Bannière NL JEP 2021
Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au sommet du massif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront prélevées pour être acheminées et conservées en Antarctique. Crédit Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

Alpes : bientôt une banque de carottes glaciaires en Antarctique

Alpes : bientôt une banque de carottes glaciaires en Antarctique

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

FOCUS – Les glaciers menacés par le changement climatique ? Pour ne pas voir disparaître ces archives, qui sont de véritables laboratoires d’étude des sciences du climat, des chercheurs ont pour projet d’en conserver des échantillons en Antarctique. La première banque de carottes glaciaires est sur les rails. Coup d’envoi en 2016 avec un premier forage prévu dans le massif du Mont-Blanc.

 

 

 

Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au sommet du massif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront prélevées pour être acheminées et conservées en Antarctique. Crédit Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

Tente de forage au col du Dôme, à 4.250m d’altitude au som­met du mas­sif du Mont Blanc. En 2016, des carottes de glace y seront pré­le­vées pour être ache­mi­nées et conser­vées en Antarctique © Bruno Jourdain, LGGE/OSUG/UJF

 

Les gla­ciers mena­cés d’extinction ? On n’y est pas encore mais des cher­cheurs ont pour pro­jet de conge­ler des échan­tillons de glace mena­cée. Et donc de consti­tuer une « banque » de carottes, à l’abri (rela­tif) du réchauf­fe­ment climatique.

 

Le pre­mier pré­lè­ve­ment devrait être réa­lisé, début 2016, sous le Mont-Blanc. Les carottes de glace seraient ensuite ache­mi­nées jusqu’en Antarctique, sur la base franco-ita­lienne Concordia, qui garan­tit un froid à – 53 °C.

 

« C’est le meilleur congé­la­teur au monde, résume Jérôme Chappellaz, direc­teur de recherche au Laboratoire de gla­cio­lo­gie et géo­phy­sique de l’environnement de Grenoble (LGGE). Les carottes seront en sécu­rité, même en cas de conflit mon­dial. Pas besoin d’électricité. Il conti­nuera à y faire froid, et même si le réchauf­fe­ment sur le pla­teau Antarctique était de + 10 °C à la fin du siècle, les carottes ne seraient pas en dan­ger à – 43 °C ».

 

 

 

Des archives qui disparaissent

 

 

Poursuivez votre lecture

Il vous reste 57 % de l’article à lire. Obtenez un accès illimité.

Vous êtes déjà abonné.e ? Connectez-vous

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Marche pour le climat du 1er février 2020 à Grenoble. © Joël Kermabon - Place Gre'net
La Société générale et le projet Neyrpic visés lors d’une nouvelle marche pour le climat à Grenoble

  REPORTAGE VIDÉO - Plus d'un millier de manifestants ont marché pour le climat ce 1er février à Grenoble. L'objectif ? Soutenir la Convention des citoyens Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
COP 21… COP 24 : la flore et la faune des Alpes, entre adaptation et disparition ?

WEB-DOCUMENTAIRE – Épisode 4 – Certaines espèces ont commencé à s'adapter à la hausse des températures, très sensible dans les Alpes. La forêt grimpe, des Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : retrait des glaciers, éboulements rocheux… un patrimoine naturel en sursis

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 3 - L'impact le plus visible du réchauffement, on le voit en haute montagne. Sur les glaciers qui s'érodent, sur les parois Lire plus

Le bassin versant du Drac et de la Romanche alimente en eau la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à mieux protéger.
Réchauffement, inondations… le “château d’eau” de l’agglomération grenobloise consolide ses fondations

FOCUS - Le bassin versant du Drac et de la Romanche est le château d'eau de la grande région urbaine de Grenoble. Un réservoir à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop 21… Cop24 : alors que les Alpes se réchauffent, les ressources en eau s’amenuisent

WEB-DOCUMENTAIRE - Épisode 2 - Si le changement climatique fait fondre les glaciers et remonter la limite pluie-neige, les scientifiques sont encore réservés quant à Lire plus

Le nombre de jours consécutifs où la température ne descend pas de jour comme de nuit en-dessous de 35 °C sera de 46 à Grenoble en 2050.
Cop21… Cop24 : les conférences sur le climat se succèdent mais les Alpes se réchauffent

WEB-DOCUMENTAIRE - Lors de la Cop21 à Paris en 2015, des scientifiques grenoblois tiraient déjà la sonnette d'alarme. Trois ans après, où en est-on ? Lire plus

Flash Info

|

17/09

12h16

|

|

15/09

16h55

|

|

14/09

18h06

|

|

14/09

17h28

|

|

13/09

19h30

|

|

13/09

15h10

|

|

12/09

12h26

|

|

10/09

19h32

|

|

10/09

10h00

|

|

09/09

11h44

|

L'Oeil de Perotto - Les manifestations antipass sur Place Gre'net, vues par Marc Perotto

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

La Rampe-Lancement de saison

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin