policier municipaux devant une poubelle à Grenoble - DR

Propreté urbaine : Grenoble va pas­ser à la verbalisation

Propreté urbaine : Grenoble va pas­ser à la verbalisation

AVANT-PREMIÈRE - Déjections canines, dépôts sauvages d'encombrants, déchets abandonnés sur la voirie… Face à la montée des incivilités, la ville de Grenoble a décidé de passer à la verbalisation. Enjeu : améliorer la propreté des rues malgré une baisse des effectifs dans les services dédiés à l'entretien.

 ➔ 1281 mots

 

 

Comment assurer la propreté de la ville, malgré des incivilités en hausse et un nombre d'agents d'entretien en baisse ? Grenoble a peut-être trouvé la solution de cette équation complexe : verbaliser. Le projet est, en tout cas, dans les tuyaux de la nouvelle municipalité qui s'apprête à lancer une vaste campagne de verbalisation pour améliorer la propreté urbaine.

 

Police municipale à Grenoble. © Elodie Rummelhard - placegrenet.fr

Police municipale à Grenoble. © Élodie Rummelhard - placegrenet.fr

 

Si les élus et responsables de services concernés à la ville de Grenoble n'ont pas souhaité s'exprimer avant des annonces officielles sur le sujet, les délégués syndicaux territoriaux se sont, eux, montrés plus prolixes.

 

 

 

Des incivilités croissantes

 

 

Maintenir la ville propre. Le défi est de taille car les agents de la propreté urbaine doivent faire face à une augmentation des actes d'incivilité de la part des citoyens. « Tous les déchets déposés de manière sauvage – comme les encombrants qui ne sont pas de notre charge – ont un impact énorme », déplore Lilian Dejean, agent de la propreté urbaine de la ville de Grenoble et délégué CGT.

 

Dépôts sauvages de déchets devant une poubelle de tri dans le quartier Saint-Laurent à Grenoble. © Elodie Rummelhard - placegrenet.fr

Dépôts sauvages de déchets devant un container de tri enterré, quartier Saint-Laurent. © Élodie Rummelhard - placegrenet.fr

« Sans compter les containers sortis plusieurs jours avant la date de ramassage, les voitures brûlées ou les bris de vitres d'arrêts de bus qui cassent toute l'organisation que nous essayons de mettre en place. »

 

Cherif Boutafa, secrétaire du groupement départemental Force ouvrière Isère, évoque aussi des « gens qui jettent par la fenêtre ou qui mettent leurs poubelles n'importe où, parfois même dans les bacs à verre. »

 

Face à cette recrudescence d'incivilités, le service de la propreté urbaine a donc sollicité un soutien de la Ville.

 

Une demande à laquelle la municipalité semble avoir répondu, via la verbalisation annoncée des actes d'incivilité constatés. « Nous ne savons pas précisément quand cela va être mis en place, mais cela va se faire prochainement », assure Lilian Dejean.

 

La verbalisation porterait sur trois axes, explique le délégué CGT : « les dépôts sauvages, le non-respect des règles sur les marchés alimentaires – comme les départs tardifs qui gênent les agents d'entretien –, et, enfin, les déjections canines ». Pour connaître les tarifs des amendes et le nombre d'agents municipaux qui seront en charge de la verbalisation, il faudra en revanche patienter.

 

 

 

Faire mieux… avec moins d'effectifs

 

 

Il faut dire qu'au-delà des incivilités les services doivent faire face à d'autres défis, dont une baisse de moyens. « Si être agent de la propreté urbaine c'est exercer un métier ingrat avec un manque de considération, nous avons toujours prôné un service de qualité envers les usagers et nous avons su nous adapter à différentes municipalités et directeurs », assure Lilian Dejean.

 

agent de la propreté urbaine de Grenoble - Ville de Grenoble

Un agent d'entretien, balai à la main. © Ville de Grenoble

 

De fait, l'adaptation est bien le maître-mot face à la restructuration des moyens humains engagés par la nouvelle municipalité dans l'ensemble des services municipaux. Et celui de la propreté urbaine n'a pas fait exception.

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 58 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

DC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Chronique Place Gre'net - RCF 48: "Le chauffage au cœur des débats à Grenoble"
Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif ? Revenir sur une Lire plus

Affaire Marie-Thérèse Bonfanti : le crâne décou­vert à La Buissière, sur les lieux indi­qués par le sus­pect du meurtre, est bien celui de la mère de famille disparue

FOCUS - Trente-six ans après la disparition de Marie-Thérèse Bonfanti à Pontcharra, un crâne humain a été découvert, ce mercredi 26 octobre 2022, sur la Lire plus

Traçage d'une "pseudo" piste cyclable sur l'avenue Gabriel Péri à Saint-Martin-d'Hères, une opération de désobéissance civile non violente, organisée par Alternatiba/ ANVCop21 et Parlons-Y Vélo, samedi 26 novembre 2022 © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
A Saint-Martin-d’Hères, près de Grenoble, des mili­tants pro-vélo amé­nagent une pseudo-piste cyclable

REPORTAGE VIDÉO - «Des aménagements vélo, on en veut maintenant», réclament les militants d'Alternatiba / ANV-Cop 21 et de Parlons-Y Vélo. Une quarantaine d'entre eux Lire plus

Emmanuel Macron fait des RER métropolitains, dont celui de Grenoble, une "grande ambition nationale"
Le pro­jet de RER gre­no­blois relancé par Emmanuel Macron dans le cadre d’une « grande ambi­tion nationale »

EN BREF - Dans une annonce publiée sur YouTube au soir du 27 novembre 2022, Emmanuel Macron a dévoilé une "grande ambition nationale", avec la Lire plus

Cour d'assises du palais de justice de Grenoble. ©Manon Heckmann - Placegrenet.fr
Grenoble : douze ans de réclu­sion cri­mi­nelle pour le pro­fes­seur de vio­lon, déclaré cou­pable de viols pour la troi­sième fois

EN BREF -  La cour d'assises de l'Isère a condamné, ce vendredi 25 novembre 2022, le professeur de violon Philippe Clément à 12 ans de Lire plus

Les différents syndicats s'affrontent aux élections professionnelles de l'Éducation nationale du 1er au 8 décembre. © Florent Mathieu - Place Gre'net
Privé d’é­lec­tions pro­fes­sion­nelles, le syn­di­cat Sud Lutte des classes édu­ca­tion accuse son ancienne fédé­ra­tion… qui réplique

FOCUS - Privé de représentants pour les élections professionnelles dans l'Éducation nationale, le (nouveau) syndicat Sud Lutte des classes éducation accuse son ancienne fédération, Sud Lire plus

Flash Info

|

28/11

10h48

|

|

26/11

9h37

|

|

24/11

14h16

|

|

24/11

10h16

|

|

23/11

10h07

|

|

22/11

19h39

|

|

22/11

19h30

|

|

22/11

15h46

|

|

22/11

10h23

|

|

21/11

11h31

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 48 : « Le chauf­fage au cœur des débats à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF 47 : « La mise en place de la ZFE en question »

Culture| Art contem­po­rain : le Magasin rouvre (enfin) ses portes au public à Grenoble

Agenda

Je partage !