Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au sommet du massif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront prélevées pour être acheminées et conservées en Antarctique. Crédit Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

Alpes : bien­tôt une banque de carottes gla­ciaires en Antarctique

Alpes : bien­tôt une banque de carottes gla­ciaires en Antarctique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS - Les glaciers menacés par le changement climatique ? Pour ne pas voir disparaître ces archives, qui sont de véritables laboratoires d’étude des sciences du climat, des chercheurs ont pour projet d’en conserver des échantillons en Antarctique. La première banque de carottes glaciaires est sur les rails. Coup d’envoi en 2016 avec un premier forage prévu dans le massif du Mont-Blanc.

 

 

 

Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au sommet du massif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront prélevées pour être acheminées et conservées en Antarctique. Crédit Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au sommet du massif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront prélevées pour être acheminées et conservées en Antarctique © Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

 

Les glaciers menacés d’extinction ? On n’y est pas encore mais des chercheurs ont pour projet de congeler des échantillons de glace menacée. Et donc de constituer une « banque » de carottes, à l’abri (relatif) du réchauffement climatique.

 

Le premier prélèvement devrait être réalisé, début 2016, sous le Mont-Blanc. Les carottes de glace seraient ensuite acheminées jusqu’en Antarctique, sur la base franco-italienne Concordia, qui garantit un froid à - 53 °C.

 

« C’est le meilleur congélateur au monde, résume Jérôme Chappellaz, directeur de recherche au Laboratoire de glaciologie et géophysique de l’environnement de Grenoble (LGGE). Les carottes seront en sécurité, même en cas de conflit mondial. Pas besoin d’électricité. Il continuera à y faire froid, et même si le réchauffement sur le plateau Antarctique était de + 10 °C à la fin du siècle, les carottes ne seraient pas en danger à - 43 °C ».

 

 

 

Des archives qui disparaissent

 

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société géné­rale et le pro­jet Neyrpic visés lors d’une nou­velle marche pour le cli­mat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
COP 21… COP 24 : la flore et la faune des Alpes, entre adap­ta­tion et disparition ?

WEB-DOCUMENTAIRE – Épisode 4 – Certaines espèces ont commencé à s'adapter à la hausse des températures, très sensible dans les Alpes. La forêt grimpe, des Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : retrait des gla­ciers, ébou­le­ments rocheux… un patri­moine natu­rel en sursis

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 3 - L'impact le plus visible du réchauffement, on le voit en haute montagne. Sur les glaciers qui s'érodent, sur les parois Lire plus

Le bassin versant du Drac et de la Romanche alimente en eau la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à mieux protéger.
Réchauffement, inon­da­tions… le “châ­teau d’eau” de l’ag­glo­mé­ra­tion gre­no­bloise conso­lide ses fondations

FOCUS - Le bassin versant du Drac et de la Romanche est le château d'eau de la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop 21… Cop24 : alors que les Alpes se réchauffent, les res­sources en eau s’amenuisent

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 2 - Si le changement climatique fait fondre les glaciers et remonter la limite pluie-neige, les scientifiques sont encore réservés quant à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : les confé­rences sur le cli­mat se suc­cèdent mais les Alpes se réchauffent

WEB-DOCUMENTAIRE - Lors de la Cop21 à Paris en 2015, des scientifiques grenoblois tiraient déjà la sonnette d'alarme. Trois ans après, où en est-on ? Lire plus

Flash Info

|

17/08

11h57

|

|

17/08

11h17

|

|

16/08

18h38

|

|

16/08

17h06

|

|

16/08

10h10

|

|

13/08

8h35

|

|

13/08

1h08

|

|

12/08

20h21

|

|

12/08

17h28

|

Les plus lus

Environnement| L’Isère de nou­veau pla­cée en vigi­lance jaune cani­cule à comp­ter du mer­credi 10 août

Abonnement| Îlots de cha­leur : Grenoble, mau­vaise élève et sous les cri­tiques de l’op­po­si­tion, veut faire mieux

Flash info| L’incendie qui a ravagé 100 hec­tares de végé­ta­tion entre La Buisse et Voreppe est « maî­trisé mais pas éteint » selon la pré­fec­ture de l’Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin