Un “thé de la fraternité” pour un islam de concorde à la mosquée de Teisseire

sep article



REPORTAGE VIDÉO – De nombreuses mosquées en France, dont celle de Teisseire à Grenoble, ont ouvert leurs portes aux citoyens pour partager un « thé de la fraternité », ce week-end du 9 et 10 janvier 2016. Une démarche impulsée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) en vue de célébrer les rassemblements du 11 janvier 2015. Mais aussi pour échanger et tordre le cou aux idées toutes faites.

 

 

 

Le thé de la fraternité servi par un des fidèles de la mosquée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le thé de la fra­ter­nité servi par un fidèle. © Joël Kermabon

Grosse affluence, ce dimanche 10 jan­vier, à la mos­quée Halaqua située quar­tier Teisseire à Grenoble. Pour preuve, les très nom­breuses paires de chaus­sures dépo­sées par les visi­teurs et les fidèles dans les casiers pla­cés à l’en­trée.

 

Tout au long de l’a­près-midi, plu­sieurs cen­taines de per­sonnes, toutes confes­sions confon­dues, ont ainsi répondu à l’in­vi­ta­tion des res­pon­sables de la mos­quée. La seule de Grenoble à avoir orga­nisé un « thé de la fra­ter­nité ».

 

 

Une opé­ra­tion “portes ouvertes” impul­sée fort oppor­tu­né­ment, juste un an après les atten­tats de jan­vier 2015, par le Conseil fran­çais du culte musul­man (CFCM). Ce der­nier enten­dait mon­trer à tra­vers cette action de com­mu­ni­ca­tion « le vrai visage de l’is­lam de France », en l’oc­cur­rence celui de la paix et de la tolé­rance.

 

 

 

Une opération réussie

 

 

De nom­breux élus muni­ci­paux et dépar­te­men­taux et des repré­sen­tants de diverses asso­cia­tions avaient fait le dépla­ce­ment. Après le dis­cours de bien­ve­nue de Cheik Konte, le pré­sident de la mos­quée de Teisseire, l’a­près-midi s’est pour­sui­vie par les prises de parole – très consen­suelles – des offi­ciels : Michel Destot, député de la troi­sième cir­cons­crip­tion de l’Isère, Éric Piolle, le maire de Grenoble, et Anne Coste de Champeron, sous-pré­fète char­gée de mis­sion auprès du pré­fet de l’Isère.

 

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Œcuménisme oblige, des repré­sen­tants des dif­fé­rentes congré­ga­tions reli­gieuses – toutes pré­sentes – ont éga­le­ment pris la parole, dont Allal Jamad, imam de la mos­quée de Teisseire. Mais aussi Nissim Sultan, membre du rab­bi­nat de Grenoble, dont le dis­cours a été très appré­cié par les fidèles.

 

Durant toute l’a­près-midi, entre deux prières publiques, les fidèles de la mos­quée – femmes et hommes – se sont mis en quatre pour échan­ger, expli­quer et répondre avec patience aux ques­tions, par­fois déran­geantes, de leurs hôtes tout en leur offrant thé et pâtis­se­ries.

 

Retour en images sur cette opé­ra­tion qua­li­fiée de réus­sie par toutes les per­sonnes pré­sentes, toutes confes­sions confon­dues.

 

 

Reportage Joël Kermabon

 

 

 

« Dès que nous avons pu échanger, leur vision a changé »

 

 

« Pour réus­sir cette opé­ra­tion, nous avons fait du porte-à-porte auprès des voi­sins. Les gens nous fer­maient presque la porte au nez, mais dès que nous avons pu échan­ger avec eux, leur vision a changé », explique Cheik Konte, pré­sident de la mos­quée de Teisseire. Bien que très satis­fait, il se dit peu sur­pris du suc­cès ren­con­tré par l’o­pé­ra­tion portes ouvertes. « Ce d’au­tant plus que ce n’est pas la pre­mière fois que nous orga­ni­sons ce genre d’é­vé­ne­ment. Nous en avions déjà orga­nisé un l’an­née der­nière », ajoute non sans fierté le pré­sident.

 

Alors, pari gagné ? Comment les visi­teurs ont-ils appré­cié cette ini­tia­tive ? A l’in­verse, com­ment les fidèles de la mos­quée ont-ils perçu leurs hôtes ? Autant de ques­tions que nous leur avons posées au cours de ce « thé de la fra­ter­nité ».

 

Reportage Joël Kermabon

 

 

Joël Kermabon

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
6187 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. @Ibrahim
    Je vais main­te­nant, pour être objec­tif citer des ver­sets du Coran, très expli­cites. Je pré­cise que ces paroles tom­be­raient sous le coup de la loi pour inci­ta­tion à la haine si je les fai­sais miennes, c’est à dire qu’elles tom­be­raient sous le coup de la loi pénale, en d’autres termes on tolère sur notre sol l’exis­tence d’un texte que l’on pour­rait que­li­fier d’illé­gal ! Je cite :

    « N’obéis donc pas aux infi­dèles ; et avec ceci [le Coran], lutte contre eux vigou­reu­se­ment » (25:52).
    « Les juifs et les chré­tiens ne seront jamais satis­faits de toi jus­qu’à ce que tu suives leur reli­gion. » (2:120)
    « Dieu a acheté des croyants pour leurs biens et leurs per­sonnes, pour qu’il leur donne en retour le para­dis, ils com­bat­tront dans le sen­tier de Dieu, ils tue­ront et seront tués… » (ver­set 111 de la sou­rate Al Touba)
    « Ordre est donné au pro­phète, de la part d’Allah, d’ex­hor­ter les musul­mans au com­bat contre l’in­fi­dèle » (8:65)
    « Combattez les infi­dèles jus­qu’à leur sou­mis­sion et que l’is­lam seul règne » (2:193)
    « L’islam doit pré­va­loir sur toutes les autres reli­gions » (3:85)
    « Quand les musul­mans tuent les infi­dèles, c’est Allah qui les tue en réa­lité » (8:17) [com­men­taire : la reli­gion excuse tout, y com­pris l’a­bo­mi­nable!]
    « Lorsque les mois sacrés seront expi­rés, tuez les infi­dèles par­tout où vous les trou­ve­rez. Faites-les pri­sion­niers ! Assiégiez-les ! Placez-leur des embus­cades ! S’ils font amende hono­rable, célèbrent l’of­fice de la prière et payuent la dîme, lais­sez-les pour­suivre leur che­min ! Direu est clé­ment et misé­ri­cor­dieux ».

    un petit cou­plet sur les femmes ?
    « Les hommes ont auto­rité sur les femmes, en rai­son des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes ver­tueuses sont obéis­santes [à leur mari], et pro­tègent ce qui doit être pro­tégé en l’ab­sence de leurs époux, avec la pro­tec­tion d’Allah ; admo­nes­tez [les femmes]dont vous crai­gnez l’in­fi­dé­lité ; relé­guez-les dans des chambres à part et frap­pez-les. Mais ne leur cher­chez plus que­relle si elles vous obéissent. » (ver­set 34 de la sou­rate Les Femmes).

    Voilà une petite par­tie de ce qu’on enseigne aux musul­mans, que l’on ne peut qua­li­fier de décon­tex­tua­li­sée, puis­que’en vigueur en bon nombre d’en­droits : des prin­cipes com­plè­te­ment contraires à nos valeurs et à la loi fran­çaise (dois-je citer la Constitution, qui pro­clame l’é­ga­lité de tous?)

    Bref, pour reve­nir à ce qu’on disait, Ibrahim, contrai­re­ment à ce que vous dîtes, le pro­blème ne pro­vient pas seule­ment du ter­ro­risme mais avant tout des textes fon­da­men­taux très expli­cites à l’é­gard des femmes et des mécréants notam­ment, invo­qués­par les fon­da­men­ta­listes pour pas­ser à l’acte. Versets que vous décla­rez ne pas vou­loir chan­ger, « pas même une vir­gule ». Des ver­sets ensei­gnés aux musul­mans ! Des ver­sets par­ta­gés par beau­coup de musul­mans vivant en France ! Comment vou­lez-vous, après dénier tout lien entre l’is­lam (ou le reli­gion) et le ter­ro­risme ! Attention je ne m’at­taque pas ici à une reli­gion, mais à toutes lorsque celles-ci com­portent des conte­nus extrêmes.

    Je ne m’at­taque non pas à vous en tant que croyant ou en tant que per­sonne : j’es­père bien que vos inten­tions sont paci­fiques ; néan­moins vous serez incom­pris tant que vous ne réfor­me­rez pas vos textes moyen-âgeux et que vous ser­vi­rez de l’i­gno­rance des gens pour répandre une idéo­lo­gie nau­séa­bonde.

    Je me bat­trai pour que l’is­lam se sou­mette à la République, et non l’in­verse. Au nom de quoi une reli­gion serait irré­for­mable et immuable ?

    Comme le disat Jeanine Bougrab, ancienne secré­taire d’Etat à la jeu­nesse, ancienne pré­sident de la Haute auto­rité de lutte contre les dis­cri­mi­na­tions (sic): « il n’y a pas de cha­ria light. Le droit fondé sur la cha­ria est néces­sai­re­ment une res­tric­tion des droits et des liber­tés, notam­ment de la liberté de conscience. »

    Voilà pour­quoi vous dési­rez « anéan­tir » (quel mot hor­rible illus­trant par­fai­te­ment votre ouver­ture au débat!) mes pro­pos.

    Je suis néan­moins ouvert à toute dis­cus­sion avec vous ; puisque vous ouvrez vos mos­quées et donc le débat, je suis prêt à vous offrir quelques livres, ou un abon­ne­ment à Charlie Hebdo, Marianne, Le Figaro… Merci de me com­mu­ni­quer votre adresse ! Bien cor­dia­le­ment.

    sep article
  2. Pourquoi le thé et pas le café, de l’a­ra­bica par exemple?… je dis ça comme ça !
    A ma connais­sance aucun pays pro­duc­teur de thé n’a la moindre connec­tion avec l’is­lam, à la dif­fé­rence du café aux ori­gines, oui « aux ori­gines » car des hauts pla­teaux ara­biques le café a été adapté par des savants fran­çais en plaine dans nos pos­ses­sions colo­niales de l’é­poque. La variété connue est le « robusta » non pas du tout pour une plus haute teneur en caféine mais pour sa résis­tance au cli­mat des plaines humides.
    Ayant long­temps vécu et tra­vaillé dans des pays anglo­phones (Oxford, Kuala Lumpur, Canberra) je sais faire le thé comme il faut.
    Je crains les décoc­tions à des­ti­na­tion rituelle!!!

    sep article
  3. Gilce, Ibrahim… je tente ici une petit com­men­taire entre deux spé­cia­listes de l’Islam. Je suis une catho­lique rené­gate, bap­ti­sée, et qui a fait sa com­mu­nion comme tout le monde j’al­lais dire, dans le vil­lage de mon enfance. Mais je ne suis pas croyante… je n’ai pas d’af­fi­nité avec dieu, (dieu m’en pré­serve !) mais je n’ai rien contre un peu de spi­ri­tua­lité. « Je suis Charlie », je suis pour la liberté d’ex­pres­sion, je suis pour la paix. Je suis aussi pour le voile, si les femmes qui le portent, en France, le sou­haitent. Je ne suis pas pour le voile, quand les femmes qui le portent, le font, à contre cœur. En revanche, pas de signes dans les ser­vices publics : c’est la laï­cité… La laï­cité, c’est per­mettre à tous de s’ex­pri­mer, de se vêtir comme il veut, son slip sur la tête ou pas… c’est l’é­ga­lité, la liberté, la fra­ter­nité. Le Coran dit cer­taines choses vio­lentes, je ne l’ai pas lu, sans doute. C’est un vieux texte. Les musul­mans éclai­rés vont en prendre et en lais­ser, comme le font les catho­lique éclai­rés… etc. trans­po­sez dans autant de reli­gions qu’il en existe.

    sep article
  4. Je ne rejete aucun pas­sage du Coran, ni même une vir­gule… Tant que vous conti­nue­rez des décon­tex­tua­li­ser les pas­sages du Coran, vous conti­nue­rez de déna­tu­rer le Vrai mes­sage de l’Islam et de ses valeurs, qui eux, sont uni­ver­sels et fédé­ra­teurs…
    Merci aux orga­ni­sa­teurs et aux nom­breux par­ti­ci­pants…

    sep article
    • Trop facile de dire que le Coran doit être remis dans son contexte… Il ne s’a­git pas seule­ment d’un contexte mais d’une réa­lité assu­mée non seule­ment par les ter­ro­ristes, mais aussi par un grand nombre de pra­ti­quants. Ainsi, de nom­breux pays et musul­mans à tra­vers le monde s’ap­pliquent à res­pec­ter le Coran à la lettre pour petre de bons musul­mans. Vous en déso­li­da­ri­sez-vous ? Si non, cela veut dire que vous défen­dez l’ap­pli­ca­tion stricte de la cha­ria dans cer­taines théo­cra­ties musul­manes tels que l’Arabie Saoudite (mais pas seule­ment…), avec à la clé, sou­mis­sion com­plète de la femme affu­blée d’un voile inté­gral, lapi­da­tions, coups de fouet et j’en passe. Par ailleurs, comme vous le savez, il semble que vous pra­ti­quez la taqiyà, c’est à dire l’o­bli­ga­tion faite à chaque musul­man de dis­si­mu­ler la véri­table nature de l’is­lam dans le but d’ex­pan­sion de cette reli­gion… A votre place, j’au­rais honte d’as­su­mer un texte hai­neux, raciste, anti­sé­mite, violent, tota­li­ta­riste à ce point, dont je vous cite­rai des pas­sages pro­chai­ne­ment. Enfin, per­son­nel­le­ment, je suis pour un islam de France débar­rassé de tous ces pas­sages hai­neux. Si les musul­mans veulent s’in­té­grer à la répu­blique, ils devront pas­ser par là.

      sep article
  5. Gilce, détends toi et prends un thé…
    Sache que ces jour­nées servent à anéan­tir des pro­pos comme les tiens…
    Sache éga­le­ment que tant que les ter­ro­ristes se feront pas­ser pour des musul­mans, rien n’ar­rê­tera ce type d’ac­tions.
    Bâtir des ponts plu­tôt que des murs, c’est mieux non ?
    Enfin, sache que nous res­te­rons UNIS… Musulmans, Catholiques, Juifs, etc… Nous ne sommes pas com­dam­nés à vivre ensemble, mais plu­tôt invi­tés à par­ta­ger ce qui fait de nous ce que nous sommes.
    Cordialement.

    sep article
    • »Sache que ces jour­nées servent à anéan­tir des pro­pos comme les tiens…

      C’est bien cela, le pro­blème ! Serait-ce une accu­sa­tion d’is­la­mo­pho­bie, des­ti­née à anéan­tir tout débat et à cacher cer­tains élé­ments déran­geants d’une reli­gion ? Je suis huma­niste, laïc, atta­ché à la phi­lo­so­phie des droits de l’homme qui fonde notre société. Je vous pose une ques­tion : reje­tez-vous les pas­sages du Coran et des hadiths prô­nant la vio­lence envers les femmes, les infi­dèles, etc ? Si non, pour­quoi ne le faîtes-vous pas ? Enfin, à ce sujet, je vous invite à vous ren­sei­gner sur les récents pro­pos d’Elisabeth Badinter que je rejoins com­plè­te­ment : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/defense-de-la-laicite-l-argument-choc-d-elisabeth-badinter_1751004.html

      sep article
  6. NON ! Quand je vois ces femmes entiè­re­ment voi­lées…

    Je com­mence à être indi­gné par ces jour­nées Portes ouvertes orga­ni­sées par les mos­quées, avec, et c’est scan­da­leux, un large appui des poli­tiques (Piolle, Destot, repré­sen­tant de l’Etat) et média­tique et ce presque sans aucune démarche cri­tique. Il sem­ble­rait que cette reli­gion soit intou­chable. En effet, il ne suf­fit pas, pour les repré­sen­tants de l’is­lam de France, de se pro­cla­mer « contre le ter­ro­risme » pour laver plus blanc que blanc. Ceci ne sert en effet qu’à occul­ter les vrais pro­blèmes liés à cette reli­gion et notam­ment son incom­pa­ti­bi­lité rela­tive avec les valeurs de la République et la phi­lo­so­phie de droits de l’homme. L’islam a le droit d’exis­ter et je res­pecte les croyants, mais j’at­tends que ses repré­sen­tants affirment adhé­rer plei­ne­ment à toutes les valeurs de la République et rejettent les élé­ments les plus tota­li­taires, racistes, sexistes, miso­gynes, anti­sé­mites, vio­lents conte­nus dans le Coran et ses inter­pré­ta­tions, et notam­ment à aban­don­ner le VOILE, quelle que soit sa lon­gueur, car ce bout de tissu consti­tue un véri­table ins­tru­ment de pro­sé­ly­tisme, de sou­mis­sion des femmes (quand les hommes por­te­ront-ils le voile, afin de ne pas éveiller le désir des femmes?), de leur mise à l’é­cart de la société, de dis­cri­mi­na­tion ? A titre d’exemple, des ver­sets très clairs du Coran intiment aux hommes de battre leur femme… Par ailleurs, le voile est censé rendre les femmes (et les hommes?) ver­tueuses, or il se pro­duit tout l’in­verses dans les pays musul­mans avec, par exemple, 20 000 viols par an par exemple en Egypte, avec des hommes frus­trés fai­sant peu de cas de la condi­tion fémi­nine ! En cela, l’is­lam est bien peu éga­li­taire et démons­tra­tion est faite qu’il ne suf­fit pas de prô­ner la paix pour être une reli­gion intou­chable. Les gens com­mencent à en prendre conscience ; et avant de me faire trai­ter d’is­la­mo­phobe, j’in­vite tout un cha­cun à lire « l’Islam, le vrai visage de l’is­la­misme », d’Hamid Zanaz, auteur algé­rien (qu’on aura donc bien du mal à qua­li­fier de raciste). Enfin, il faut arrê­ter avec le « pas d’a­mal­game » : un récent édito de Charlie Hebdo (lui-même!) affir­mait par exemple très clai­re­ment qu’on ne pou­vait dénier tout lien entre le ter­ro­risme et la reli­gion, contrai­re­ment à ce qu’on veut nous faire ren­trer dans le crâne, à grands ren­forts de com­mu­ni­ca­tion telles que ces jour­nées portes ouvertes… Dons j’in­vite tous les musul­mans à affir­mer clai­re­ment la pri­mauté des lois de la République sur la cha­ria, à l’in­verse de leur concep­tion actuelle.

    sep article