Un “thé de la fraternité” pour un islam de concorde à la mosquée de Teisseire

sep article

REPORTAGE VIDÉO – De nombreuses mosquées en France, dont celle de Teisseire à Grenoble, ont ouvert leurs portes aux citoyens pour partager un « thé de la fraternité », ce week-end du 9 et 10 janvier 2016. Une démarche impulsée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) en vue de célébrer les rassemblements du 11 janvier 2015. Mais aussi pour échanger et tordre le cou aux idées toutes faites.

 

 

 

Le thé de la fraternité servi par un des fidèles de la mosquée. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Le thé de la fraternité servi par un fidèle. © Joël Kermabon

Grosse affluence, ce dimanche 10 janvier, à la mosquée Halaqua située quartier Teisseire à Grenoble. Pour preuve, les très nombreuses paires de chaussures déposées par les visiteurs et les fidèles dans les casiers placés à l’entrée.

 

Tout au long de l’après-midi, plusieurs centaines de personnes, toutes confessions confondues, ont ainsi répondu à l’invitation des responsables de la mosquée. La seule de Grenoble à avoir organisé un « thé de la fraternité ».

 

 

Une opération “portes ouvertes” impulsée fort opportunément, juste un an après les attentats de janvier 2015, par le Conseil français du culte musulman (CFCM). Ce dernier entendait montrer à travers cette action de communication « le vrai visage de l’islam de France », en l’occurrence celui de la paix et de la tolérance.

 

 

 

Une opération réussie

 

 

De nombreux élus municipaux et départementaux et des représentants de diverses associations avaient fait le déplacement. Après le discours de bienvenue de Cheik Konte, le président de la mosquée de Teisseire, l’après-midi s’est poursuivie par les prises de parole – très consensuelles – des officiels : Michel Destot, député de la troisième circonscription de l’Isère, Éric Piolle, le maire de Grenoble, et Anne Coste de Champeron, sous-préfète chargée de mission auprès du préfet de l’Isère.

 

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon - Place Gre'net

De gauche à droite : Anne Coste de Champeron, Éric Piolle, Allal Jamad, Cheik Konte et Michel Destot. © Joël Kermabon – Place Gre’net

Œcuménisme oblige, des représentants des différentes congrégations religieuses – toutes présentes – ont également pris la parole, dont Allal Jamad, imam de la mosquée de Teisseire. Mais aussi Nissim Sultan, membre du rabbinat de Grenoble, dont le discours a été très apprécié par les fidèles.

 

Durant toute l’après-midi, entre deux prières publiques, les fidèles de la mosquée – femmes et hommes – se sont mis en quatre pour échanger, expliquer et répondre avec patience aux questions, parfois dérangeantes, de leurs hôtes tout en leur offrant thé et pâtisseries.

 

Retour en images sur cette opération qualifiée de réussie par toutes les personnes présentes, toutes confessions confondues.

 

 

Reportage Joël Kermabon

 

 

 

« Dès que nous avons pu échanger, leur vision a changé »

 

 

« Pour réussir cette opération, nous avons fait du porte-à-porte auprès des voisins. Les gens nous fermaient presque la porte au nez, mais dès que nous avons pu échanger avec eux, leur vision a changé », explique Cheik Konte, président de la mosquée de Teisseire. Bien que très satisfait, il se dit peu surpris du succès rencontré par l’opération portes ouvertes. « Ce d’autant plus que ce n’est pas la première fois que nous organisons ce genre d’événement. Nous en avions déjà organisé un l’année dernière », ajoute non sans fierté le président.

 

Alors, pari gagné ? Comment les visiteurs ont-ils apprécié cette initiative ? A l’inverse, comment les fidèles de la mosquée ont-ils perçu leurs hôtes ? Autant de questions que nous leur avons posées au cours de ce « thé de la fraternité ».

 

Reportage Joël Kermabon

 

 

Joël Kermabon

 

 

commentez lire les commentaires
5315 visites | 8 réactions
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 8
  1. @Ibrahim
    Je vais maintenant, pour être objectif citer des versets du Coran, très explicites. Je précise que ces paroles tomberaient sous le coup de la loi pour incitation à la haine si je les faisais miennes, c’est à dire qu’elles tomberaient sous le coup de la loi pénale, en d’autres termes on tolère sur notre sol l’existence d’un texte que l’on pourrait quelifier d’illégal! Je cite:

    « N’obéis donc pas aux infidèles; et avec ceci [le Coran], lutte contre eux vigoureusement » (25:52).
    « Les juifs et les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi jusqu’à ce que tu suives leur religion. » (2:120)
    « Dieu a acheté des croyants pour leurs biens et leurs personnes, pour qu’il leur donne en retour le paradis, ils combattront dans le sentier de Dieu, ils tueront et seront tués… » (verset 111 de la sourate Al Touba)
    « Ordre est donné au prophète, de la part d’Allah, d’exhorter les musulmans au combat contre l’infidèle » (8:65)
    « Combattez les infidèles jusqu’à leur soumission et que l’islam seul règne » (2:193)
    « L’islam doit prévaloir sur toutes les autres religions » (3:85)
    « Quand les musulmans tuent les infidèles, c’est Allah qui les tue en réalité » (8:17) [commentaire: la religion excuse tout, y compris l’abominable!]
    « Lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles partout où vous les trouverez. Faites-les prisionniers! Assiégiez-les! Placez-leur des embuscades! S’ils font amende honorable, célèbrent l’office de la prière et payuent la dîme, laissez-les poursuivre leur chemin! Direu est clément et miséricordieux ».

    un petit couplet sur les femmes?
    « Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs biens. Les femmes vertueuses sont obéissantes [à leur mari], et protègent ce qui doit être protégé en l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah; admonestez [les femmes]dont vous craignez l’infidélité; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle si elles vous obéissent. » (verset 34 de la sourate Les Femmes).

    Voilà une petite partie de ce qu’on enseigne aux musulmans, que l’on ne peut qualifier de décontextualisée, puisque’en vigueur en bon nombre d’endroits: des principes complètement contraires à nos valeurs et à la loi française (dois-je citer la Constitution, qui proclame l’égalité de tous?)

    Bref, pour revenir à ce qu’on disait, Ibrahim, contrairement à ce que vous dîtes, le problème ne provient pas seulement du terrorisme mais avant tout des textes fondamentaux très explicites à l’égard des femmes et des mécréants notamment, invoquéspar les fondamentalistes pour passer à l’acte. Versets que vous déclarez ne pas vouloir changer, « pas même une virgule ». Des versets enseignés aux musulmans! Des versets partagés par beaucoup de musulmans vivant en France! Comment voulez-vous, après dénier tout lien entre l’islam (ou le religion) et le terrorisme! Attention je ne m’attaque pas ici à une religion, mais à toutes lorsque celles-ci comportent des contenus extrêmes.

    Je ne m’attaque non pas à vous en tant que croyant ou en tant que personne: j’espère bien que vos intentions sont pacifiques; néanmoins vous serez incompris tant que vous ne réformerez pas vos textes moyen-âgeux et que vous servirez de l’ignorance des gens pour répandre une idéologie nauséabonde.

    Je me battrai pour que l’islam se soumette à la République, et non l’inverse. Au nom de quoi une religion serait irréformable et immuable?

    Comme le disat Jeanine Bougrab, ancienne secrétaire d’Etat à la jeunesse, ancienne président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (sic): « il n’y a pas de charia light. Le droit fondé sur la charia est nécessairement une restriction des droits et des libertés, notamment de la liberté de conscience. »

    Voilà pourquoi vous désirez « anéantir » (quel mot horrible illustrant parfaitement votre ouverture au débat!) mes propos.

    Je suis néanmoins ouvert à toute discussion avec vous; puisque vous ouvrez vos mosquées et donc le débat, je suis prêt à vous offrir quelques livres, ou un abonnement à Charlie Hebdo, Marianne, Le Figaro… Merci de me communiquer votre adresse! Bien cordialement.

    sep article
  2. Pourquoi le thé et pas le café, de l’arabica par exemple?… je dis ça comme ça!
    A ma connaissance aucun pays producteur de thé n’a la moindre connection avec l’islam, à la différence du café aux origines, oui « aux origines » car des hauts plateaux arabiques le café a été adapté par des savants français en plaine dans nos possessions coloniales de l’époque. La variété connue est le « robusta » non pas du tout pour une plus haute teneur en caféine mais pour sa résistance au climat des plaines humides.
    Ayant longtemps vécu et travaillé dans des pays anglophones (Oxford, Kuala Lumpur, Canberra) je sais faire le thé comme il faut.
    Je crains les décoctions à destination rituelle!!!

    sep article
  3. Gilce, Ibrahim… je tente ici une petit commentaire entre deux spécialistes de l’Islam. Je suis une catholique renégate, baptisée, et qui a fait sa communion comme tout le monde j’allais dire, dans le village de mon enfance. Mais je ne suis pas croyante… je n’ai pas d’affinité avec dieu, (dieu m’en préserve !) mais je n’ai rien contre un peu de spiritualité. « Je suis Charlie », je suis pour la liberté d’expression, je suis pour la paix. Je suis aussi pour le voile, si les femmes qui le portent, en France, le souhaitent. Je ne suis pas pour le voile, quand les femmes qui le portent, le font, à contre cœur. En revanche, pas de signes dans les services publics : c’est la laïcité… La laïcité, c’est permettre à tous de s’exprimer, de se vêtir comme il veut, son slip sur la tête ou pas… c’est l’égalité, la liberté, la fraternité. Le Coran dit certaines choses violentes, je ne l’ai pas lu, sans doute. C’est un vieux texte. Les musulmans éclairés vont en prendre et en laisser, comme le font les catholique éclairés… etc. transposez dans autant de religions qu’il en existe.

