murs du Musée de Grenoble à la biblio­thèque Abbaye-les-Bains

ÉVÉNEMENT - Pour la dix-neuvième édition de ses expositions hors les murs, après avoir notamment investi la maison des habitants Teisseire-Malherbe en 2022 et la Lire plus

La réponse au vitriol du conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol à la Ville de Grenoble
MJC-Théâtre Prémol : la réponse au vitriol du conseil d’ad­mi­nis­tra­tion à la Ville de Grenoble

FOCUS - Le conseil d'administration de la MJC-Théâtre Prémol a adressé une réponse au vitriol à la Ville de Grenoble, qui lui avait envoyé un Lire plus

Le festival Regards croisés, dédié à l'écriture (et la lecture) théâtrale contemporaine, de retour sur Grenoble
Le fes­ti­val Regards croi­sés, dédié à l’é­cri­ture (et la lec­ture) théâ­trale contem­po­raine, de retour sur Grenoble

ÉVÉNEMENT - La 24e édition du festival Regards croisés prend son envol sur la région grenobloise avec des rendez-vous à Fontaine, Pont-de-Claix, Grenoble et Le Lire plus

Simone, une exposition itinérante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la bibliothèque Mi-Plaine de Meylan
Simone, une expo­si­tion iti­né­rante dédiée à Simone Lagrange, à voir à la biblio­thèque Mi-Plaine de Meylan

ÉVÉNEMENT - La bibliothèque Simone-Lagrange/Mi-Plaine de Meylan accueille du mercredi 22 mai au samedi 29 juin 2024 la première étape de l'exposition itinérante Simone, organisée Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !