mairie de Grenoble

Conseil muni­ci­pal : les mesures qui font débat

Conseil muni­ci­pal : les mesures qui font débat

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

DÉCRYPTAGE – Baisse des indem­ni­tés des élus, créa­tion de quatre groupes poli­tiques, attri­bu­tion des conseillers muni­ci­paux délé­gués, dési­gna­tion des repré­sen­tants de la ville de Grenoble dans de nom­breux orga­nismes… Retour sur les prin­ci­pales déci­sions prises lors du conseil muni­ci­pal du 14 avril et les débats qu’elles sus­citent déjà.

Enveloppe globale des indemnités pour les élus à la ville de Grenoble en 2008 et en 2014 avec une baisse de 25 % votée en conseil municipal

© Ville de Grenoble

Ce fut un véri­table mara­thon. Ce deuxième conseil muni­ci­pal aura duré pas moins de sept heures trente. Il faut dire que l’ordre du jour était par­ti­cu­liè­re­ment chargé. A com­men­cer par le vote de la baisse de 25 % des indem­ni­tés attri­buées aux élus de la ville de Grenoble. Une mesure-phare figu­rant dans les enga­ge­ments de cam­pagne de la liste d’Eric Piolle qui a été enté­ri­née par 42 voix contre 17. L’enveloppe glo­bale allouée passe ainsi de 1 155 000 euros à 864 000 euros. Soit une éco­no­mie de 291 000 euros par an.
Pour rap­pel, ces indem­ni­tés avaient été aug­men­tées de 25 % au tout début du troi­sième man­dat de Michel Destot en 2008. « Les règles qui s’ap­pliquent à la vie de mon­sieur et madame tout-le-monde doivent aussi s’ap­pli­quer à la vie publique » a expli­qué Eric Piolle. Et celui-ci de juger que « dans la vraie vie, une aug­men­ta­tion de 25 %, […] cela n’existe pas ».

- 23 % pour les indem­ni­tés du maire

Montant des indemnités du maire en 2008 et en 2014 à la ville de Grenoble avec une baisse de 23 % votée en conseil municipal

© Ville de Grenoble

Tous les élus ne seront cepen­dant pas logés à la même enseigne. Les baisses les plus impor­tantes concernent ceux les mieux indem­ni­sés, au pre­mier rang duquel le maire (- 23 %) et ses adjoints (- 19 %).
Les conseillers muni­ci­paux avec délé­ga­tion voient, quant à eux, leurs indem­ni­tés bais­ser de 9 %, tan­dis qu’elles res­tent inchan­gées – à hau­teur de 304 euros – pour les conseillers sans délé­ga­tion, qu’ils soient dans la majo­rité ou dans l’op­po­si­tion. Rappelons éga­le­ment que cette mesure s’ac­com­pagne de la dimi­nu­tion du nombre d’adjoints et du nombre de conseillers délégués.

Mesure jugée déma­go­gique par l’opposition

© Nils Louna - placegrenet.fr

Denis Bonzy. © Nils Louna – pla​ce​gre​net​.fr

Une mesure que d’au­cuns jugent inutile, si ce n’est déma­go­gique. Comme Denis Bonzy, can­di­dat mal­heu­reux à la mai­rie de Grenoble avec sa liste Société civile, qui a réagi sur son tum­blr Grenoble agglo, en posant iro­ni­que­ment la ques­tion : « A quand la gra­tuité de l’exercice de la fonc­tion d’élu… ? » Et de dénon­cer « une logique très “par­ti­cu­lière” qui dénote d’abord le fait de céder à la déma­go­gie ambiante, sans rien régler des sujets de fond ».
Au cours de cette séance, Eric Piolle a par ailleurs informé le conseil muni­ci­pal de la créa­tion de quatre groupes poli­tiques : le groupe Rassemblement citoyen, de la gauche et des éco­lo­gistes, com­por­tant 42 élus et pré­sidé par Claus Habfast et Laurence Comparat ; le groupe Rassemblement de gauche et de pro­grès (huit élus) pré­sidé par Jérôme Safar ; le groupe UMP-UDI et société civile (sept élus) pré­sidé par Matthieu Chamussy ; et le groupe FN comp­tant deux élus et pré­sidé par Mireille d’Ornano.
En com­plé­ment des vingt adjoints, dont le nom avait été com­mu­ni­qué dès le pre­mier conseil muni­ci­pal, le maire a éga­le­ment pré­cisé la répar­ti­tion des élus par sec­teur et nommé dix conseillers muni­ci­paux délégués.

“Un sec­ta­risme sans précédent”

Le conseil muni­ci­pal a aussi dési­gné les repré­sen­tants de la ville de Grenoble dans un cer­tain nombre d’or­ga­nismes exer­çant dans les domaines de la culture, de l’eau, de l’éner­gie, du déve­lop­pe­ment éco­no­mique, ou encore du loge­ment. Des dési­gna­tions qui n’ont pas man­qué de sou­le­ver des réac­tions dans l’opposition.

© Nils Louna - placegrenet.fr

Matthieu Chamussy. © Nils Louna – pla​ce​gre​net​.fr

A com­men­cer par celle de Matthieu Chamussy. « La majo­rité Parti de Gauche-EELV a fait preuve d’un sec­ta­risme sans pré­cé­dent. Ainsi, l’op­po­si­tion de droite a été exclue de nom­breux orga­nismes, tels que l’as­so­cia­tion du Palais des sports, la SEM (ndlr : société d’é­co­no­mie mixte) Minatec, le bailleur social Actis, la Compagnie de chauf­fage, le Marché d’in­té­rêt natio­nal, l’of­fice de tou­risme, etc. »
Mais pour le pré­sident du groupe UMP-UDI et société civile, c’est bien dans le champ de l’ac­tion cultu­relle que la majo­rité en place a « le plus révélé sa volonté de main mise abso­lue » : « pour la pre­mière fois de leur his­toire, le conser­va­toire régio­nal de région, la MC2 et l’or­chestre de chambre Les musi­ciens du Louvre-Grenoble ne ver­ront aucun élu de droite sié­ger dans leurs ins­tances de gou­ver­nance », affirme-t-il dans un com­mu­ni­qué. « Si ce com­por­te­ment hégé­mo­nique dis­si­mule un pro­jet poli­tique idéo­lo­gique dans le domaine de la culture, la majo­rité muni­ci­pale doit s’at­tendre de notre part à un com­bat acharné » met-il en garde. Et celui-ci de deman­der à Eric Piolle de reve­nir sur ces dési­gna­tions lors de la pro­chaine séance du conseil municipal.
Quant à Jérôme Safar, il a dès lundi soir réagi sur Twitter, sur ce même choix de la majo­rité : « Première à #Grenoble, majo­rité ouverte donc plus aucun membre de l’op­po­si­tion dans les conseils du conser­va­toire et musi­ciens du Louvre ! ».
Paul Turenne
conseil municipal © Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Antoine Back, deuxième à gauche. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

Répartition des élus par secteur :
- Secteur 1 : Sonia Yassia (conseillère muni­ci­pale déléguée)
- Secteur 2 : Antoine Back (conseiller muni­ci­pal délégué)
- Secteur 3 : Laetitia Lemoine (adjointe)
- Secteur 4 : René de Céglié (conseiller muni­ci­pal délégué)
- Secteur 5 : Thierry Chastagner (adjoint)
- Secteur 6 : Catherine Rakose (adjointe)
© Muriel Beaudoing - placegrenet.fr

