Entrée de l'usine Arjowiggins à Charavines. DR

Arjowiggins : trac­ta­tions en cours pour sau­ver le site de Charavines

Arjowiggins : trac­ta­tions en cours pour sau­ver le site de Charavines

EN BREF – Plus d’un an après l’annonce du pro­jet de ces­sion du site de Charavines par le groupe Sequana – Arjowiggins, les trac­ta­tions se pour­suivent. Salariés, habi­tants et élus se mobi­lisent pour ten­ter de trou­ver un repre­neur avant la ces­sion du site, pré­vue le 30 juin pro­chain. Une fer­me­ture qui pour­rait entraî­ner la sup­pres­sion de 160 emplois.

Manifestation des salariés d'Arjowiggins devant le site de Charavines en avril 2014. © DR

Manifestation des sala­riés d’Arjowiggins devant le site de Charavines en avril 2014. DR

Les jours sont désor­mais comp­tés. Un mois avant la fer­me­ture défi­ni­tive du site de Charavines par le groupe Sequana-Arjowiggins, les trac­ta­tions se pour­suivent pour ten­ter de trou­ver un repre­neur et sau­ver les quelque 160 emplois aujourd’hui dans la balance. Même si des repre­neurs poten­tiels se sont mani­fes­tés ces der­niers mois, aucun accord offi­ciel n’a pour le moment été passé pour sau­ver le papetier.

Parmi les pro­jets de reprise, celui qui a la faveur des sala­riés, élus et habi­tants est fondé sur une nou­velle tech­nique, déve­lop­pée par le Centre tech­nique du papier de Grenoble. Il per­met de pro­duire des papiers ali­men­taires recy­clables, imper­méables à l’eau et aux graisses. « Ce papier pren­drait peu à peu la place d’autres pro­duits à base de plas­tiques ou de résine fluo­rée – dont les effets nocifs sur la santé com­mencent à être iden­ti­fiés –, et s’inscrit dans une réa­lité d’économie cir­cu­laire », expliquent les repré­sen­tants des sala­riés, de la com­mu­nauté d’agglomération du Pays voi­ron­nais et du maire de Charavines, dans un com­mu­ni­qué de presse com­mun du 26 mai.

Ce pro­jet per­met­trait de main­te­nir envi­ron 80 emplois mais sup­pose d’importants inves­tis­se­ments afin de fabri­quer la machine et de finan­cer la phase de tran­si­tion. Une phase qui doit encore être négo­ciée avec Arjowiggins.

Un pro­jet de reprise qui peine à mobiliser

« Malgré tous ces atouts, nous obser­vons que l’examen de ce pro­jet peine à mobi­li­ser plei­ne­ment l’ensemble des pou­voirs publics à la hau­teur des enjeux », ajoutent les dif­fé­rents acteurs dans ce même com­mu­ni­qué. « Cette inno­va­tion cor­res­pond à une filière, une pro­duc­tion locale. Ce pro­jet demande un inves­tis­se­ment consé­quent et la sol­li­ci­ta­tion des pou­voirs publics » sou­ligne pour sa part Bruno Guillaud-bataille, le maire de Charavines.

Le site d'Arjowiggins à Charavines lors de la manifestation d'avril 2014. © DR

Aujourd’hui, les acteurs concer­nés appellent solen­nel­le­ment l’État, la région, le dépar­te­ment et la Banque publique d’investissement « à étu­dier sérieu­se­ment le pro­jet pro­posé et à obte­nir que le groupe Séquana – Arjowiggins lève dans les faits toute res­tric­tion au pro­ces­sus de reprise et coopère plei­ne­ment à garan­tir la via­bi­lité de la phase de tran­si­tion ren­due néces­saire par son désen­ga­ge­ment bru­tal du site de Charavines ».

Les élus locaux demandent éga­le­ment que le minis­tère de l’Économie et des Finances orga­nise rapi­de­ment une table ronde avec tous les acteurs concer­nés, afin de trou­ver une solu­tion et un pro­jet de reprise viable. Une réunion est d’ailleurs pré­vue le 2 juin, à Paris mais seule­ment pour les élus locaux. Une réponse insuf­fi­sante pour le maire de Charavines qui estime que « le minis­tère traîne sur ce sujet ».

Maïlys Medjadj

MM

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Le vide et ses métiers sont à l’hon­neur à Grenoble avec la pre­mière édi­tion du Vacuum Technologies For Tomorrow

FLASH INFO - L'annonce a de quoi surprendre, mais le vide sera à l'honneur à Grenoble les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2024 au Lire plus

Le comité local Attac 38 donne le coup d'envoi à une nouvelle campagne appelant à taxer les plus riches
Le comité local Attac 38 lance une nou­velle cam­pagne appe­lant à taxer les plus riches

FLASH INFO - Des militants du comité local Attac 38 se sont donné rendez-vous devant l'hôtel des impôts de Grenoble, avenue Rhin-et-Danube, jeudi 23 mai Lire plus

Après l'annulation du premier par la justice, un projet Inspira 2 se dessine sur Sablons et Salaise-sur-Sanne
Projet indus­trialo-por­tuaire : Inspira à peine enterré, Inspira 2 se des­sine à Sablons et Salaise-sur-Sanne

FOCUS - Le projet Inspira, mort et enterré? Loin de là. Après avoir vu son annulation confirmée en appel début 2024, les porteurs du projet Lire plus

Grenoble et son CCAS affectent un bâtiment à l'hébergement des sans-domicile et à la lutte contre le non-recours
Grenoble : un bâti­ment dédié à l’hé­ber­ge­ment des sans-domi­cile et à la lutte contre le non-recours

FLASH INFO - Lors du conseil municipal du lundi 13 mai, la Ville de Grenoble a validé une convention entre elle et son CCAS pour Lire plus

À l'entrée de la Scop Alma, Grenoble-Alpes Métropole signale qu'elle a accompagné l'entreprise pour ses travaux de performance énergétique. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Rénovation éner­gé­tique : le dis­po­si­tif Mur Mur TPE – PME ren­forcé dans la métro­pole de Grenoble

FOCUS - À l'occasion d'une visite de la Scop Alma basée à Saint-Martin-d'Hères, la Métropole de Grenoble a présenté, jeudi 2 mai 2024, le renforcement Lire plus

Syndicats, élus et habitants mobilisés pour empêcher la fermeture du bureau de Poste Alsace-Lorraine de Grenoble
Syndicats, élus et habi­tants mobi­li­sés pour empê­cher la fer­me­ture du bureau de poste Alsace-Lorraine

FOCUS - Alors que La Poste envisage de fermer le bureau Alsace-Lorraine de Grenoble, une centaine de personnes se sont rassemblées devant le site mardi Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !