Stéphane Gemmani

Accessibilité : “il reste énor­mé­ment à faire”

Accessibilité : “il reste énor­mé­ment à faire”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
ENTRETIEN : A l’oc­ca­sion de la fin de la cin­quième édi­tion du Mois de l’accessibilité, Stéphane Gemmani, conseiller muni­ci­pal de la ville de Grenoble en charge du dos­sier, dresse un pre­mier bilan. Celui-ci revient notam­ment sur l’expérience Inovaccess et la géné­ra­li­sa­tion du dis­po­si­tif. De la mise aux normes des écoles aux solu­tions inno­vantes envi­sa­gées pour opti­mi­ser le mobi­lier urbain, l’élu délé­gué à l’accessibilité, à la pré­ven­tion et à la pré­co­ni­sa­tion sociale nous pré­sente ses actions pour sim­pli­fier la ville aux per­sonnes en situa­tion de handicap.
Organisé depuis 2009, le Mois de l’accessibilité est l’occasion pour la ville et les asso­cia­tions de sen­si­bi­li­ser le public à la ques­tion du han­di­cap. Cette cin­quième édi­tion a‑t-elle été une réussite ?
Stéphane Gemmani, dans son bureau de la mairie à Grenoble

© Valentin Dizier

On peut dire que cette cin­quième édi­tion est une réus­site puisque plus de 75 mani­fes­ta­tions ont été orga­ni­sées sur Grenoble, sans comp­ter les autres com­munes qui nous ont rejoints. Mon ambi­tion n’a jamais été que cela reste propre à la ville. Dès la deuxième édi­tion, d’autres com­munes de l’agglo nous ont d’ailleurs rejoints, comme Seyssinet, Echirolles et Saint-Martin‑d’Hères. Bourgoin-Jallieu a éga­le­ment orga­nisé quelque chose, de même qu’une ville en Algérie (Tamanrasset, ndlr). On voit donc que l’i­ni­tia­tive fait des petits, tout sim­ple­ment parce que le concept est inté­res­sant. Cependant, nous sommes tou­jours inquiets par rap­port aux pro­chaines édi­tions. Quand j’ai ini­tié le Mois de l’accessibilité en 2009, mon bud­get est en effet resté le même par rap­port à celui de mon pré­dé­ces­seur. Et il n’a pra­ti­que­ment pas bougé depuis.
Sur quoi vont por­ter les efforts de la com­mune en matière d’accessibilité ces pro­chaines années ?
Seule une école par secteur est accessible. © Muriel Beaudoing

Seule une école par sec­teur est acces­sible.
© Muriel Beaudoing

Même si nous sommes très en avance par rap­port à d’autres villes, il reste encore énor­mé­ment à faire. Cette année, j’ai voulu tra­vailler sur tout ce qui était lié à l’enseignement et à l’apprentissage. L’objectif est de mettre en acces­si­bi­lité le plus d’écoles pos­sible. Cela va se faire par paliers. Nous avons déjà fait en sorte qu’au moins une école par sec­teur soit tota­le­ment acces­sible et nous adap­tons pro­gres­si­ve­ment les autres établissements.
La contrainte liée au han­di­cap phy­sique est évi­dem­ment la plus lourde car il faut inter­ve­nir sur la struc­ture du bâti­ment, ce qui coûte extrê­me­ment cher. Pour autant, il faut aussi s’intéresser aux autres han­di­caps, notam­ment visuels, audi­tifs et men­taux. On peut ainsi d’ores et déjà mettre en place cer­tains dis­po­si­tifs peu oné­reux, en atten­dant de mettre les bâti­ments en accessibilité.
D’autres pro­jets en cours ?
Oui, dans le même ordre d’idée, nous tra­vaillons depuis le début de mon man­dat avec l’école d’ar­chi­tec­ture et de design de Grenoble pour opti­mi­ser le mobi­lier urbain exis­tant et l’adapter aux dif­fé­rents types de han­di­cap. Nous tra­vaillons, par exemple, sur des sys­tèmes de pote­lets sonores pour que les per­sonnes défi­cientes visuelles puissent avoir des repères dans la ville. Nous fai­sons cela en gar­dant tou­jours à l’esprit la contrainte du coût, de façon à pou­voir géné­ra­li­ser les dis­po­si­tifs dans l’en­semble de la ville. Cela nous pousse aussi à adap­ter plu­tôt qu’à rem­pla­cer. Une dou­zaine d’autres pro­jets de ce genre sont à l’étude et seront expé­ri­men­tés prochainement.
Le pro­jet Inovaccess, qui a duré trois ans, se ter­mine en même temps que cette cin­quième édi­tion du mois de l’ac­ces­si­bi­lité. Pouvez-vous nous rap­pe­ler en quoi il a consisté ?
L’objectif ini­tial était de mois de l'accessibilitésavoir com­ment aider les entre­prises à répondre à la loi (datant de 1987 et modi­fiée en 2005 ndlr) qui sti­pule qu’au moins 6% des sala­riés doivent être en situa­tion de han­di­cap. L’intérêt était de se ser­vir de la loi pour inté­grer la ques­tion du han­di­cap dans le monde de l’entreprise. Aujourd’hui, 80% des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap n’ont pas suivi d’études supé­rieures, non pas parce qu’elles n’en ont pas les capa­ci­tés, mais parce qu’elles pensent ne pas trou­ver d’emploi. Rendre les entre­prises acces­sibles per­met donc d’ouvrir le champ de la for­ma­tion à ces per­sonnes. C’est aussi l’occasion pour elles de sor­tir d’une cer­taine forme d’exclusion, par le biais de l’emploi. Ce qui a motivé ce pro­jet, c’est donc la volonté de faire des per­sonnes en situa­tion de han­di­cap des sala­riés à part entière.
Pouvez-vous d’ores et déjà en dres­ser un bilan ?
Pour moi, l’expérience est réus­sie. J’ai donc fait acter la géné­ra­li­sa­tion du pro­jet à l’ensemble du ter­ri­toire gre­no­blois lors du conseil muni­ci­pal du 27 juin 2012. Nous ne serons plus sur de l’expérimentation, mais sur la durée, avec un plan plu­ri­an­nuel et des moyens dif­fé­rents de ceux mis en place jus­qu’à pré­sent. Passer d’une expé­rience menée sur un quar­tier à une véri­table poli­tique à l’échelle de la ville demande tou­te­fois du temps. Et si la plu­part des solu­tions ont été trou­vées, il reste encore quelques points à pré­ci­ser. Les ren­contres Inovaccess du 15 et 16 octobre, qui clô­turent d’ailleurs le Mois de l’accessibilité, sont l’occasion de pré­sen­ter nos résul­tats à d’autres villes, de façon à ce que l’expérience porte ses fruits ailleurs. Encore une fois, le but n’est pas de gar­der les résul­tats pour nous, mais d’en faire béné­fi­cier le plus grand nombre.
Propos recueillis par Valentin Dizier
Inovaccess kesako ?
Inovaccess 3Projet pilote ini­tié en 2010, Inovaccess visait à trou­ver des solu­tions inno­vantes favo­ri­sant l’emploi des per­sonnes en situa­tion de handicap.
L’expérience à été menée sur l’ensemble du sec­teur 1.
Cette zone d’emploi très dense est par­ti­cu­liè­re­ment repré­sen­ta­tive car elle inclut les entre­prises tech­no­lo­giques de la Presqu’île, le quar­tier des affaires d’Europole et des sec­teurs d’ac­ti­vité plus tra­di­tion­nels, notam­ment dans sa par­tie Berriat/Bouchayer-Viallet.
Trois par­te­naires se sont asso­ciés pour mener à bien le pro­jet : la ville de Grenoble, l’Association de ges­tion du fonds pour l’in­ser­tion pro­fes­sion­nelle des per­sonnes han­di­ca­pées (Agefiph) et le Fonds pour l’in­ser­tion des per­sonnes han­di­ca­pées dans la fonc­tion publique (FIPHFP). Le bilan de l’expérience est pré­senté en ce moment, dans le cadre des ren­contres Inovaccess des 15 et 16 octobre.
A lire aussi sur Place Gre’net : « Accessibilité : les bons et les mau­vais points » et sa frise chronologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Place Gre'net

Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

L'observatoire isérois de la parité entre les femmes et les hommes se déclare "contre le burkini dans les piscines"
Burkini à Grenoble : les réac­tions pleuvent après la déci­sion du Conseil d’État confir­mant la sus­pen­sion par­tielle du nou­veau règle­ment des piscines

FOCUS - Le Conseil d'État a confirmé, ce mardi 21 juin 2022, la suspension de l'article 10 du nouveau règlement des piscines grenobloises autorisant le Lire plus

Stéphane Gemmani, candidat sur la troisième circonscription de l'Isère en campagne sur le marché de l'Estacade. © Joël Kermabon - Place Gre'net
Stéphane Gemmani, can­di­dat sur la 3e cir­cons­crip­tion de l’Isère : « la Nupes ne sera pas majo­ri­taire et va voler en éclats »

FOCUS - Stéphane Gemmani, conseiller régional Cap 21 et sa suppléante, Marie Belakhovsky se sont lancés dans la campagne des législatives sur la très convoitée Lire plus

Action de "désobéissance civile" organisée par l'Alliance citoyenne : des femmes musulmanes en burkini se sont baignées à la piscine Jean Bron à Grenoble, ce dimanche 23 juin 2019 © Séverine Cattiaux - Placegrenet.fr
Arrêté « bur­kini » reto­qué par la Justice à Grenoble : les réac­tions se multiplient

FOCUS - Mercredi 25 mai 2022, le tribunal administratif de Grenoble a annoncé suspendre l’article 10 du nouveau règlement des piscines municipales y autorisant le Lire plus

Des bulletins "Marine Le Pen" adressés à des salariés de la Tag en fonction de la consonance de leurs patronymes
Des bul­le­tins « Marine Le Pen » adres­sés à des sala­riés de la Tag avec des patro­nymes à conso­nance maghrébine

FOCUS – Drôle d'ambiance au dépôt Tag de Gières. Mardi 12 avril au matin, des membres du personnel ont trouvé un bulletin Marine Le Pen Lire plus

Les syndicats ST et CGT de la Tag dénoncent la "recrudescence" de l'insécurité sur le réseau
Les syn­di­cats ST et CGT de la Tag dénoncent la « recru­des­cence » de l’in­sé­cu­rité sur le réseau

FOCUS - La CGT et le Syndicat des transports de la Tag s'unissent pour adresser un communiqué à la direction de la société et au Lire plus

Région Aura : l'opposition dénonce le manque de débat démocratique. Conseil régional: l'opposition écologiste dénonce "une piètre image de la démocratie"
Région Aura : les groupes d’op­po­si­tion éco­lo­giste et socia­liste dénoncent le manque de débat démocratique

FOCUS - L'assemblée plénière de la Région Auvergne-Rhône-Alpes des 16 et 17 décembre 2021 a laissé un goût amer aux groupes d'opposition de gauche. Alors Lire plus

Flash Info

|

02/07

15h57

|

|

01/07

12h07

|

|

01/07

11h33

|

|

01/07

11h04

|

|

01/07

10h14

|

|

30/06

16h28

|

|

30/06

15h43

|

|

30/06

14h25

|

|

30/06

11h19

|

|

30/06

10h44

|

Les plus lus

A écouter| Chronique Place Gre’net – RCF épi­sode 36 : « Les dif­fi­cul­tés à exer­cer le métier de jour­na­liste dans cer­tains quartiers »

Culture| La Caverne, une nou­velle librai­rie indé­pen­dante qui veut faire vivre le livre à Grenoble

Abonnement| Élisa Martin, pas­sio­na­ria gre­no­bloise LFI, fait son entrée à l’Assemblée natio­nale après avoir ren­versé Émilie Chalas

Agenda

Je partage !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin