Matthieu Chamussy, président du groupe UMP - UDI quitte le conseil municipal de Grenoble le 27 octobre 2014, suite au refus d'Eric Piolle de lui accorder un droit de réponse.

Un conseil muni­ci­pal sur­veillé, boy­cotté, mais achevé !

Un conseil muni­ci­pal sur­veillé, boy­cotté, mais achevé !

REPORTAGE – Annulé la semaine pré­cé­dente, le conseil muni­ci­pal de Grenoble s’est déroulé, ce lundi 27 octobre, dans une ambiance rela­ti­ve­ment sereine… après le départ toni­truant du groupe UMP-UDI. Retour sur les grands points de ce conseil, où le dos­sier sur l’éclairage public de la ville n’a pas été abordé.

Conseil municipal du 27 octobre 2014 à GrenobleChat échaudé crai­gnant l’eau froide, la muni­ci­pa­lité avait, cette fois-ci, pris ses pré­cau­tions. Policiers sta­tion­nés à l’entrée de l’Hôtel de ville, contrôles d’i­den­tité, des sacs… L’objectif était clair : évi­ter à tout prix les débor­de­ments de la semaine pré­cé­dente. À l’intérieur, le calme régnait dans le hall, mal­gré l’impatience du public atten­dant le début du conseil.

Le maire Eric Piolle a ouvert la séance par une décla­ra­tion solen­nelle, condam­nant le coup de force du lundi 20 octobre par les sala­riés de Gaz Électricité de Grenoble (GEG). « Un enva­his­se­ment inac­cep­table », a‑t-il sou­li­gné, avant d’ajouter qu’il déplo­rait l’absence de réac­tion de l’opposition.

Coup de théâtre de Matthieu Chamussy

Dans la fou­lée, le pré­sident du groupe UMP-UDI, Matthieu Chamussy, récla­mait un droit de réponse… refusé par Eric Piolle. Furieux, l’élu de droite deman­dait alors la sus­pen­sion du conseil, avant de quit­ter la salle avec les autres membres de son groupe.

Réalisation : JK Production.

Le calme retrouvé, le conseil a pu abor­der les points impor­tants de la séance. A com­men­cer par la pre­mière déli­bé­ra­tion sur la végé­ta­li­sa­tion de la ville de Grenoble, adop­tée sans dif­fi­culté. Même si Anouche Agobian, élue du Rassemblement de gauche et de pro­grès, a tenu à rap­pe­ler que cette démarche avait été ini­tiée sous la pré­cé­dente man­da­ture, celle de Michel Destot.

L’objectif de la majo­rité ? Dynamiser l’espace public en offrant aux habi­tants la pos­si­bi­lité de créer des jar­dins de rue, via des plan­ta­tions sur la voie publique aux pieds des bâti­ments. Les pro­jets les plus auda­cieux pour­ront même jouir d’un accom­pa­gne­ment et de subventions.

Grenoble s’ouvre à l’open data

Conseil municipal du 27 octobre 2014 à Grenoble - Jérôme SafarLa libé­ra­tion sur les don­nées publiques a aussi été votée à l’unanimité. Cet open data rend acces­sible aux citoyens nombre d’in­for­ma­tions rela­tives à la ville, telles que des sta­tis­tiques, des car­to­gra­phies, ou bien encore des don­nées éco­no­miques. L’objectif est d’entretenir une source d’information fiable pour les citoyens, les cher­cheurs et les étu­diants. Les don­nées sen­sibles et à carac­tères per­son­nels en seront tou­te­fois exclues.

Mobilisation contre la baisse des dota­tions de l’État

Autre point d’im­por­tance : les dota­tions de l’État aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­riales, en forte baisse. Le Rassemblement citoyen de la gauche et des éco­lo­gistes a exprimé son sou­hait de voir ces der­nières main­te­nues à leur pré­cé­dent niveau. Et pour cause : ces baisses entraî­ne­raient une perte de 41 mil­lions d’euros pour la période 2014 – 2017.

Eric Piolle a ainsi sou­li­gné la néces­sité de se mobi­li­ser contre la poli­tique réces­sion­niste du gou­ver­ne­ment Hollande. Une déli­bé­ra­tion adop­tée en l’absence des élus UMP-UDI et avec l’abs­ten­tion des repré­sen­tants du Rassemblement de gauche et de progrès.

D’une manière géné­rale, ce conseil muni­ci­pal aura avancé à grands pas. Outre plu­sieurs déli­bé­ra­tions votées à l’unanimité, la séance s’est ter­mi­née peu avant 22 h 30. Un conseil express au vu des pre­miers qui duraient jus­qu’au bout de la nuit !

Arnaud Chastagner

AC

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Gabriel Ullmann dénonce un mode d'inscription des commissaires-enquêteurs favorisant les parti-pris et les conflits d'intérêt
Enquêtes publiques : vers un « me too des com­mis­saires-enquê­teurs » pour lut­ter contre les conflits d’intérêt ?

FOCUS - Après avoir connu plusieurs déboires finalement suivis de victoires juridiques, le commissaire-enquêteur isérois Gabriel Ullmann dénonce un système qui favorise à ses yeux Lire plus

« Dîner des som­mets » : sommé par le tri­bu­nal admi­nis­tra­tif de com­mu­ni­quer la liste des invi­tés, Laurent Wauquiez refuse

EN BREF - Près de deux ans après le “dîner des sommets” organisé en juin 2022, le tribunal administratif de Lyon a sommé Laurent Wauquiez, Lire plus

Chronique Place Gre'net - RCF : La colère de la MJC - Théâtre Prémol
Chronique Place Gre’net – RCF : La colère de la MJC – Théâtre Prémol

CHRONIQUE - Place Gre'net s'associe à la radio RCF Isère chaque lundi midi dans la chronique L'Écho des médias. Notre objectif? Revenir sur une actualité, Lire plus

Européennes: la liste Écologie positive et Territoires a fait escale à Grenoble, sur les terres d'Éric Piolle
Européennes : les repré­sen­tants de la liste Écologie posi­tive et ter­ri­toires, en cam­pagne à Grenoble, taclent Éric Piolle

FOCUS - Éric Lafond, porte-parole national de la liste candidate aux élections européennes 2024 Écologie positive et territoires, et son candidat isérois Bernard Zamora ont Lire plus

Grenoble, ville amie des aînés... ou fuie par les personnes âgées? Le débat s'invite au conseil municipal
Grenoble, ville amie des aînés… ou fuie par les per­sonnes âgées ? Le débat s’est invité au conseil municipal

FOCUS - La politique en direction des personnes âgées, ou des "aîné-es" selon la terminologie de la Ville, était au programme du conseil municipal de Lire plus

Tribune libre : "De la “culture” du tag à la “souillure” partout dans Grenoble, jusqu’à la violence"
Tribune libre : « De la “culture” du tag à la “souillure” par­tout dans Grenoble, jusqu’à la violence »

TRIBUNE LIBRE - L'Union des habitants du centre-ville (UHCV) de Grenoble remet la question des tags sur le tapis en interpellant la Ville, tant sur Lire plus

Flash Info

Les plus lus

Agenda

Je partage !