Théâtre Prémol : une saison 2015-2016 hors les murs

sep article

Nouvelles formations au centre de formation des Charmilles pour la rentrée 2020

FOCUS – Le théâtre Prémol lance, ce mercredi 7 octobre, sa saison 2015-2016 avec la représentation du spectacle “Sainte-Jeanne des abattoirs” par la Compagnie Le Théâtre du réel. À cette occasion, Élisabeth Papazian lève le voile sur la programmation. L’occasion également de revenir sur les travaux qui seront entrepris dans les prochains mois, suite à l’incendie survenu en avril dernier. 

 

 

 

Les pompiers sécurisent la toiture du théâtre Prémol dévasté par l'incendie - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Le théâtre Prémol dévasté par l’incendie. © Joël Kermabon – placegrenet.fr

L’incendie criminel du théâtre Prémol survenu en avril dernier avait surpris tout le monde. Près de six mois après cet événement et une fois l’émotion passée, l’équipe de l’établissement culturel s’est rapidement remise au travail pour offrir aux spectateurs une saison 2015-2016 toujours aussi riche en découvertes.

 

« Cela a été compliqué car il a fallu gérer les traumatismes de l’incendie mais il était essentiel de continuer à travailler », explique Élisabeth Papazian, la directrice du théâtre Prémol. Les spectacles de cet été ont ainsi été délocalisés dans divers lieux culturels.

 

Parmi eux, le Centre chorégraphique national de Grenoble, la MC2, le Conservatoire, le Théâtre municipal et le chapiteau monté pour l’occasion. « Il fallait déjà mener ce travail et, en parallèle, envisager la nouvelle programmation », ajoute-t-elle.

 

 

 

Délocalisation des spectacles d’octobre à mars

 

 

Faute de lieu d'accueil, la compagnie Colette Priou n'a pour le moment pas pu être programmée. © Compagnie Colette Priou

Faute de lieu d’accueil, la compagnie Colette Priou n’a pour le moment pas pu être programmée. © Cie Colette Priou

Si sur les six spectacles programmés d’octobre à mars, la plupart ont été délocalisés au Pacifique, à l’Espace 600, au Conservatoire, au Centre chorégraphique et à la MC2, certains auront lieu dans l’auditorium Prémol. « Il a fallu intégrer la programmation des autres salles qui était déjà bien avancée. Nous avons dû jongler avec les semaines, décaler des compagnies. Nous avons effectué tout un travail de calendrier car le fonctionnement des autres espaces culturels est différent. Il faut arriver à concilier le travail de Prémol et celui du lieu qui nous accueille », commente Élisabeth Papazian.

 

Aujourd’hui, deux spectacles sont toujours en attente de trouver un lieu d’accueil : la 9e édition des “Soirées” de la compagnie Colette Priou et les représentations de la compagnie Contrepoint. « Cette compagnie devait venir faire un travail de médiation culturelle à Prémol. Elle devait intégrer les habitants dans les spectacles. Et cela ne trouvait pas son sens si la compagnie était installée dans un autre lieu. Nous allons ainsi retravailler avec les équipements culturels afin que ces spectacles puissent trouver leur place », ajoute-t-elle.

 

Et cette dernière d’expliquer : « L’âme même de Prémol est dans cette complexité. Nous ne sommes pas seulement un réceptacle, un lieu de diffusion car nous effectuons tout un travail de médiation culturelle. Nous souhaitons créer de l’ouverture et donner de l’intérêt à l’œuvre ».

 

 

 

Une programmation ouverte et diversifiée

 

 

Ouverture et méditation culturelle sont ainsi les mots d’ordre de cette nouvelle saison. « Le fil conducteur de la programmation est la capacité à amener les habitants vers les lieux qui nous accueillent. Cela permet de poursuivre de manière plus modeste les connexions habitants – spectateurs et équipes artistiques », souligne la directrice des lieux.

 

L'axe de création des jeunes du Théâtre Prémol travaille cette année sur le thème de l'esclavage. © Théâtre Prémol

L’axe de création des jeunes du Théâtre Prémol travaille cette année sur le thème de l’esclavage. © Théâtre Prémol

Ainsi, au-delà des compagnies qu’elle accueille, la structure culturelle organise depuis des années un travail de création avec des jeunes issus du quartier. « Sans dénigrer aucune compagnie, le point fort de la programmation est celui-ci. L’axe de création Prémol travaille sur des thèmes choisis et porteurs de sens », explique-t-elle. Cette année, ces jeunes aborderons le thème de l’esclavage moderne, au travers de leur spectacle “Déchaînés”. « C’est un espace dans lequel ils ont trouvé un lieu d’expression et il est important de le maintenir. Même si les conditions sont difficiles, il n’y a pas de résignation » précise la directrice.

 

Une première présentation d’extraits aura lieu le 22 avril, au Centre chorégraphique national de Grenoble. Le spectacle sera ensuite présenté au petit théâtre de la MC2, les 4 et 5 juin. « C’est aussi cela accompagner une parole de jeunes et une capacité à vivre ensemble », commente Élisabeth Papazian.

 

Maïlys Medjadj

 

 

 

 

Théâtre Prémol : le calendrier des travaux en attente

 

Les pompiers sécurisent la toiture du théâtre Prémol dévasté par l'incendie

© Joël Kermabon – Place Gre’net

Le théâtre Prémol, incendié en avril dernier sera prochainement rénové. Une réunion à ce sujet était organisée le 25 septembre dernier à la mairie de Grenoble, entre les différents acteurs concernés. Y ont notamment assisté Corinne Bernard, adjointe aux cultures à la ville de Grenoble, le conseil d’administration de la MJC Prémol, Catherine Rakose, adjointe du secteur 6 et le directeur des affaires culturelles de la Ville.

 

Au-delà de la planification des travaux qui seront engagés, l’objectif de cette rencontre était aussi de faire le point sur les besoins de l’équipe de la MJC Prémol. « Le bâtiment étant classé, le théâtre sera reconstruit à l’identique », explique Sabrine Fourek, médiatrice culturelle et chargée de communication. La toiture sera également réhabilitée afin de sécuriser le tableau électrique.

 

Parmi les autres modifications apportées, il s’agira de rendre accessible le théâtre aux personnes à mobilité réduite, d’agrandir les loges et d’installer la régie son sur une mezzanine. Quant au calendrier et au montant des travaux, ces derniers seront fixés à l’issue de la visite de l’architecte de la ville de Grenoble. « Le calendrier sera présenté après la Toussaint » ajoute Sabrine Fourek.

 

 

 

Des habitants et des acteurs du secteur socio-culturel lors du rassemblement organisé dès le lendemain de l'incendie du théâtre Prémol © Joël Kermabon - placegrenet.fr

À lire également sur Place Gre’net : 

 

– Les acteurs publics mobilisés pour le théâtre Prémol

– L’union de quartier en colère après l’incendie du théâtre Prémol

– Théâtre Prémol incendié à Grenoble : « un acte écœurant »

– Équipements incendiés : la sidération passée, quelles solutions ?

 

 

 

commentez lire les commentaires
2173 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.