Le réacteur Superphénix sur le site de Creys-Maville : EDF condamnée par le juge.

Démantèlement de Superphénix : EDF condamnée en appel

Démantèlement de Superphénix : EDF condamnée en appel

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

EN BREF – En novembre 2014, EDF avait été reconnue coupable de graves dysfonctionnements sur le chantier de démantèlement de Superphénix en Isère. La Cour d’appel de Grenoble a finalement condamné l’électricien à 20.000 euros d’amende, ce lundi 11 janvier 2016.

 

 

 

Superphénix

Le site qui abrite Superphénix est tou­jours en cours de déman­tè­le­ment. DR

Coupable et condam­née. La Cour d’appel de Grenoble a, dans un juge­ment mis en déli­béré, annoncé lundi 11 jan­vier 2016 la condam­na­tion d’EDF pour man­que­ments graves à la sécu­rité sur le chan­tier de déman­tè­le­ment de Superphénix, à Creys-Malville en Isère.

 

En novembre 2014, EDF avait été recon­nue cou­pable de vio­la­tion d’une mise en demeure de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), le “gen­darme” du nucléaire, mais avait été dis­pen­sée de peine par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Bourgoin-Jallieu.

 

Le réseau Sortir du nucléaire avait alors fait appel de la déci­sion. Laquelle a été infir­mée en appel, et EDF condam­née à une amende de 20.000 euros.

 

 

Le site, toujours en cours de démantèlement

 

 

« Il était impen­sable de ne pas sanc­tion­ner le peu de consi­dé­ra­tion qu’a l’exploitant nucléaire pour la sûreté et la sécu­rité de ses sites ainsi qu’envers son auto­rité de contrôle », sou­ligne Sortir du nucléaire dans un communiqué.

 

En 2012 puis en 2013, l’ASN avait pointé de graves dys­fonc­tion­ne­ments dans la sécu­rité du site de Creys-Malville, enjoi­gnant EDF à revoir les moyens de ges­tion de situa­tion d’urgence. Le site, tou­jours en cours de déman­tè­le­ment, abrite le sur­gé­né­ra­teur Superphénix mais aussi l’Atelier pour l’entreposage du com­bus­tible (Apec), où sont sto­ckées des tonnes d’assemblages de com­bus­tibles au plutonium.

 

 

Patricia Cerinsek

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) n'est pas propriétaire des murs dans lesquels il exerce son activité. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Un an après la reprise du GHM par le groupe Avec, direction et opposants s’affrontent sur le bilan

DÉCRYPTAGE - Un an après la reprise du Groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble par le groupe Avec (ex-Doctegestio), son président Bernard Bensaid et le Lire plus

Pancarte "Ils ne sont grands que si nous sommes à genoux" pendant un rassemblement devant le tribunal de Grenoble le 30 juin 2021(c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Rassemblement en soutien aux « décrocheuses de portrait » devant le tribunal de Grenoble

REPORTAGE - Des militants d'Alternatiba et d'ANV-COP21 se sont réunis ce mercredi 30 juin 2021 devant le tribunal de Grenoble. Objectif : soutenir Anne-Marie, Lucie Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs : le ministre de l’Agriculture obligé de communiquer ses échanges avec Pierre & Vacances

  FIL INFO - Le projet de Center parcs de Roybon a beau être définitivement enterré, le dossier continue de suivre son cours devant la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
En Auvergne Rhône-Alpes, les élus se renvoient la patate chaude de la gestion d’Erai

  FLASH INFO - En Auvergne Rhône-Alpes, le dossier Erai, du nom de cette agence économique née en 1987 de l'initiative du conseil régional pour aider Lire plus

Abus de biens sociaux : l’ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales relaxée, les faits étant prescrits

  EN BREF - L'ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales de l'agglomération grenobloise a été relaxée du chef d'abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Après les Prud’hommes, le tribunal correctionnel reconnaît le harcèlement moral sur Laëtitia Rabih

  FLASH INFO - L'ex-président de la Mutuelle de France des hospitaliers (MFH) Ruben Garcia a été jugé personnellement coupable, entre 2013 et 2014, de Lire plus

SDH - Le futur compte sur nous

Flash Info

|

16/10

22h21

|

|

16/10

14h42

|

|

16/10

7h48

|

|

15/10

23h27

|

|

15/10

10h12

|

|

15/10

9h14

|

|

14/10

12h03

|

|

13/10

22h57

|

|

13/10

16h18

|

|

13/10

15h31

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin