Center Parcs : la Frapna Isère menacée suite à ses actions

sep article

Notre indépendance c

DÉCRYPTAGE – Le Conseil général de l’Isère envisagerait de ne pas renouveler ses subventions à la Fédération Rhône-Alpes de protection de la nature (Frapna) l’année prochaine. Soit environ 200 000 euros. En cause, les actions menées par cette dernière contre le projet de Center Parcs à Roybon, défendu ardemment par le département. Une décision que le Conseil général de l’Isère dément pour l’heure.

 

 

 

Inscription Non à Center Parcs sur une route de Roybon dans la forêt des Avenières Chambaran en Isère

DR

Représailles ? Intimidation ? La Frapna serait, à l’en croire, vic­time de ses prises de posi­tion dans le dos­sier sen­sible du Center Parcs.

 

C’est en tout cas ce qu’elle confirme dans un com­mu­ni­qué adressé ce 25 novembre. Intitulé « Center Parcs Roybon : la Frapna Isère sacri­fiée par le dépar­te­ment pour sa cohé­rence et son indé­pen­dance poli­tique dans le dos­sier ? », ce der­nier rend publique la lettre recom­man­dée adres­sée à Alain Cottalorda, pré­sident du Conseil géné­ral de l’Isère.

 

 

 

“La ligne jaune” serait franchie

 

[…]
La suite du contenu est réservé aux abon­nés

Connectez vous…

Veuillez vous connec­ter pour accé­der à cette page.
S’inscrire

 

…ou choi­sis­sez votre abon­ne­ment ci-des­sous !

commentez lire les commentaires
4048 visites | 1 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.

Commentaires 1
  1. Si le Conseil Général veut encore faire croire qu’il est un tant soit peu à gauche, d’une part, il doit renon­cer à la construc­tion inutile du Center Park, d’autre part il ne doit pas sucrer la sub­ven­tion qu’il verse à la FRAPNA.
    Il y a des lois sur la pro­tec­tion des milieux humides, sur la flore et la faune. Déjà le pré­fet s’est assis des­sus en don­nant à Pierre & vacances l’au­to­ri­sa­tion de faire com­men­cer les tra­vaux et il fait de la place à son com­père le CG.
    Que reste-t-il de gauche quand le PS gou­verne ? au som­met de l’é­tat ou dans les dépar­te­ments, que ce soit pour l’aé­ro­port de NDDL, le bar­rage de Sirvens, le parc de loi­sir des cham­ba­ran etc 🙁

    sep article