    sep article
  4. Je ne rejete aucun passage du Coran, ni même une virgule… Tant que vous continuerez des décontextualiser les passages du Coran, vous continuerez de dénaturer le Vrai message de l’Islam et de ses valeurs, qui eux, sont universels et fédérateurs…
    Merci aux organisateurs et aux nombreux participants…

    sep article
    • Trop facile de dire que le Coran doit être remis dans son contexte… Il ne s’agit pas seulement d’un contexte mais d’une réalité assumée non seulement par les terroristes, mais aussi par un grand nombre de pratiquants. Ainsi, de nombreux pays et musulmans à travers le monde s’appliquent à respecter le Coran à la lettre pour petre de bons musulmans. Vous en désolidarisez-vous? Si non, cela veut dire que vous défendez l’application stricte de la charia dans certaines théocraties musulmanes tels que l’Arabie Saoudite (mais pas seulement…), avec à la clé, soumission complète de la femme affublée d’un voile intégral, lapidations, coups de fouet et j’en passe. Par ailleurs, comme vous le savez, il semble que vous pratiquez la taqiyà, c’est à dire l’obligation faite à chaque musulman de dissimuler la véritable nature de l’islam dans le but d’expansion de cette religion… A votre place, j’aurais honte d’assumer un texte haineux, raciste, antisémite, violent, totalitariste à ce point, dont je vous citerai des passages prochainement. Enfin, personnellement, je suis pour un islam de France débarrassé de tous ces passages haineux. Si les musulmans veulent s’intégrer à la république, ils devront passer par là.

      sep article
  5. Gilce, détends toi et prends un thé…
    Sache que ces journées servent à anéantir des propos comme les tiens…
    Sache également que tant que les terroristes se feront passer pour des musulmans, rien n’arrêtera ce type d’actions.
    Bâtir des ponts plutôt que des murs, c’est mieux non ?
    Enfin, sache que nous resterons UNIS… Musulmans, Catholiques, Juifs, etc… Nous ne sommes pas comdamnés à vivre ensemble, mais plutôt invités à partager ce qui fait de nous ce que nous sommes.
    Cordialement.

    sep article
    • >>Sache que ces journées servent à anéantir des propos comme les tiens…

      C’est bien cela, le problème! Serait-ce une accusation d’islamophobie, destinée à anéantir tout débat et à cacher certains éléments dérangeants d’une religion? Je suis humaniste, laïc, attaché à la philosophie des droits de l’homme qui fonde notre société. Je vous pose une question: rejetez-vous les passages du Coran et des hadiths prônant la violence envers les femmes, les infidèles, etc? Si non, pourquoi ne le faîtes-vous pas? Enfin, à ce sujet, je vous invite à vous renseigner sur les récents propos d’Elisabeth Badinter que je rejoins complètement : http://www.lexpress.fr/actualite/societe/religion/defense-de-la-laicite-l-argument-choc-d-elisabeth-badinter_1751004.html

      sep article
  6. NON! Quand je vois ces femmes entièrement voilées…

    Je commence à être indigné par ces journées Portes ouvertes organisées par les mosquées, avec, et c’est scandaleux, un large appui des politiques (Piolle, Destot, représentant de l’Etat) et médiatique et ce presque sans aucune démarche critique. Il semblerait que cette religion soit intouchable. En effet, il ne suffit pas, pour les représentants de l’islam de France, de se proclamer « contre le terrorisme » pour laver plus blanc que blanc. Ceci ne sert en effet qu’à occulter les vrais problèmes liés à cette religion et notamment son incompatibilité relative avec les valeurs de la République et la philosophie de droits de l’homme. L’islam a le droit d’exister et je respecte les croyants, mais j’attends que ses représentants affirment adhérer pleinement à toutes les valeurs de la République et rejettent les éléments les plus totalitaires, racistes, sexistes, misogynes, antisémites, violents contenus dans le Coran et ses interprétations, et notamment à abandonner le VOILE, quelle que soit sa longueur, car ce bout de tissu constitue un véritable instrument de prosélytisme, de soumission des femmes (quand les hommes porteront-ils le voile, afin de ne pas éveiller le désir des femmes?), de leur mise à l’écart de la société, de discrimination? A titre d’exemple, des versets très clairs du Coran intiment aux hommes de battre leur femme… Par ailleurs, le voile est censé rendre les femmes (et les hommes?) vertueuses, or il se produit tout l’inverses dans les pays musulmans avec, par exemple, 20 000 viols par an par exemple en Egypte, avec des hommes frustrés faisant peu de cas de la condition féminine! En cela, l’islam est bien peu égalitaire et démonstration est faite qu’il ne suffit pas de prôner la paix pour être une religion intouchable. Les gens commencent à en prendre conscience; et avant de me faire traiter d’islamophobe, j’invite tout un chacun à lire « l’Islam, le vrai visage de l’islamisme », d’Hamid Zanaz, auteur algérien (qu’on aura donc bien du mal à qualifier de raciste). Enfin, il faut arrêter avec le « pas d’amalgame »: un récent édito de Charlie Hebdo (lui-même!) affirmait par exemple très clairement qu’on ne pouvait dénier tout lien entre le terrorisme et la religion, contrairement à ce qu’on veut nous faire rentrer dans le crâne, à grands renforts de communication telles que ces journées portes ouvertes… Dons j’invite tous les musulmans à affirmer clairement la primauté des lois de la République sur la charia, à l’inverse de leur conception actuelle.

    sep article