Pierre Streiff, président de la fédérarion du BTP de l'Isère.

Pierre Streiff, président du Medef Isère : “Moi aussi, je suis écologiste !”

Pierre Streiff, président du Medef Isère : “Moi aussi, je suis écologiste !”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

ENTRETIEN – Center Parcs, risque de plan social chez STMicroelectronics, élargissement de l’A480… Pierre Streiff, nouveau président du Medef Isère, revient sur plusieurs dossiers qui provoquent le débat dans l’agglomération grenobloise. Son vœu pour 2016 ? Davantage de dialogue. Et que les entrepreneurs « qui créent de la richesse et de l’emploi » soient aux tables des négociations.

 

➔ 1365 mots

 

 

Pierre Streiff, ancien président de la Fédération du BTP Isère, président du Medef Isère. © Sidonie Hadoux

Pierre Streiff, pré­sident du Medef Isère depuis le 15 décembre 2015. © Sidonie Hadoux

« Défendre les entre­prises, les repré­sen­ter, faire du lob­bying, faire du réseau ». Voilà en quelques mots, la manière dont Pierre Streiff envi­sage son nou­veau rôle de pré­sident du Medef en Isère, suite à son élec­tion le 15 décembre 2015. C’est donc un entre­pre­neur du génie-cli­ma­tique qui prend la suite de Philippe Gueydon, PDG du groupe King Jouet.

Âgé de 57 ans, marié avec deux enfants, Pierre Streiff dirige le Groupe Streiff SAS (87 sala­riés), dont le siège est à Saint-Martin-le-Vinoux. « Grenoblois pure souche », il a inté­gré l’en­tre­prise fami­liale en 1978 et la dirige depuis 1988. Pierre Streiff était depuis 2009, pré­sident de la Fédération du BTP Isère.
 
Refus des éti­quettes politiques
 
Homme prag­ma­tique, déter­miné, néan­moins ouvert au dia­logue, Pierre Streiff s’exprime sans chi­chis. Il ne pré­tend pas tout connaître des pro­blé­ma­tiques de l’en­semble des sec­teurs de l’économie en Isère. Surtout qu’il débute dans sa tâche. S’il a un peu hésité avant de s’engager à la tête du Medef, c’est qu’il redou­tait un éti­que­tage poli­tique. Pierre Streiff en éton­nera sans doute plus d’un, en affir­mant que les entre­pre­neurs sont de tous les par­tis et que son syn­di­cat n’a pas d’affinités particulières.
Il sur­prend encore un peu plus en s’af­fi­chant « éco­lo­giste, comme tout le monde », rou­lant en voi­ture élec­trique. Sa manière à lui de lut­ter contre la pol­lu­tion. Cela ne l’empêche pas d’être favo­rable à l’élargissement de l’A480… pro­jet qu’il estime conci­liable avec la pro­tec­tion de l’environnement.

 

 

Quel est chantier qu’il vous semble important d’ouvrir ou de poursuivre en priorité ?

 

Le pre­mier dos­sier qui me vient à l’esprit est le désen­cla­ve­ment de Grenoble. Tout le monde sait que la ville est très embou­teillée le matin, le soir… Du fait de cette situa­tion, il y a une sorte de Grenoble bashing. En tant que Grenoblois pure souche né ici, je trouve cela regret­table. Il faut s’attaquer à ce pro­blème, que nos élus de la mai­rie, de la Métro, ouvrent les yeux.
 

 


Selon Eric Piolle, maire de Grenoble, élargir l’A480 est absurde car cela ne peut générer que de la pollution supplémentaire. Vous considérez-vous comme un pollueur ?

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 71 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Séverine Cattiaux

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir
Encore plusieurs centaines de personnes présentes à la rave party sauvage organisée sur l’ancienne Zad de Roybon

FLASH INFO — Trois jours après le lancement de la rave party sauvage sur l'ancienne Zad de Roybon, plusieurs centaines de “teufeurs” restent présents sur Lire plus

La rave party sur l'ancienne Zad de Roybon a pris fin avec l'évacuation des derniers “teufeurs” le 3 août au soir
Plusieurs milliers de « teufeurs » réunis au cours d’une rave party sauvage sur l’ancienne Zad de Roybon

FIL INFO - Une rave party sauvage ayant démarré samedi 31 juillet 2021 aux environs de 22 heures sur l’ancienne Zad de Roybon s'est poursuivie Lire plus

La statue de la liberté de Roybon. © Ville de Roybon
En Isère, les collectivités rachètent les terrains du Center parcs : un nouveau cadeau pour Pierre & Vacances ?

  ENQUÊTE - À Roybon, les collectivités locales ont remis la main sur les terrains du Center parcs. Mais les élections en ligne de mire Lire plus

Réactions scandalisées de la classe politique après les actes de vandalisme qui ont frappé la commune de Roybon

  FOCUS - Les dégradations commises à Roybon par un groupe d'individus dans la nuit du 3 au 4 décembre 2020 ont sidéré les habitants Lire plus

La gendarmerie procède à l'évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin
La gendarmerie procède à l’évacuation de la Zad de Roybon mardi 13 octobre au matin

  FLASH INFO – La Zad de Roybon, bientôt de l'histoire ancienne? C'est en tout cas ce qu'espère la préfecture de l'Isère, qui a lancé Lire plus

La proposition d'Alain Carignon de jumeler la Ville de Grenoble à Roybon fait bondir le maire de la commune des Chambarans.
Le vœu d’Alain Carignon de jumeler Grenoble à Roybon fait bondir Serge Perraud

FLASH INFO - L'initiative d'Alain Carignon de soumettre un vœu * au conseil municipal de ce 25 juillet proposant de jumeler Roybon à la Ville Lire plus

Flash Info

|

30/11

12h42

|

|

30/11

12h10

|

|

30/11

11h46

|

|

30/11

11h01

|

|

30/11

10h04

|

|

29/11

18h12

|

|

29/11

16h01

|

|

29/11

11h15

|

|

27/11

10h31

|

|

26/11

19h48

|

Les plus lus

Environnement| Des loups en plein centre-ville de Grenoble à la faveur du confinement ?

Des contrôles pour le respect des consignes de confinement. © Joël Kermabon - Place Gre'net

Fil info| Confinement : à Grenoble, la police nationale a verbalisé… des policiers municipaux

Manifestation contre la loi de travail, 26 mai 2016. © Yuliya Ruzhechka - Place Gre'Net

Société| Manifestation contre la loi Travail : des licornes et des heurts à Grenoble

Bois Français. © Isère Tourisme

Société| Des points d’eau pour se rafraîchir !

Témoignage d'une ancienne allocataire du RSA en Isère, aujourd'hui sans aide sociale pour avoir voulu se réinsérer en reprenant une formation.

Société| “J’ai perdu mon droit au RSA pour avoir voulu me réinsérer”

Heureuses... par accident, Les banquettes arrières au Théâtre en Rond de Sassenage le samedi 4 décembre 2021 à 20h30

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin