Email this to someoneShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Trois jours pour piloter un drone par la pensée

sep article

EN BREF – Piloter un drone par la pensée, c’est possible jusqu’à mercredi ! Pendant trois jours, dans le cadre de la Semaine du cerveau, trois doctorants de l’Université Grenoble Alpes proposent au grand public de prendre les manettes.

 

 

 

Piloter un drone par la pensée ? C’est ce que propose, dans le cadre de la Semaine du cerveau à Grenoble, l’Université Grenoble Alpes ce lundi 16, ce mardi 17 et ce mercredi 18 mars.

 

Pendant trois jours, l'Université Grenoble Alpes propose au grand public de piloter un drone par la pensée. DR

Pendant trois jours, l’Université Grenoble Alpes propose au grand public de piloter un drone par la pensée. DR

Le grand public est donc invité sur ces trois jours à diriger un robot volant en faisant uniquement marcher son cerveau. Le principe ? Dans le jargon scientifique, on appelle cela les Ico, les Interfaces cerveau ordinateur. Les signaux « électriques » générés par le cerveau sont enregistrés au moyen d’une électroencéphalographie (EEG).

 

Le signal EEG capté à la surface du crâne est issu de plusieurs centaines de milliers de neurones (quelques millimètres cube de cerveau), dont les activités électriques cumulées sont suffisamment fortes pour se diffuser jusqu’aux électrodes d’enregistrement.

 

Avant de guider le drone, les pilotes auront suivi un « protocole d’entraînement ». Ils devront imaginer les tâches à accomplir pour que l’ordinateur enregistre les signaux EEG et identifie correctement les caractéristiques correspondant aux tâches souhaitées.

 

 

 

Les Ico, autrefois une solution aux handicaps

 

 

Les trois démonstrations seront animées par Nataliya Kosmyna, Souad Amiar et  Mohamad Rima, doctorants à l’UGA, dans le cadre d’un atelier-projet du service de formations transversales et à l’insertion professionnelle du collège doctoral.

 

Les Ico n’ont pourtant rien d’exceptionnel. Pendant très longtemps, elles étaient réservées à des patients souffrant de handicaps les empêchant de communiquer et de se déplacer : saisie de texte, contrôle de prothèses et fauteuils roulants, etc. Aujourd’hui, les applications se développent : réalité virtuelle, jeux vidéos, amélioration de performances, entrainement sportif…

 

 

 

– Lundi 16 mars de 12 à 14 heures : hall Vercors de l’Hôpital Michallon à La Tronche (arrêt de tram B : Michallon).

– Mardi 17 mars de 12h à 14h EVE – Campus de Grenoble, 701 avenue Centrale (arrêt de tram B ou C : Gabriel Fauré).

– Mercredi 18 mars de 14 à 16 heures, hall de l’hôpital Couple-Enfant, La Tronche (arrêt de tram B : La Tronche- hôpital).

 

 

commentez lire les commentaires
1588 visites | 0 réaction
logos commentaires logos commentaires

Commentez ou réagissez

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais, après modération.