Avocats lisant leurs notes de plaidoirie lors de l'audience au tribunal administratif de Grenoble jugeant les recours des opposants au Center Parcs de Roybon - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Center parcs : la balle est dans le camp du juge

Center parcs : la balle est dans le camp du juge

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

REPORTAGE VIDÉO – Mardi 23 décembre, le juge des référés se prononcera sur la poursuite, ou non, des travaux de défrichement préalables à la construction du Center Parcs des Chambarans. Quatre recours en suspension des travaux, déposés par les opposants au projet, posent la question de la légalité des arrêtés préfectoraux qui ont autorisé le démarrage du chantier.

 

 

 

Pour les Chambarans sans cottages - Opposant au Center Parcs - © Joël Kermabon - placegrenet.fr

© Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

Le Center Parcs de Roybon va-t-il voir le jour ? Le juge des réfé­rés du tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble se pro­non­cera mardi 23 décembre sur la pour­suite des tra­vaux de défri­che­ment préa­lables à la construc­tion du com­plexe tou­ris­tique de Pierre et Vacances. Pour rap­pel, celui-ci doit accueillir à l’été 2017 dans les Chambarans un mil­lier de cot­tages autour d’une bulle tro­pi­cale chauf­fée à 29° C.

 

Quatre requêtes ont été dépo­sées sur le bureau du juge par la Fédération de pêche de la Drôme, la Frapna et l’association locale Pour les Chambarans sans Center Parcs (PCSCP). Toutes demandent la sus­pen­sion des tra­vaux au vu de la léga­lité de deux arrê­tés pré­fec­to­raux. Ces der­niers, qui ont donné le coup d’envoi du chan­tier, auto­risent le pro­jet au titre de la loi sur l’eau et per­mettent la des­truc­tion d’une cin­quan­taine d’espèces pro­té­gées et leur habitat.

 

 

 

« 240 000 euros de subventions publiques »

 

 

Devant le tri­bu­nal, ce jeudi 18 décembre, une cen­taine de pro Center Parcs, et autant d’opposants, ont attendu cal­me­ment la fin de l’audience et le juge­ment mis en déli­béré, sous l’œil vigi­lant d’une com­pa­gnie de CRS.

 

Mais, dans les rangs, on ne déco­lé­rait pas. « C’est un pro­jet qui relève d’un autre temps », jugeait Pierre Mériaux, conseiller régio­nal Europe Écologie Les Verts. Et l’élu de poin­ter l’obole ver­sée par les col­lec­ti­vi­tés locales, avec le sou­tien de l’État. « On arrive à 240 000 euros de sub­ven­tions publiques par emploi créé ! C’est un gâchis phénoménal ! »

 

Quels poids vont peser les 370 mil­lions d’euros d’investissement et la pro­messe de 468 emplois équi­va­lents temps plein ? Comme le résu­mait Stéphane Péron, le pré­sident de PCSCP, « va-t-on réduire l’intérêt géné­ral à uni­que­ment des emplois précaires ?»

 

 

Réalisation JK Production.

 

 

76 hectares de zones humides détruites

 

 

Le 20 octobre, le pré­fet avait donné son feu vert aux tra­vaux du Center Parcs, pas­sant outre l’avis défa­vo­rable (mais consul­ta­tif) de la com­mis­sion d’enquête publique. Au cœur de l’étude ? Des dizaines d’hectares de zones humides sacri­fiées, mais com­bien exactement ?

 

Soixante-dix avait cal­culé le pro­mo­teur. Cent vingt, avait rec­ti­fié le com­mis­saire-enquê­teur dont le rap­port a mis au jour les astuces uti­li­sées par Pierre et Vacances pour échap­per aux obli­ga­tions réglementaires.

 

N’empêche, au final, c’est le chiffre de 76 hec­tares de zones humides détruites qui a été retenu par le pré­fet, au grand dam des asso­cia­tions de pro­tec­tion de l’environnement. Un chiffre volon­tai­re­ment sous-estimé ?

 

 

 

Étude sur l’eau “fausse” pour les partisans

 

 

Pas pour les par­ti­sans du Center Parcs. « Cette étude sur l’eau est fausse, menée par des gens qui sont juges et par­tie », affir­mait un habi­tant en marge de l’au­dience. Le pré­sident de la com­mis­sion d’enquête publique, Gabriel Ullmann, a un temps fait par­tie du conseil d’administration de France nature envi­ron­ne­ment (FNE), la fédé­ra­tion qui cha­peaute les asso­cia­tions de pro­tec­tion de l’environnement. Mais, comme les deux autres experts de la com­mis­sion d’enquête publique, il est nommé par le préfet…

 

Manifestation des partisans du Center Parcs de Roybon devant le tribunal administratif de Grenoble le 18 décembre 2014 © Joël Kermabon - placegrenet.fr

Les par­ti­sans du Center Parcs devant le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de Grenoble, le 18 décembre 2014. © Joël Kermabon – pla​ce​gre​net​.fr

 

Que déci­dera le juge mardi ? S’il auto­rise la pour­suite des tra­vaux en atten­dant que le dos­sier soit jugé sur le fond (ce qui peut prendre plu­sieurs mois), le magis­trat prend le risque d’une esca­lade de la contes­ta­tion. Qu’il décide de sus­pendre les tra­vaux, et c’est la péren­nité du Center Parcs isé­rois qui est en jeu.

 

Car, pour Pierre et Vacances, le calen­drier est serré et après plu­sieurs années de pro­cé­dures, la patience peut avoir des limites. Reste que der­rière le pro­jet des Chambarans, d’autres Center Parcs patientent. Dans le Jura, en Saône-et-Loire, les oppo­sants four­bissent aussi leurs armes.

 

 

Joël Kermabon et Patricia Cerinsek

 

 

 

A lire éga­le­ment sur Place Gre’net :

 

La bulle tropicale de Center Parcs . DR- Center parcs : la démo­cra­tie bâillonnée ?

 

-Center parcs : J‑J Queyranne demande la sus­pen­sion des travaux

 

-Center parcs : les zadistes appellent à la mobilisation

 

-Center parcs : les par­ti­sans du pro­jet contre-attaquent

 

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Patricia Cerinsek

Auteur

A lire aussi sur Place Gre'net

Le Groupe Hospitalier Mutualiste (GHM) n'est pas propriétaire des murs dans lesquels il exerce son activité. © Anissa Duport-Levanti - Place Gre'net
Un an après la reprise du GHM par le groupe Avec, direction et opposants s’affrontent sur le bilan

DÉCRYPTAGE - Un an après la reprise du Groupe hospitalier mutualiste (GHM) de Grenoble par le groupe Avec (ex-Doctegestio), son président Bernard Bensaid et le Lire plus

Pancarte "Ils ne sont grands que si nous sommes à genoux" pendant un rassemblement devant le tribunal de Grenoble le 30 juin 2021(c) Ilan Khalifa--Delclos | Place Gre'net
Rassemblement en soutien aux « décrocheuses de portrait » devant le tribunal de Grenoble

REPORTAGE - Des militants d'Alternatiba et d'ANV-COP21 se sont réunis ce mercredi 30 juin 2021 devant le tribunal de Grenoble. Objectif : soutenir Anne-Marie, Lucie Lire plus

Annulé en 2016, remis sur les rails à l'automne dernier, le Center parcs de Roybon (Isère) revient devant la cour administrative d'appel de Lyon le 30 avril
Center parcs : le ministre de l’Agriculture obligé de communiquer ses échanges avec Pierre & Vacances

  FIL INFO - Le projet de Center parcs de Roybon a beau être définitivement enterré, le dossier continue de suivre son cours devant la Lire plus

La Région a été la première à communiquer sur ses masques. A Grenoble, elle a été la dernière à les distribuer. Avec quelques coups de canif dans sa com'.
En Auvergne Rhône-Alpes, les élus se renvoient la patate chaude de la gestion d’Erai

  FLASH INFO - En Auvergne Rhône-Alpes, le dossier Erai, du nom de cette agence économique née en 1987 de l'initiative du conseil régional pour aider Lire plus

Abus de biens sociaux : l’ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales relaxée, les faits étant prescrits

  EN BREF - L'ex-directrice des Pompes funèbres intercommunales de l'agglomération grenobloise a été relaxée du chef d'abus de biens sociaux par le tribunal correctionnel Lire plus

Tribunal de Grande Instance à Grenoble, salle des audiences correctionnelles. © Séverine Cattiaux – Place Gre’net
Après les Prud’hommes, le tribunal correctionnel reconnaît le harcèlement moral sur Laëtitia Rabih

  FLASH INFO - L'ex-président de la Mutuelle de France des hospitaliers (MFH) Ruben Garcia a été jugé personnellement coupable, entre 2013 et 2014, de Lire plus

Eco'V

Flash Info

|

23/09

22h35

|

|

23/09

13h57

|

|

23/09

10h21

|

|

23/09

9h40

|

|

22/09

12h47

|

|

22/09

11h34

|

|

22/09

10h50

|

|

22/09

10h12

|

|

22/09

9h49

|

|

21/09

19h03

|

L'Oeil de Perotto - La défaite d'Eric Piolle à la primaire écologiste, vue par Marc Perotto sur Place Gre'net

Les plus lus

Montagne| Première édition du Raid multisports Grenoble-Alpes le dimanche 19 septembre 2021

Art en ville. © Grenoble-Alpes Métropole

Culture| Des sentiers d’art vont relier une vingtaine d’œuvres sur le territoire métropolitain grenoblois

L’art déconfiné, des confiné(e)s : une expo participative sur la pandémie © Sarah Krakovitch - Place Gre'net

Culture| L’art déconfiné, des confiné(e)s : une exposition participative de réflexion artistique sur la pandémie

Économie| Deux « Petits Magasins » de la marque Kiabi vont voir le jour à Grenoble pour soutenir l’insertion par l’emploi

Tourisme de l'Isère : VAE en montagne

Société| Tourisme : le Département de l’Isère place l’été 2021 sous le signe de la santé et du bien-être

Espace Aragon

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin