Expulsions des collectifs aux Eaux Claires par les forces de l'ordre © Collectif logement hébergement

Occupation d’une mai­son : Grenoble jus­ti­fie l’expulsion

Occupation d’une mai­son : Grenoble jus­ti­fie l’expulsion

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Une mai­son inoc­cu­pée située au 51 rue des Eaux Claires, à Grenoble, et appar­te­nant à la mai­rie a été inves­tie, ce samedi 30 mai, par des mili­tants afin d’y héber­ger deux familles en situa­tion de pré­ca­rité. A la demande de la ville de Grenoble, ils ont fina­le­ment été expul­sés par les forces de l’ordre en début de soi­rée. Retour sur cet évé­ne­ment qui relance le débat sur l’hé­ber­ge­ment d’urgence.

Expulsions des collectifs aux Eaux Claires par les forces de l'ordre © Collectif logement hébergement

Expulsions des col­lec­tifs aux Eaux Claires par les forces de l’ordre. © Collectif loge­ment hébergement

A peine quelques heures après avoir pris pos­ses­sion d’une mai­son inoc­cu­pée du quar­tier des Eaux Claires à Grenoble, des mili­tants gre­no­blois ont été expul­sés manu mili­tari, à la demande de la mairie.

Menée conjoin­te­ment par le col­lec­tif RESF (Réseau édu­ca­tion sans fron­tière), La Patate chaude, le Dal38 et le col­lec­tif héber­ge­ment loge­ment, cette occu­pa­tion devait per­mettre de loger deux familles vivant à la rue et dont des enfants en bas âge sont sco­la­ri­sés à l’é­cole Pain levé.

Au cours de l’année, le col­lec­tif RESF avait inter­pellé la mai­rie à plu­sieurs reprises.

Face à l’ab­sence de solu­tions pro­po­sées et à l’ur­gence de la situa­tion, la réqui­si­tion de cette mai­son vide a été déci­dée. « Réseau édu­ca­tion sans fron­tière a accom­pa­gné ces familles tout au long de l’année et notam­ment cet hiver dans leurs démarches admi­nis­tra­tives afin de trou­ver un loge­ment décent, explique Nathalie du col­lec­tif héber­ge­ment loge­ment. C’est suite à ce manque de réponse que nous avons décidé de sou­te­nir la réqui­si­tion. »

« Les dis­po­si­tifs d’hé­ber­ge­ment sont pleins »

Alain Denoyelle

Alain Denoyelle. © Joël Kermabon – Place Gre’net

De son côté, Alain Denoyelle, pré­sident du CCAS de Grenoble et adjoint à l’action sociale, estime que ces deux familles dépendent de l’État pour la ques­tion de l’hébergement et du conseil dépar­te­men­tal pour sub­ve­nir à leurs besoins et ceux de leurs enfants.

L’élu rap­pelle aussi que « les dis­po­si­tifs d’hébergement sont actuel­le­ment pleins ». « Le sys­tème est saturé, avec une porte d’entrée assez fer­mée. Même si je ne mini­mise pas leur situa­tion, le col­lec­tif voit ces deux familles alors qu’au CCAS on en voit des cen­taines d’autres. »

Une expul­sion « violente » ?

A la demande de la Ville de Grenoble, Patrick Lapouze, secré­taire géné­ral de la pré­fec­ture de l’Isère, a ordonné l’ex­pul­sion des deux familles, le jour-même. Les forces de l’ordre, qui sont inter­ve­nues aux alen­tours de 18 heures, ont fait preuve d’une « très grande vio­lence », selon le col­lec­tif. Elles auraient ainsi fait usage « de gaz lacry­mo­gènes à bout por­tant, dans les yeux, sur le visage, mais aussi de coups de matraques, coups de pied sur des per­sonnes à terre ou encore coups de chaîne ».

Plusieurs per­sonnes auraient ainsi été bles­sées. « Nous sommes cho­qués. Il n’y avait pas eu effrac­tion. Seul le jar­din était occupé. La réponse est incroya­ble­ment inadap­tée et inac­cep­table », estime le col­lec­tif dans un com­mu­ni­qué en date du samedi 30 mai.

Une mai­son des­ti­née à l’association Roms Action

La mai­son vide depuis février der­nier et louée depuis 1987 par le CCAS de Grenoble au pro­fit d’une asso­cia­tion devrait pro­chai­ne­ment être mise à dis­po­si­tion de Roms Action, struc­ture de média­tion qui inter­vient auprès du public rom res­sor­tis­sant de l’Union euro­péenne. Une conven­tion a d’ailleurs été signée ce mardi 2 juin. « Nous n’a­vons rien contre cette asso­cia­tion ni contre le fait qu’elle ait besoin de locaux pour son acti­vité », tient tou­te­fois à pré­ci­ser le col­lec­tif dans ce même communiqué.

La police est intervenue vers 18 heures, samedi 30 mai, pour évacuer les militants occupant la maison située aux Eaux Claires © Collectif logement hébergement

La police est inter­ve­nue vers 18 heures, samedi 30 mai, pour éva­cuer les mili­tants occu­pant la mai­son située aux Eaux Claires. © Collectif loge­ment hébergement

Ce der­nier estime éga­le­ment « que la mai­rie rate ici l’opportunité de s’ap­puyer sur une dyna­mique citoyenne alors qu’elle a été élue sur un pro­gramme défen­dant ce principe ».

Faute de pro­po­si­tion d’hébergement, les deux familles sont aujourd’hui retour­nées vivre dans la rue. « Nous espé­rons que le CCAS de Grenoble va déblo­quer la situa­tion. Il faut savoir que beau­coup de loge­ments sur l’agglomération sont vides », rap­pelle Nathalie du col­lec­tif héber­ge­ment loge­ment. De son côté, Alain Denoyelle assure que la CCAS rece­vra pro­chai­ne­ment les mili­tants de RESF, même si aucune date n’a été fixée à ce jour.

Maïlys Medjadj

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

MM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Remise à la rue sur fond de décon­fi­ne­ment ? Des col­lec­tifs tirent la son­nette d’alarme

  EN BREF — Si le déconfinement a débuté le 11 mai, la trêve hivernale a, pour sa part, été prolongée jusqu'au 10 juillet 2020. Lire plus

Confinement des plus pré­caires : le Dal 38 met la pres­sion sur les collectivités

  FOCUS — Les publics fragiles de Fontaine sont-ils particulièrement affectés par le confinement ? C'est ce que dénoncent le Dal 38 et RESF dans Lire plus

L’église Saint-Paul occu­pée par de jeunes majeurs étran­gers : le Diocèse de Grenoble-Vienne dénonce la méthode

  FOCUS - Des jeunes majeurs étrangers soutenus par l'association Droit au logement ont occupé l'église Saint-Paul de Grenoble, ce vendredi 21 février. Une action Lire plus

Les asso­cia­tions accusent le Département de vou­loir mettre « à la rue » des jeunes migrants tout juste majeurs

FOCUS - Droit au logement 38 et plusieurs associations de défense du logement ou des migrants se donnaient rendez-vous devant le Conseil départemental de l'Isère Lire plus

Action de déblocage à l'université Grenoble-Alpes
Blocages à l’u­ni­ver­sité Grenoble-Alpes : le débat s’in­ten­si­fie et dépasse les fron­tières du campus

EN BREF - Le bras de fer entre militants opposés à la loi Vidal et étudiants hostiles aux blocages semble se durcir à l’Université Grenoble-Alpes. Lire plus

Après plus d’une semaine de protestations, les étudiants de l'UGA ont voté pour étendre les blocages sur le domaine universitaire de Saint-Martin-d’Hères.
Grenoble : les étu­diants réunis en assem­blée géné­rale ont voté pour étendre les blocages

FOCUS - Après plus d’une semaine de protestations, le mouvement contre la loi d’Orientation et de réussite des étudiants se poursuit sur le domaine universitaire Lire plus

Flash Info

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

|

12/08

13h07

|

|

11/08

17h55

|

|

11/08

16h56

|

|

11/08

16h19

|

|

11/08

15h45

|

Les plus lus

Environnement| L’incendie dans le sec­teur Voreppe – La Buisse devient cri­tique avec l’ou­ver­ture d’un front de flammes atti­sées par le vent

Environnement| Canicule : le dépar­te­ment de l’Isère passe en alerte jaune à comp­ter du samedi 6 août 2022

Environnement| Un incen­die dû à la foudre ravage une ving­taine d’hec­tares de végé­ta­tion assé­chée à La Buisse près de Voreppe

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin