Pierre Streiff, président de la fédérarion du BTP de l'Isère.

Pierre Streiff, pré­sident du Medef Isère : “Moi aussi, je suis écologiste !”

Pierre Streiff, pré­sident du Medef Isère : “Moi aussi, je suis écologiste !”

ENTRETIEN - Center Parcs, risque de plan social chez STMicroelectronics, élargissement de l’A480… Pierre Streiff, nouveau président du Medef Isère, revient sur plusieurs dossiers qui provoquent le débat dans l'agglomération grenobloise. Son vœu pour 2016 ? Davantage de dialogue. Et que les entrepreneurs « qui créent de la richesse et de l’emploi » soient aux tables des négociations.

 

➔ 1365 mots

 

 

Pierre Streiff, ancien président de la Fédération du BTP Isère, président du Medef Isère. © Sidonie Hadoux

Pierre Streiff, président du Medef Isère depuis le 15 décembre 2015. © Sidonie Hadoux

« Défendre les entreprises, les représenter, faire du lobbying, faire du réseau ». Voilà en quelques mots, la manière dont Pierre Streiff envisage son nouveau rôle de président du Medef en Isère, suite à son élection le 15 décembre 2015. C’est donc un entrepreneur du génie-climatique qui prend la suite de Philippe Gueydon, PDG du groupe King Jouet.

Âgé de 57 ans, marié avec deux enfants, Pierre Streiff dirige le Groupe Streiff SAS (87 salariés), dont le siège est à Saint-Martin-le-Vinoux. « Grenoblois pure souche », il a intégré l'entreprise familiale en 1978 et la dirige depuis 1988. Pierre Streiff était depuis 2009, président de la Fédération du BTP Isère.
 
Refus des étiquettes politiques
 
Homme pragmatique, déterminé, néanmoins ouvert au dialogue, Pierre Streiff s’exprime sans chichis. Il ne prétend pas tout connaître des problématiques de l'ensemble des secteurs de l’économie en Isère. Surtout qu’il débute dans sa tâche. S’il a un peu hésité avant de s’engager à la tête du Medef, c’est qu’il redoutait un étiquetage politique. Pierre Streiff en étonnera sans doute plus d'un, en affirmant que les entrepreneurs sont de tous les partis et que son syndicat n’a pas d’affinités particulières.
Il surprend encore un peu plus en s'affichant « écologiste, comme tout le monde », roulant en voiture électrique. Sa manière à lui de lutter contre la pollution. Cela ne l’empêche pas d’être favorable à l’élargissement de l’A480… projet qu'il estime conciliable avec la protection de l’environnement.

 

 

Quel est chantier qu'il vous semble important d'ouvrir ou de poursuivre en priorité ?

 

Le premier dossier qui me vient à l’esprit est le désenclavement de Grenoble. Tout le monde sait que la ville est très embouteillée le matin, le soir… Du fait de cette situation, il y a une sorte de Grenoble bashing. En tant que Grenoblois pure souche né ici, je trouve cela regrettable. Il faut s’attaquer à ce problème, que nos élus de la mairie, de la Métro, ouvrent les yeux.
 

 


Selon Eric Piolle, maire de Grenoble, élargir l’A480 est absurde car cela ne peut générer que de la pollution supplémentaire. Vous considérez-vous comme un pollueur ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Séverine Cattiaux

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Tournois ITF du Grenoble Tennis : l’Engie Open de l’Isère et le Trophée de la Ville de Grenoble débutent dimanche 5 février 2023

EN BREF - Les deux tournois internationaux ITF du Grenoble Tennis se tiennent du dimanche 5 au dimanche 12 février 2023, sur les courts du Lire plus

L'entrée principale de Sciences PO Grenoble bloquée par des étudiants pour dénoncer le projet de réforme des retraites. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Réforme des retraites : qua­trième jour de blo­cage à Sciences Po Grenoble, le syn­di­cat étu­diant de droite Uni réagit

EN BREF - Depuis le mardi 31 janvier 2023, des étudiants de Sciences Po Grenoble appuyés par plusieurs syndicats bloquent l'entrée de leur établissement pour Lire plus

Bilan de la concer­ta­tion volon­taire ZFE : des habi­tants sou­vent mal infor­més, scep­tiques et peu convaincus

FOCUS - À cinq mois de la mise en place, le 1er juillet 2023, de la Zone à faibles émissions (ZFE) pour les voitures de Lire plus

La Bonne Pioche, épicerie grenobloise de produits locaux en vrac, ouvre un second magasin à Meylan
La Bonne Pioche, épi­ce­rie gre­no­bloise de pro­duits locaux en vrac, ouvre un second maga­sin à Meylan

FLASH INFO - Après une première échoppe à Grenoble, ouverte en 2016, l'épicerie de produits locaux en vrac ou consignés La Bonne pioche met le Lire plus

La Métropole de Grenoble pré­sente un bud­get 2023 record pour « la trans­for­ma­tion du ter­ri­toire », mais sans hausse d’impôts

FOCUS - La Métropole de Grenoble a présenté, mardi 31 janvier 2023, le budget prévisionnel 2023 qui sera soumis au vote du conseil métropolitain ce Lire plus

Go Sport France, filiale du groupe grenoblois Go Sport, à son tour placée en redressement judiciaire le 1er février 2023
Go Sport France, filiale du groupe gre­no­blois Go Sport, à son tour pla­cée en redres­se­ment judi­ciaire le 1er février 2023

FLASH INFO - Après le groupe (grenoblois) Go Sport le jeudi 19 janvier 2023, c'est au tour de sa filiale Go Sport France d'être placée Lire plus

Flash Info

|

04/02

19h12

|

|

03/02

17h13

|

|

03/02

13h12

|

|

03/02

9h45

|

|

02/02

17h00

|

|

02/02

15h51

|

|

02/02

10h16

|

|

01/02

12h49

|

|

01/02

11h34

|

|

01/02

10h32

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 54 : « Une confé­rence reli­gieuse avec deux imams inter­dite à Echirolles »

Abonnement| Tollé à Grenoble contre la venue de deux imams confé­ren­ciers consi­dé­rés comme radicaux

Abonnement| Musées gra­tuits, can­tine moins chère… Grenoble finance son « bou­clier social et cli­ma­tique » avec la hausse de la taxe foncière

Agenda

Je partage !