Olivier Bertrand. © Muriel Beaudoing – pla​ce​gre​net​.fr

Liste des conseillers muni­ci­paux avec délégation :
- Olivier Bertrand, conseiller muni­ci­pal délé­gué aux ani­ma­tions, évé­ne­ments et temps festifs
- Salima Djidel, conseillère muni­ci­pale délé­guée à la res­tau­ra­tion sco­laire, l’a­li­men­ta­tion locale et bio
- Christine Garnier, conseillère muni­ci­pale délé­guée à l’accessibilité
- Pierre Mériaux, conseiller muni­ci­pal délé­gué au tou­risme et à la montagne
- Yann Mongaburu, conseiller muni­ci­pal délé­gué à l’intercommunalité
- Anne Sophie Olmos, conseillère muni­ci­pale délé­guée au contrôle de gestion
- Martine Jullian, conseillère muni­ci­pale délé­guée au patri­moine et mémoire.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

PT

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Alain Carignon dénonce une "main-mise" de Grenoble sur Actis, malgré la présence d'élus d'opposition au CA
Organismes exté­rieurs : le groupe d’Alain Carignon dénonce le « blo­cage ins­ti­tu­tion­nel » d’Éric Piolle

  FIL INFO - Lors du conseil municipal de ce 25 juillet 2020, Éric Piolle n'a guère ménagé les oppositions. Tout particulièrement lors de la Lire plus

Un élève du lycée Mounier soupçonné d'être l’instigateur de l’agression de l'enseignant en Lettres vient d'être mis en examen pour « violences en réunion ».
Indemnités de licen­cie­ment : les Prud’hommes de Grenoble retoquent à leur tour le barème Macron

FIL INFO - Le conseil des Prud'hommes de Grenoble a, le 18 janvier, dans une décision rendue après le licenciement abusif d'un ouvrier, invalidé le Lire plus

Christian Coigné a été réélu maire de Sassenage pour la 4e fois consécutive. L'alliance des deux listes de gauche n'a pas permis à la commune de basculer.
Condamné pour dif­fa­ma­tion, le maire de Sassenage s’en prend à Yannick Belle… qui réplique

EN BREF - Condamné une première fois pour avoir pris part au vote concernant une affaire dans laquelle il avait des intérêts privés, Christian Coigné, Lire plus

La ré-augmentation des indemnités des élus, et notamment du maire, passe mal à Allevard. Votée, elle est du coup pas (encore) appliquée.
A Allevard, la hausse des indem­ni­tés des élus ne passe déci­dé­ment pas

DÉCRYPTAGE - A Allevard, petite commune de l'Isère classée station hydrothermale, la question de l'indemnité des élus est un sujet sensible. Notamment celle du premier Lire plus

Le Conseil d'État a dans une décision rendue le 28 juin confirmé la validité de la prorogation de la déclaration d'utilité publique du tunnel du Lyon-Turin.
Onze élus savoyards inquiets de la “pause” du Lyon-Turin inter­pellent la ministre des Transports

A l'approche de l'ouverture, le 19 septembre, des Assises de la mobilité, onze élus des deux Savoie* se sont fendus d'un courrier à Élisabeth Borne, la Lire plus

Le maire a voté le transfert dans le domaine public des voiries privées de La Dentellière. Mais la délibération a été annulée par la justice. En toile de fond ? La question de l'accès des résidents de Clos Marine...
Sassenage : les élus de l’op­po­si­tion portent plainte contre le maire, Christian Coigné

Les élus du groupe d’opposition « Agir pour Sassenage » ont annoncé porter plainte pour diffamation envers le maire Christian Coigné. Le motif ? Le Lire plus

Flash Info

|

18/05

18h58

|

|

18/05

17h47

|

|

18/05

8h02

|

|

16/05

16h29

|

|

16/05

15h22

|

|

13/05

10h40

|

|

12/05

17h19

|

|

11/05

11h58

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 31 : « Le bur­kini tou­jours à la une de l’ac­tua­lité à Grenoble »

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 30 : « Les élec­tions légis­la­tives en Isère »

Fil info| Législatives : le mou­ve­ment Renaissance, ex-LREM, repré­sente sept dépu­tés sur ses dix can­di­dats en Isère

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin