Sorties d’été : la Chartreuse entre culture, spiritualité et sportivité

sep article



SÉRIE ÉTÉ – Grenoble à ses pieds, la Chartreuse dessine un écrin rocheux au nord de la ville. Si ce massif de moyenne montagne ne dépasse pas les 2.082 m d’altitude au sommet de Chamechaude, la beauté de ses paysages calcaires n’est pas dénuée de grandeur. D’autant que son classement en Parc naturel régional et la création de la Réserve naturelle des Hauts plateaux de Chartreuse assurent la préservation de sa biodiversité. Plongée au cœur d’un massif tout aussi riche sur le plan historique.

 

 

 

28ES-RENCONTRES-BREL_305268Embarquement immé­diat pour Saint-Pierre-de-Chartreuse, qui accueille jus­qu’au 26 juillet les 28e ren­contres Brel. Après une soi­rée d’ou­ver­ture très réus­sie avec la pop vita­mi­née d’Electro Deluxe, le reg­gae pla­nant de Groundation et les rythmes endia­blés de Shantel & the Bukovina Club orkes­tar, plu­sieurs têtes d’af­fiche comme Fauve, Pierre Perret, Brigitte, Cats on trees et bien d’autres vont se suc­cé­der sous le cha­pi­teau géant ins­tallé sur la place du vil­lage, le temps du fes­ti­val.

 

Un fes­ti­val écolo avec toi­lettes sèches, tri sélec­tif, assiettes et gobe­lets consi­gnés. Sans comp­ter des entrées prio­ri­taires et des remises pour les per­sonnes ayant covoi­turé.

 

L’occasion de zoo­mer sur cette petite com­mune char­trou­sine de 1.000 habi­tants, à moins d’une heure de Grenoble, pleine d’a­touts pour vous per­mettre de pas­ser un week-end nature des plus robo­ra­tif.

 

 

 

Le monastère, une parenthèse sacrée ou bucolique

 

 

Mais, tout d’a­bord, éloi­gnons-nous du vil­lage, de ses enceintes et déci­bels tem­po­raires, pour écou­ter le silence et la quié­tude qui règnent autour du monas­tère de la Grande Chartreuse. Vous êtes déjà pas­sés à Saint-Pierre-de-Chartreuse et avez fait l’im­passe sur ce lieu niché dans son écrin de forêt et de barres rocheuses ? Quel dom­mage ! Car ce n’est pas pour rien que ce site très fré­quenté a ins­piré de nom­breux écri­vains, tels Stendhal dans sa Chartreuse de Parme, Chateaubriand dans ses Mémoires d’outre-tombe, ou encore Honoré de Balzac dans La Comédie humaine. Force est de consta­ter qu’il ne laisse pas indif­fé­rent. Parenthèse sacrée pour les uns ou sim­ple­ment buco­lique pour les autres, il ne laisse aucun visi­teur insen­sible à sa beauté.

 

 

MonastèreDeLaGrandeChartreuseDelphineChappaz

Monastère de la Grande Chartreuse. © Delphine Chappaz

 

 

Classé monu­ment his­to­rique, la Grande Chartreuse est le ber­ceau de l’ordre monas­tique des Chartreux. Pour la “petite” his­toire, c’est en 1084 que Saint Bruno, le père fon­da­teur de l’ordre s’ins­talle, accom­pa­gné de six moines, dans le désert de la Chartreuse. Le monas­tère sera éga­le­ment construit dans le cou­rant du 11e siècle.

 

 

 

Le monastère, un lieu empreint de mystère

 

 

le début des 2 km de route à emprunter à pieds jusqu'au monastère de la Grande Chartreuse - Delphine Chappaz

Le début des 2 km de route à emprun­ter à pied jus­qu’au monas­tère de la Grande Chartreuse. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

Plus de 800 ans après, une tren­taine de moines char­treux y mènent encore une exis­tence dévo­lue à la prière, dans un silence quasi per­ma­nent. Pour res­pec­ter cette soli­tude choi­sie, le monas­tère ne se visite pas.

 

Vous pour­rez cepen­dant appré­cier son enver­gure en fai­sant le tour de ses hauts murs d’en­ceinte. Et en mon­tant un peu sur les ter­rains alen­tours, vous pour­rez admi­rer ses toi­tures et devi­ner ses cours et jar­dins.

 

Pour mieux com­prendre la vie au sein du monas­tère, il vous fau­dra visi­ter, 2 km en contre-bas, le musée lui-même situé dans un ancien lieu de vie mona­cal.

 

Durant les mois de juillet et août, une visite gui­dée est pro­po­sée tous les mar­dis matin et un ate­lier d’i­ni­tia­tion à l’en­lu­mi­nure tous les jeu­dis matin. Durant cet ate­lier au tarif laissé libre, vous appren­drez les rudi­ments de cet art que pra­ti­quaient les moines copistes du monas­tère au Moyen-Âge.

 

Lors de la visite du musée, vous pour­rez éga­le­ment décou­vrir, au gré de vidéos pré­cieuses – les témoi­gnages des moines étant très rares –, des recons­ti­tu­tions d’er­mi­tages, de cartes ori­gi­nales, ainsi que des pré­ci­sions sur com­ment et où vivent ces moines dis­crets.

 

 

 

 “Un silence habité”

 

 

Vous pour­rez, par exemple, répondre à cette ques­tion qui vous taraude peut-être : pour­quoi vivent-ils dans la soli­tude, le silence et la sobriété ? « Le silence n’est pas une fin en soi, explique Dom François-Marie, prieur de la Chartreuse de Portes, l’une des cinq Chartreuses de France. C’est un moyen mer­veilleux de lais­ser l’es­pace libre vers cette inti­mité que nous cher­chons avec le sei­gneur. C’est un silence habité. »

 

Journée type d'un moine chartreux, Musée de la Grande Chartreuse - Delphine Chappaz

Journée type d’un moine, Musée de la Grande Chartreuse. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

 

Une soli­tude qu’ils vivent géo­gra­phi­que­ment, éloi­gnés des bruits de la moder­nité mais éga­le­ment au sein de leur com­mu­nauté, puis­qu’ils passent jus­qu’à vingt heures par jour iso­lés dans leur ermi­tage. Une façon d’ap­pli­quer au mieux les pré­ceptes de Saint Bruno : « L’habitant d’une cel­lule esti­mera celle-ci aussi indis­pen­sable […] à sa vie que l’eau l’est aux pois­sons […] ».

 

Des moments de recueille­ment soli­taires dédiés à la prière, à la lec­ture, à l’é­tude et au tra­vail dans leur ate­lier. Le tout entre­coupé de prières de groupe ou de tra­vaux manuels pour la com­mu­nauté, selon qu’ils soient pères ou frères.

 

N’oublions pas que ce sont eux qui éla­borent la célèbre liqueur de Chartreuse aux 130 plantes, dont deux moines seule­ment détiennent la recette secrète !

 

 

 

Quelques rares instants de “récréation”

 

 

Quelques ins­tants de “récréa­tion” ponc­tuent le quo­ti­dien des moines. Car « si l’arc est trop tendu, sans relâche, il perd de sa force », disait Saint Bruno. Vous pour­riez ainsi les croi­ser lors de leur pro­me­nade heb­do­ma­daire dans la forêt alen­tour. Ou bien à l’oc­ca­sion d’une visite de leur famille. En effet, chaque moine a le droit de pas­ser qua­rante-huit heures par an avec sa famille, soit deux fois un jour, soit une fois deux jours.

 

Pas de passe-droit pour les proches pour autant ! Tous ces échanges se font à l’Hôtellerie, une bâtisse à l’ex­té­rieur du monas­tère qui leur reste, lui, inter­dit d’en­trée. Comme le hasard fait bien les choses, nous sommes pas­sés non loin de l’Hôtellerie au moment de telles retrou­vailles et, d’un œil dis­cret, nous avons pu consta­ter qu’elles se font dans la détente et la joie. Le silence n’est alors plus de rigueur. En plus de ces visites, les moines ont droit à quatre échanges par cour­rier dans l’an­née. Une rareté qui invite peut-être à s’é­crire les choses les plus essen­tielles…

 

 

Le porche d'entrée du monastère de la grande Chartreuse que  les familles des moines ne sont pas autorisées à franchir - Delphine Chappaz

Le porche d’en­trée du monas­tère de la Grande Chartreuse, que même les familles des moines ne sont pas auto­ri­sées à fran­chir. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

 

En fin de visite, vous enten­drez leurs chants dans l’é­glise, doux point d’orgue avant de reve­nir dans votre réa­lité. Une chose est cer­taine : même après la visite du musée, le monas­tère de la Grande Chartreuse ne vous aura pas livré tout ses secrets et gar­dera tou­jours une grande part de mys­tère.

 

 

 

Saint-Pierre-de-Chartreuse : QG des coureurs à pied !

 

 

Revenons au cœur du vil­lage pour goû­ter à une tout autre ambiance ! Car Saint-Pierre-de-Chartreuse est bel et bien, sans mau­vais jeu de mots, la Mecque du trail !

 

Station de Trail de Chartreuse _ Delphine Chappaz

Station de trail de Chartreuse. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

Le vil­lage accueille, en effet, la toute pre­mière sta­tion de trail d’Europe, base d’en­trai­ne­ment, d’ap­pren­tis­sage et de pra­tique.

Les par­cours bali­sés y sont détaillés avec soin et, si vous êtes intéressé(e), vous pour­rez béné­fi­cier de conseils lors des heures de pré­sence de l’a­ni­ma­teur à l’ac­cueil.

 

Un par­cours inau­guré le 27 juin der­nier débute même de la porte Saint-Laurent à la Tronche et monte jus­qu’à Chamechaude !

 

L’accès à la sta­tion de trail de Chartreuse est gra­tuit, hor­mis les ves­tiaires, douches, sau­nas et fau­teuils de relaxa­tion, mis à dis­po­si­tion sur le site.

 

des descriptions de parcours de trail sont accessible librement à la Station de trail- Delphine Chappaz

Des des­crip­tions de par­cours de trail sont consul­tables libre­ment à la sta­tion de trail. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

 

Au même endroit, vous pour­rez ren­con­trer les pro­fes­sion­nels de Cartusiana – Bureau de mon­tagne de Chartreuse. Tout au long de l’été, ce regrou­pe­ment de pro­fes­sion­nels des sports de mon­tagne indé­pen­dants pro­pose des sor­ties à thème entre 15 et 25 euros pour tous les âges. « Mon petit âne gris » ravira les enfants dès 4 ans. « Une vie de ber­ger… en Chartreuse » est une sor­tie facile, tout comme « Lever de soleil au Charmant Som » et « VTT en mon­tagne facile ». La ran­don­née « Grand Som » est, quant à elle, cotée dif­fi­cile avec ses six heures de marche.

 

Renseignez-vous auprès de l’of­fice du tou­risme pour connaître les dates de chaque sor­tie et vous ins­crire. Il y en a pour tous les goûts ! Que vous soyez débu­tants, spor­tifs ou contem­pla­tifs, vous trou­ve­rez par exemple sur place de nom­breuses infor­ma­tions sur les ran­don­nées, les par­cours de trail et les courses d’o­rien­ta­tion ou de VTT.

 

 

Terrasse plein air avec bains chauds Oréade Balneo- Oréade Balnéo

Terrasse en plein air avec bain chaud à Oréade Balneo. DR

 

 

Tout ce qu’il faut pour se détendre

 

 

Envie d’un bain chaud en plein air au retour d’une rando ? C’est pos­sible ! Passez donc chez Oréade Balnéo res­tau­rant et vous pour­rez pro­fi­ter de bal­néo en plein air à 38 °C ! Idéal pour se délas­ser en alti­tude. Comptez 21 euros pour les bains et 12 euros pour le sauna. De nom­breux mas­sage sont éga­le­ment pro­po­sés à tous les prix. Pensez tout de même à réser­ver.

 

Si vous êtes ama­teurs de séjours tout com­pris alliant héber­ge­ment, acti­vi­tés nature et soins détente chez Oréade, vous devriez éga­le­ment trou­ver votre bon­heur. Pour les amou­reux, le week-end rando-bal­neo en duo paraît pro­met­teur ! Pour 78 euros par amou­reux, vous séjour­nez deux nuits dans une chambre d’hôtes, petit déjeu­ner com­pris. Un topo­guide de rando vous sera fourni et vous pro­fi­te­rez d’une séance bien-être le samedi après-midi com­pre­nant les bains, le sauna et une yourte de repos.

 

Baptème de parapente en chartreuse - Chartreuse tourisme

Baptême de para­pente en Chartreuse. © Chartreuse tou­risme

 

Cela ne vous suf­fit pas et vous dési­rez faire une sur­prise dans la sur­prise à votre amoureux(se) durant ce week-end déjà pas comme les autres ? Oubliez la bague, trop clas­sique… offrez-lui son bap­tême de l’air ! Pour 70 euros  – chut ! Nous n’a­vons rien dit – l’é­cole de para­pente Les Gens de L’air vous fera béné­fi­cier de toute son expé­rience pour que ce cadeau soit réussi.

 

 

Bikeboard sur les pentes de la station de St Pierre de Chartreuse - Chartreuse tourisme

Bikeboard sur les pentes de la sta­tion de St-Pierre de Chartreuse. © Chartreuse tou­risme

Saint-Pierre-de-Chartreuse dis­pose aussi d’un parc de loi­sirs au bord d’une rivière, avec de nom­breuses zones ombra­gées. Piscine en plein air, mini­golf, ten­nis, parc acro­ba­tique dans les arbres, aires de pique-nique… De quoi pas­ser une jour­née agréable.

 

Un Bike Park et un skate park sont éga­le­ment en accès libre. Et si vous trou­vez ces acti­vi­tés trop sages à votre goût, allez donc vous essayer au bike­board ! Le concept ? Dévaler les sen­tiers de mon­tagne sur une planche à quatre roues, les pieds blo­qués dans des sangles. Courageux mais pas témé­raires, nous n’a­vons pas testé !

 

La liste n’est, bien entendu, pas exhaus­tive. L’offre esti­vale des sta­tions de mon­tagne s’é­lar­gis­sant chaque année, nous vous conseillons de consul­ter le site de Chartreuse tou­risme et de ne pas hési­ter à vous ren­sei­gner par télé­phone.

 

Dans un très pro­chain article nous vous emmè­ne­rons sur le pla­teau des Petites Roches, où un bon plan loge­ment dans un centre éco­tou­ris­tique pour­rait faire des heu­reux de der­nière minute !

 

 

Delphine Chappaz

 

 

 

 

AGENDA ESTIVAL EN CHARTREUSE

 

 

Découvrez les évé­ne­ments qui ponc­tuent l’été en Chartreuse.

 

Juillet :

- 21 au 26 juillet : 28e Écofestival de mon­tagne Rencontres Brel (Saint-Pierre-de-Chartreuse)

- 26 juillet : « Chartreuse au cœur, à bord du VSB », théâtre déam­bu­la­toire en plein air (Saint-Christophe-de-la-Grotte)

- Du 31 juillet au 8 août : 15e édi­tion du fes­ti­val des Nuits d’été (musique clas­sique dans des lieux ori­gi­naux et inso­lites de la Chartreuse)

 

Août :

- Les 1er et 2 août : Festival musi­cal « Live in Charteuse » (Entre-deux-Guiers – Les Échelles)

- 2 août : Batailles de vaches Herens au Planolet (Saint-Pierre-de-Chartreuse)

- Du 2 au 22 août : « Chartreuse au cœur, à bord du VSB » théâtre déam­bu­la­toire en plein air (Saint-Christophe-de-la-Grotte)

- 3e week-end d’août : Fête des pay­sans et arti­sans (Entremont-le-Vieux)

- Du 31 juillet au 8 août : 15e édi­tion du fes­ti­val des Nuits d’été (musique clas­sique dans des lieux ori­gi­naux et inso­lites de la Chartreuse)

- Les 15 et 16 août : Fête des métiers de l’ar­ti­sa­nat et des pro­duits du ter­roir (Saint-Pierre-de-Chartreuse)

 

 

 

ACCÈS A SAINT-PIERRE-DE-CHARTREUSE

 

Bus Transisère sur la place de St Pierre de Chartreuse- Delphine Chappaz

Bus Transisère sur la place de Saint-Pierre-de-Chartreuse. © Delphine Chappaz – placegrenet.fr

En voi­ture :

 

Depuis la sor­tie nord de Grenoble, prendre la RN75 ‚direc­tion Saint-Martin-le-Vinoux.

Prendre à droite la route de Clémencières, direc­tion le Sappey-en-Chartreuse, puis le col de Porte jus­qu’à Saint-Pierre-de-Chartreuse.

 

 

En trans­ports en com­mun :

 

Réseau Transisère ligne 7000 depuis la gare de Grenoble. Durée du tra­jet : entre une heure et une heure trente.

 

 

 

Pays Voironnais, un jour, une activité
commentez lire les commentaires
3873 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.