Robo’ethics, nouvelle chaire robotique et éthique à Grenoble

sep article

EN BREF – La Fondation partenariale Grenoble INP s’apprête à inaugurer sa septième chaire d’excellence industrielle Robo’ethics à l’école Ensimag, le 27 mai 2016. Cette chaire alliera recherche et innovation au service de l’être humain, dans un contexte où la robotique de service tend à s’humaniser chaque jour un peu plus.

 

 

 

Robot RobAIR Social Touch développé par la plateforme ROBAIR

Robot RobAir Social Touch développé par la plateforme RobAir

Créer de la robotique éthique, c’est la mission que s’est fixée Robo’ethics. Cette chaire, qui alliera recherche, innovation et industrie au service de l’être humain, sera inaugurée le 27 mai prochain par la Fondation partenariale Grenoble INP, l’Ensimag et le Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG).

 

La robotique de service a une vocation intrinsèquement sociale, comme le souligne Ramesh Caussy, fondateur de Partnership Robotics, chercheur associé au LIG et responsable de la chaire : « On s’est rendu compte que les gens avaient naturellement envie d’interagir avec le robot, ce qui nous a poussés à le doter d’un vrai rôle social. » Cette dimension sociale doit désormais être intégrée au même titre que l’innovation et c’est sur cette alliance vertueuse que s’appuie Robo’ethics.

 

 

 

Des robots qui deviennent de véritables “compagnons”

 

 

La robotique de service est en effet amenée à occuper une place grandissante dans la vie des êtres humains. Les robots autonomes ne se cantonnent plus à la réalisation de tâches de service, ils deviennent de véritables “compagnons” contribuant au bien-être de l’être humain, a fortiori pour des personnes en rupture de lien social.

 

Le robot RobAir Social Touch développé grâce à la plateforme RobAir s’inscrit dans cette logique, avec pour objectif à terme de rompre la solitude des enfants malades et des personnes âgées en favorisant leurs contacts avec l’extérieur.

 

Ramesh Caussy, fondateur de Partnership Robotics et chercheur associé au LIG, prend la tête de la chaire Robo’ethics.

Ramesh Caussy, fondateur de Partnership Robotics et chercheur associé au Laboratoire d’informatique de Grenoble (LIG). DR

Pour réaliser cette mission, Ramesh Caussy, l’inventeur du robot purificateur d’air intérieur Diya One, sera entouré de Véronique Aubergé, chercheuse au CNRS, et de Patrick Reignier, professeur d’université à Grenoble INP-Ensimag. Ensemble, ils pourront s’appuyer sur les plateformes expérimentales et écologiques du LIG : le laboratoire d’innovation ouverte Domus et le laboratoire de fabrication fabMSTIC (plateforme robotique RobAir Social Touch), conçu pour des expérimentations en environnements réels.

 

Chercheurs, élèves ingénieurs et industriels seront également mis à contribution pour la recherche de solutions robotiques pour les personnes fragiles notamment les plus âgées.

 

Alexandra Moullec

 

 

commentez lire les commentaires
3779 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.