Une Grenobloise à Rio aux côtés du Pape

Une Grenobloise à Rio aux côtés du Pape

 
Ce soir, à Rio de Janeiro, la Grenobloise Maryline Allenet, 24 ans, devrait représenter la France, dans le cadre des Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ). A l'occasion de cet événement international organisé par l'Église catholique, deux à trois millions de pèlerins se retrouvent sur la plage de Copacabana. Rencontre sur place avec cette jeune femme salariée de la pastorale des jeunes du diocèse Grenoble-Vienne et coordinatrice des JMJ pour Isère Anybody ?
 
 
Maryline Allenet, devant sa paroisse d'accueil dans les quartiers nord de Rio. © Paul Cabanis

Maryline Allenet, devant sa paroisse d'accueil dans les quartiers nord de Rio.
© Paul Cabanis

 
 
Comment une jeune Française peut-elle se retrouver sur scène à côté du Pape ?
 
Au départ, je me suis mise à travailler pour la communication du diocèse Grenoble-Vienne et finalement le rôle de coordinatrice des JMJ pour la pastorale des jeunes Isère Anybody ? m'a aussi été confié. L’équipe nationale de l’organisation des JMJ a alors proposé à une dizaine de jeunes de devenir porte-parole officiels auprès des journalistes. J’ai suivi cette formation, puis nous avons été deux à être sélectionnés pour représenter la France sur scène à côté du pape.
 
Sais-tu sur quels critères vous avez été choisis ?
 
Quand j’ai demandé à Céline Buttin [ndlr : coordinatrice nationale des JMJ], elle m’a répondu uniquement « parce que vous êtes jeunes et beaux ! ». Nous avons ensuite suivi quatre jours intensifs de media training : nous avons rencontré des journalistes professionnels, travaillé avec des comédiens, fait des jeux de rôles, des interviews radio, télé... Cela m'a permis de dédiaboliser les journalistes, mais aussi et surtout de prendre de l’assurance et d’arriver à mieux exprimer ce que je veux dire.
 
En quoi consiste ton rôle ?
 
Mardi dernier, nous avons notamment enchaîné cinq interviews dans la matinée, avec l’autre porte-parole. C’était très fatiguant ! Mais je suis fière de pouvoir représenter Grenoble. Quant à ce soir, il s'agira de représenter la France sur scène, aux côtés du pape. C’est incroyable ! D'autant que j'ai appris la nouvelle le jour de mon anniversaire. C’est le nouveau Pape. Il est le berger de l’Eglise... J’ai fait ma confirmation cette année. Quelle année de foi intense pour moi ! C’est un peu la cerise sur le gâteau. La consigne est de porter des habits typiques de notre pays. Comme l’autre porte-parole est en costume traditionnel basque, j’ai décidé de faire plus actuel : j'ai choisi une marinière pour symboliser la France et une jupe bleue assortie à une veste de tailleur pour faire un peu mode parisienne.

 
Ton choix de travailler pour l’Eglise repose-t-il sur un engagement religieux ?
 
Ce poste est d’abord une super expérience professionnelle. Il est arrivé à un moment où je n’allais que tranquillement vers la foi. On peut dire que cela été la main tendue que je n’avais pas su saisir avant. J’ai beaucoup avancé cette année car j'ai fait ma confirmation, un sacrement important dans l’Eglise pour réaffirmer que je crois en Dieu.
 
Ce cheminement vers la foi est donc récent ?
 
Non, j'ai été scoute et guide de France quand j'étais petite, puis je suis devenue cheftaine à 17 ans. Il s'agit d'un mouvement qui n’est pas directement religieux. Il est ouvert à tous, mais c'est le lien que j'ai conservé avec la foi.
 
Le programme officiel des JMJ a été chamboulé à cause de la pluie. La grande scène sur laquelle tu devais assurer ce rôle ne sera pas utilisée et il serait question que ton rôle soit annulé. Qu’en est–il ?
 
La cérémonie se passera en effet sur la scène de Copacabana qui est plus petite que l’énorme scène de Guaratiba. Peut-être que je serais dans la carré VIP, peut-être pas... Mais le plus important, c’est qu’une personne représente la France. Or il y aura au moins l’autre porte-parole... Après, j’irai quand même à 15h à côté de la scène et j’ai mis les habits dans mon sac !   
 
Propos recueillis par Paul Cabanis, à Rio de Janeiro
 
 
A lire aussi sur Place Gre'net : Des Grenoblois aux JMJ de Rio de Janeiro 
 
 

Patricia Cerinsek

Auteur

Tags : | | | |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A lire aussi sur Place Gre'net

Échirolles : vers une ville plus verte
Échirolles inau­gure ses nou­veaux espaces verts : un ver­ger par­ti­ci­pa­tif et un cor­ri­dor écologique

EN BREF - La ville d’Échirolles a inauguré, le vendredi 24 mars 2023, deux nouvelles zones vertes : un corridor écologique et un verger participatif. Lire plus

Isère : 3 Iséroises en route pour le Raid Amazones 2023 au Sri Lanka
Trois Iséroises par­ti­cipent au Raid Amazones 2023 au Sri Lanka

FLASH INFO - Trois Iséroises participent au Raid Amazones qui se déroule du 19 au 29 mars 2023. Fondé en 2001, cette épreuve sportive a pour Lire plus

Meylan : dans le cadre du projet Mi-Plaine la ville rénove entièrement l’école et le gymnase du site
Quartier Mi-Plaine à Meylan : une fois réno­vés, l’école et le gym­nase des Aiguinards consom­me­ront 60% d’éner­gie en moins

EN BREF - Projet phare du mandat, la rénovation du quartier Mi-Plaine à Meylan vient d'entrer dans sa phase opérationnelle avec la désignation des maîtres Lire plus

Exclusion des sept élus de la majo­rité de Grenoble : « Éric Piolle fait comme Emmanuel Macron, avec une forme de 49.3 »

FOCUS - Après avoir annoncé, la veille, leur exclusion de la majorité grenobloise, les sept élus (Anouche Agobian, Maxence Alloto, Pascal Clouaire, Laure Masson, Hakim Lire plus

Grenoble : 400 à 500 mani­fes­tants contre les lois Darmanin sur l’im­mi­gra­tion et Kasbarian dite « anti-squat »

FOCUS - Entre 400 et 500 personnes ont manifesté ce samedi 25 mars 2023, à Grenoble, contre le projet de loi immigration de Gérald Darmanin Lire plus

Cartographie des aléas du projet de PPR Inondation, réunion du 15 mars 2022 à la Plateforme © Séverine Cattiaux - Place Gre'net
Sassenage : le pro­jet urbain Portes du Vercors enterré… avant celui du futur trans­port par câble ?

DÉCRYPTAGE - Le projet urbain Portes du Vercors sur la commune de Sassenage, près de Grenoble, consistait à urbaniser 20 ha de terres agricoles très Lire plus

Flash Info

|

26/03

22h33

|

|

24/03

20h11

|

|

23/03

18h50

|

|

23/03

10h29

|

|

23/03

10h00

|

|

22/03

22h43

|

|

22/03

20h04

|

|

22/03

17h13

|

|

22/03

11h47

|

Les plus lus

Politique| Sept élus de Grenoble annoncent leur exclu­sion de la majo­rité après avoir cri­ti­qué la hausse de 25 % de la taxe foncière

Politique| Affaire de la Fête des Tuiles : Éric Piolle et les six autres pré­ve­nus jugés en appel les 19 et 20 juin 2023

Société| Grenoble : un troi­sième han­di­parc ouvre dans le parc des Champs-Élysées

Agenda

Je partage !